fbpx

Personne n’accompagne sérieusement les fibromyalgiques, c’est la raison pour laquelle ils ne réussissent qu’à soulager un peu leurs symptômes. Pour se débarrasser de sa fibromyalgie, il faut s’occuper des deux causes de cette maladie.

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

PODCAST

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello tout le monde ! J’ai reçu une nouvelle question aujourd’hui donc je vais répondre à cette question. La question qui m’a été posée (en rapport avec la fibromyalgie) c’est : « Selon vous, est-il possible de « guérir » ou simplement de soulager la fibromyalgie ? ». C’est une question très importante parce que j’ai un avis qui est radicalement différent par rapport à toutes les autres personnes qui travaillent sur la fibromyalgie. Et justement, ça va être intéressant que je réponde à cette question à laquelle je n’ai pas encore répondu. D’abord, on va définir les mots. « Guérir », je trouve que c’est un mot qui est aujourd’hui complètement galvaudé. C’est incroyable le nombre de personnes qui disent qu’ils sont guéris quand ils ont simplement camouflé leurs symptômes. Et si vous suivez ce que je fais, vous savez très bien que je suis un anti « camouflage de symptômes » puisque ça ne sert pas la cause. Ça ne sert pas la personne qui a la maladie. Donc là est en train de parler de fibromyalgie et donc on est simplement en train de ne pas travailler sur la cause quand on camoufle le symptôme et donc ça a aucun intérêt sur le long terme. Ça peut avoir un intérêt sur le court terme et pourquoi pas si on a conscience que quand on travaille sur le symptôme, on ne travaille pas sur la cause. Et quand on camoufle les symptômes, il faut obligatoirement mettre en place une stratégie pour aussi travailler sur la cause pour réussir un jour à s’en sortir sans problème. Ce que je vois, c’est qu’à chaque fois qu’on me dit cette personne a guérie de tel problème, de telle maladie; à chaque fois ce qu’on remarque c’est que cette personne, en fait, elle n’a pas travaillé sur la cause de sa maladie. Elle a simplement camouflé ses symptômes. Il y a plein de moyens pour camoufler des symptômes. On ne va pas rentrer dans le détail, mais la majorité du temps c’est comme ça. À partir moment où on n’a plus les symptômes, même si on n’a pas travaillé sur la cause du problème, on dit qu’on est « guéri ». Ce n’est pas du tout mon avis et c’est ce qu’on peut voir à chaque fois. À chaque fois, les gens qui disent qu’ils sont guéris, hé bien un petit peu plus tard, la maladie récidive. On a trois programmes dans le cabinet, on a un programme sur les allergies. Donc, à chaque fois, les gens disent « oui, moi ces médicaments me permettent de guérir mes allergies. » C’est faux. Les antihistaminiques permettent pas de guérir les allergies. Les antihistaminiques permettent simplement de camoufler les symptômes. Sur les maladies de peau, c’est pareil : « moi, la cortisone permet de guérir mon eczéma, mon psoriasis… ». Non, c’est faux. La cortisone est un anti-inflammatoire qui permet simplement de camoufler le symptôme qui est l’inflammation. On n’a pas travaillé sur la cause, donc on n’est pas guéri non plus. Sur la fibromyalgie, c’est pareil : « moi, les neuro-stimulateurs permettent de guérir ma maladie ». Pas vraiment, car quand on arrête d’utiliser des neuro-stimulateurs, on est encore fibromyalgique. On n’a pas du tout travaillé non plus sur la cause de la fibromyalgie. Pour moi vraiment « guérir », c’est un mot qui est complètement galvaudé, qui ne veut plus rien dire pour tout le monde. Pour les personnes en général, c’est simplement dire « j’ai réussi à camoufler mes symptômes ». Donc, ce n’est pas vrai. Ce n’est pas ça la vraie « guérison ». La très grande majorité du temps, quand on utilise le mot « guérir », c’est faux. On a simplement camouflé les symptômes et ce n’est pas ça une vraie guérison.
