fbpx

L’alimentation est un des piliers pour réussir à se débarasser de la fibromyalgie mais il n’est pas le seul. L’alimentaiton est à adapter ne fonction de la situation de chacun car nous n’avons pas tous la même force digestive et les intestins dans le même état.

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

PODCAST

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Bonjour Johny, j’ai bien reçu votre question par mail donc on va y répondre tout de suite. Je vais donc relire votre question… La question que vous m’avez envoyée est : « Que faut-il manger pour guérir de la fibromyalgie ? ».
Donc, je vais essayer de vous donner ma vision des choses et comment j’accompagne les clients fibromyalgiques pour qu’ils réussissent à se débarrasser de leur fibromyalgie. D’abord, l’alimentation c’est un point qui est super important pour arriver à se débarrasser de sa fibromyalgie puisque c’est l’un des trois piliers pour essayer d’être en bonne santé. Il y a donc trois piliers pour être en bonne santé : 1) l’alimentation, 2) le sport et 3) la gestion du stress. Ça, c’est la base obligatoirement pour réussir à mettre le corps dans une bonne condition, pour qu’il arrête de faire des symptômes et qu’il fasse plutôt de la santé. Donc, l’alimentation fait partie de ces trois piliers. Même c’est le plus important dans les trois piliers. Mais obligatoirement, il va falloir aussi travailler sur les deux autres piliers. L’Alimentation, c’est un point qui est super important et on voit bien qu’il y a des bénéfices à changer son alimentation quand on est fibromyalgique, puisqu’il y a beaucoup de personnes qui ont modifié leur alimentation en étant fibromyalgique et sont satisfaits du résultat puisqu’ils voient les symptômes de la fibromyalgie diminuer comme la grande douleur, la fatigue et le sommeil peu réparateur. Le problème avec ça, c’est qu’on voit que ça améliore les choses et ça les améliore parce que plusieurs choses : quand on modifie son alimentation pour une alimentation un peu « meilleure » (après là dessus, il y a tout et son contraire sur ce que c’est une bonne bonne alimentation); mais en tout cas, si on se rapproche en tout cas d’une « bonne » alimentation, ce qui va se passer, c’est que souvent, on va avoir une muqueuse intestinale qui va être un peu moins enflammée. Et donc, ça va être assez bien puisqu’on va justement réussir à réduire nos symptômes. Et on va aussi un petit peu moins dégrader notre microbiote intestinal et aussi peut être améliorer notre microbiote intestinal. Déjà, on voit qu’avec une alimentation un peu « meilleure », on va déjà travailler sur les intestins. Et ça, c’est un point qui est super positif. On va aussi, grâce à cette alimentation, réduire l’apport des toxines qu’on met à l’intérieur de notre corps puisque obligatoirement l’alimentation apporte des déchets. Et donc si on consomme des aliments qui vont moins nous encrasser alors obligatoirement on va mettre moins de déchets à l’intérieur du corps et donc le corps va devoir moins essayer de travailler avec ces déchets. C’est aussi un mieux. Quand on change son alimentation, souvent on voit qu’il y a du mieux.
Le truc, c’est que l’alimentation n