Ensuite, sur le mot « soulager ». Aujourd’hui, tout le monde parle de « soulager » les symptômes quand on parle de fibromyalgie et personne ne parle de vraie guérison pour plusieurs raisons.
La raison principale, c’est parce que la médecine conventionnée ne comprend pas cette maladie. Elle n’a pas de médicaments chimiques de synthèse pour camoufler les symptômes. La médecine conventionnée c’est la médecine « classique » pour tout le monde en France. Et aujourd’hui, cette médecine ne comprend pas cette maladie. Elle n’a pas de signes biomédicaux où elle peut voir des choses. elle ne voit pas d’inflammation. Elle ne voit rien. Et donc, c’est une maladie un peu « imaginaire » pour la médecine conventionnée. Maintenant, elle est de plus en plus acceptée, mais quand même, ils ne voient rien donc c’est un peu compliqué pour eux car ils sont normalement justement obligés de voir des signes biomédicaux pour poser un diagnostic pour une personne qui dit avoir une maladie. Donc ils ne voient rien et en plus, le problème, c’est qu’ils n’ont pas de médicaments qui permettent de camoufler les symptômes et donc c’est pour cela que les fibromyalgiques vivent un enfer puisqu’aujourd’hui, souvent, dès qu’on peut camoufler ses symptômes, dès qu’on a une maladie et qu’on ne travaille pas sur la cause, mais qu’on peut camoufler ses symptômes, on est content parce que tous les jours, on va prendre nos médicaments chimiques de synthèse. Mais le problème avec la fibromyalgie, c’est que ça ne marche même pas comme ça. Ça ne fonctionne pas. Ils n’ont pas assez de médicaments puissants qui travaillent sur les symptômes de la fibromyalgie qui sont la douleur et la fatigue chronique. Ça, c’est le problème principal, on va dire pourquoi tout le monde ne parle que de « soulager » les symptômes de la fibromyalgie. Parce que déjà, la médecine conventionnée, dit « on n’y arrive pas, on ne comprend pas cette maladie ». Et donc là, on part du principe que puisque la médecine conventionnée ne comprend pas cette maladie, alors personne ne va comprendre cette maladie puisque c’est vraiment les meilleurs des meilleurs.
Deuxièmement, c’est ça. C’est ce deuxième point, c’est dire puisque la médecine conventionnée n’arrive pas alors on ne peut rien faire. Et là, c’est vraiment le fatalisme des fibromyalgiques. Puisque eux ne peuvent pas y arriver, alors personne ne va pouvoir y arriver.
Troisièmement, même si on prend les thérapeutes de médecines douces. Moi, je suis Naturopathe, même si on prend les thérapeutes de médecines douces, il n’y a personne qui comprend cette maladie. Donc, si on prend la médecine conventionnée thérapeutes de médecines douces ne vont faire que donner des solutions pour essayer de soulager les symptômes de ces personnes fibromyalgiques puisque la médecine conventionnée ne comprend pas cette maladie et les thérapeutes de médecines douces ne comprennent pas non plus cette maladie. Puisqu’ils ne la comprennent pas, puisqu’ils n’arrivent pas à travailler sur la cause de cette maladie, ils vont simplement essayer d’apporter des solutions pour soulager les symptômes des personnes fibromyalgiques. En fait, le problème, c’est qu’il n’y a personne qui se creuse la tête pour essayer de comprendre les causes de cette maladie, puisque c’est beaucoup plus intéressant « économiquement » de réussir à soulager les symptômes d’une personne fibromyalgique tous les mois plutôt que de lui trouver une solution. Il faut un peu sortir de cette vision de la médecine « bienfaitrice ». Aujourd’hui, la santé, c’est le plus gros marché qui existe dans tous les pays, et c’est une économie énorme. Et donc, si on prend l’économie, elle est principalement basée sur la médecine conventionnée. C’est un énorme marché et un marché qui est extrêmement régulé. Et donc, bien sûr que la médecine conventionnée, les médecins ont aussi un cabinet à faire tourner. Et si on prend les thérapeutes de médecines douces, bah, c’est exactement pareil. Eux aussi, ils doivent vivre et faire vivre leurs cabinets. Et en fait, moi, ce que je dis, c’est que toutes ces personnes n’essayent pas de se creuser la tête plus que ça à essayer de comprendre cette maladie qui, au demeurant est très complexe, mais n’essayent pas de creuser plus loin que ça puisque de toute façon, il y a cette « fatalité » qui dit que de toute façon, personne n’a de solution. Et donc, c’est beaucoup plus simple de dire qu’il n’y a aucune solution, on ne peut rien faire; mais venez dans mon cabinet tous les mois et je vais vous faire un petit massage, je vais vous écouter… » Enfin voilà, c’est en fonction de la thérapie de la personne, comme ca vous allez revenir régulièrement et je vais soulager régulièrement vos symptômes. Attention, je suis pas en train de dire que la médecine conventionnée ou les thérapeutes de médecines douces comprennent cette maladie et ne le disent pas pour justement continuer à faire du chiffre d’affaires. Non, je ne suis pas du tout en train de dire ça. Les médecins ne comprennent pas cette maladie. Les thérapeutes de médecines douces ne comprennent pas non plus cette maladie. Je suis simplement en train de dire c’est que ça n’intéresse personne d’essayer de creuser un petit peu plus, de faire ce travail de compréhension, d’essayer de faire des recherches, d’émettre des hypothèses, de tester, de faire de l’observation et de voir en fonction de ces expérimentations, à quel résultat en arrive pour ensuite essayer de vraiment définir les causes de cette maladie. Non, moi, ce que je suis en train de dire, c’est que ça arrange tout le monde de ne pas se creuser la tête parce que c’est un petit peu chiant de sortir de sa zone de confort et c’est beaucoup plus simple de ne pas aller chercher plus loin que le bout de son nez. Moi ce que je dis c’est que si moi j’ai réussi à faire ce travail de compréhension de cette maladie, eh bien il doit y avoir énormément de personnes qui doivent être capables de ça parce que je ne suis pas une personne « exceptionnelle ». J’ai simplement eu un jour une personne qui était fibromyalgique dans mon cabinet et qui était vraiment au bout du rouleau et donc qui m’a demandé de l’accompagner. Et puisque je suis contre simplement camoufler les symptômes, j’ai dû travailler à fond sur cette maladie pour émettre des hypothèses pour justement définir une stratégie que j’allais utiliser avec cette personne pour vérifier si, justement, les hypothèses que j’avais sur cette maladie allaient être vraies ou pas. Eh bien, c’est exactement ce que j’ai fait et je suppose que d’autres personnes ont cette capacité. Le truc, c’est que c’est beaucoup plus simple. Et moi, ça aurait été beaucoup plus simple aussi que je dise, soit à cette personne au début : « Bah écoutez, aller voir quelqu’un d’autre parce que moi je ne connais pas du tout cette maladie et donc je ne pourrai pas vous aider » ou sinon, j’aurais pu lui donner 2 ou 3 plantes, 2 ou 3 huiles essentielles, une consultation tous les mois dans mon cabinet pour faire 2 ou 3 trucs et soulager les symptômes mais ce n’est pas ma vision de la santé et ce n’est pas ce que l’on vient rechercher dans mon cabinet. Et donc ce que je veux dire, c’est que les thérapeutes et les médecins conventionnés, ils n’en savent rien. Ils ne comprennent pas cette maladie, mais je pense qu’ils auraient la capacité s’ils avaient vraiment envie de réussir à trouver les causes. Ils pourraient y arriver avec un peu de volonté, parce que toute maladie a des raisons physiologiques. Et c’est justement l’objectif du cabinet que j’ai monté, c’est d’essayer de découvrir les causes de toutes ces maladies qu’on dit « impossibles » à guérir et que nous, on peut vérifier au quotidien avec nos clients. Obligatoirement, c’est possible de réussir à trouver la cause de ce problème. Ce qu’il va se passer c’est que les personnes fibromyalgiques vont avoir à leur disposition un ensemble de possibilités pour essayer de soulager leurs symptômes puisque officiellement on ne peut rien faire contre la fibromyalgie. On va pouvoir leur proposer des neuro-stimulateurs, la méditation, du yoga, de l’EFT, du CBD, du reiki, l’acupuncture, la sophrologie, l’hypnose, la bioénergies, du magnétisme… Enfin vraiment énormément de choses différentes. Et justement, chaque « technicien » va pouvoir proposer sa technique pour réussir à soulager le symptôme. Le sophrologue va utiliser des exercices de gestion du stress, l’hypnothérapeute va utiliser l’hypnose. Enfin bref, tout le monde va utiliser sa technique. Sa technique toute seule va permettre souvent, et c’est souvent le cas, de soulager à court terme le symptôme. Mais on n’a pas du tout travaillé sur la cause du problème. Et c’est pour ça qu’après, on arrive à un moment où tout le monde dit « non ce n’est pas possible de « guérir » (je mets « guérir » entre guillemets parce que c’est un mot que je n’aime pas trop) de sa fibromyalgie puisque la médecine conventionnée dit que ça ne marche pas. « Et moi, j’ai déjà tout testé. J’ai testé les médecins. Je suis allé voir les plus grands professeurs en France sur la fibromyalgie et j’ai testé tout ce qu’on peut proposer à un fibromyalgique aujourd’hui ». Sauf que le problème, c’est qu’aujourd’hui, les grands professeurs n’en savent rien. Ils ne comprennent pas cette maladie et deuxièmement, tous les autres choses que vous avez testées qui sont utilisées par les personnes fibromyalgiques, ces choses-là ne guérissent jamais. Elles ne font que soulager. Ce n’est pas parce qu’on a mis énormément d’efforts à la tâche que, rationnellement, on a déjà tout testé. Et je peux comprendre puisque moi, j’ai eu aussi énormément de problèmes de maladies chroniques et c’est pour ça que je suis devenu Naturopathe. Ce n’était pas un choix de carrière de devenir Naturopathe. C’est la vie qui m’a amené à ça pour régler mes problèmes personnels. Puisqu’après, je suis arrivé à des résultats « incroyables » (je mets entre guillemets, pour en tout cas la vision classique de la santé) alors j’ai crée ce cabinet. Et moi j’ai mis énormément d’efforts à aller voir tous les meilleurs professeurs de mes maladies. J’avais tout testé. Pour autant, j’avais encore ma maladie. C’est pour ça qu’il y a un énorme fatalisme autour de la fibromyalgie. Ce que je veux dire c’est qu’il est possible, bien sûr, de travailler sur les causes de la fibromyalgie. Avant cela, il faut déjà les comprendre, les connaître. Et pour ça, il faut avoir fait un vrai travail pour avoir compris cette maladie. Et donc, à partir du moment où on travaille sur la cause d’une maladie, c’est comme toutes les autres maladies : quand on travaille sur les causes de la fibromyalgie, on réussit à vérifier que les symptômes de cette maladie disparaissent : la douleur, la fatigue, il n’y en a plus. Pourquoi ? Parce qu’une maladie, c’est simplement une addition de symptômes. Et le corps fait ces symptômes pour des raisons donc il faut comprendre pourquoi le corps fait ces symptômes et à partir du moment où on a compris pourquoi ce corps fait ces symptômes et comment on va travailler sur ces causes. À ce moment là, on peut mettre en place la stratégie pour ensuite pouvoir vérifier qu’au fur et à mesure du temps, la douleur, la fatigue s’estompent jusqu’à ne plus être là. On peut le vérifier au quotidien avec les personnes qui suivent le problème contre la fibromyalgie, puisqu’on a un programme qui est spécialisé sur la fibromyalgie. A partir du moment où on travaille sur les causes de la fibromyalgie; les personnes qui suivent ce programme voient petit à petit que les symptômes diminuent et qu’ils n’ont plus leur fibromyalgie. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il n’y a pas de pilule magique. Aujourd’hui, si on veut réussir à travailler sur les causes de la fibromyalgie, ce n’est pas une pilule magique à prendre tous les matins pour réussir à ne plus être fibromyalgique. Il y a des causes et ces causes, il faut travailler dessus. Le truc, c’est qu’en fait chacun, en rentrant dans ce programme, devient responsable de sa santé. C’est à dire que mon travail, quand j’accompagne donc les personnes qui viennent me consulter. Mon travail, c’est de leur expliquer comment leur corps fonctionne, de les accompagner pendant quelques mois, à leur montrer comment leur corps fonctionne. A vérifier avec eux qu’en fait tout ça, ça fonctionne. Et après à la fin, ils sont autonomes dans leur gestion de leur santé puisque justement, ils ont compris comment ça fonctionnait. Et justement, quand ils mettaient leur corps dans des bonnes conditions, il n’y avait plus fibromyalgie. Aujourd’hui, on a un taux de réussite sur le programme de la fibromyalgie qui est de 100%. Donc aujourd’hui, on n’a pas d’échec et j’espère que ça va durer. Et le truc, c’est que nous, on a vraiment un engagement qui est super fort. C’est de dire que si on ne fait que soulager la douleur des personnes qui suivent le programme contre la fibromyalgie, on n’est pas content. Nous, notre objectif, c’est de vérifier qu’on peut se débarrasser de sa fibromyalgie, comme toutes les autres maladies qu’on accompagne dans notre cabinet. Donc, si on a par exemple une personne à la fin du programme qui nous dit : « moi je suis super contente parce que ça m’a vraiment soulagé de 50% mes symptômes. » Nous, on n’est pas content et on a une garantie pour chacun de nos problèmes que c’est satisfait ou remboursé. Ça veut dire que si, à la fin du programme, les personnes qui ont suivi nos conseils (parce que si ils n’ont pas suivi nos conseils, on ne peut rien faire) ont encore les symptômes de la fibromyalgie : la grande douleur, la grande fatigue; on les rembourse parce qu’on ne vient pas chez nous juste pour être soulagé. On vient chez nous pour avoir des résultats. C’est vraiment la grosse différence qu’on a avec tous les autres. On ne vient pas chez nous si on ne veut pas du résultat. Nous on veut avoir des gens qui cherchent des résultats et nous, et nous on veut prouver scientifiquement que nos hypothèses fonctionne bien. Alors tout ça vous pouvez le vérifier. On a des témoignages sur notre site Internet. Vous pouvez avoir accès à tous les témoignages des personnes fibromyalgiques. Et juste pour conclure sur cette vidéo, même si je le répète à chaque fois, il faut s’occuper des deux causes de la fibromyalgie. Ces deux causes, c’est 1) un corps qui est complètement surchargé en toxines et 2) des émonctoires qui ne font plus leur travail. Les émonctoires dans le corps ce sont les portes de sortie du corps. Donc, il y a quatre portes de sortie principales que sont la peau avec les glandes sudoripares, les glandes sébacées, les poumons avec l’air, les reins avec l’urine, les intestins avec les selles et ensuite la femme a un cinquième émonctoire qui est le vagin avec les règles et les pertes blanches. Donc très important, c’est toujours ce qu’on fait avec tous nos clients. On travaille sur ces deux points, donc les toxines et les émonctoires, et c’est que comme ça qu’on réussit à vérifier avec n’importe qui, qu’on peut se débarrasser de sa fibromyalgie. J’espère que j’ai bien répondu à votre question. Et pour ceux que cela intéresse d’aller plus loin, vous pouvez vous inscrire sur notre site Internet pour avoir gratuitement accès à plein d’informations, des vidéos et des webinars privés. Bref, un ensemble de choses pour commencer à vraiment réussir à vous débarrasser de votre fibromyalgie. Je vous souhaite une très bonne journée à tous. Bye bye !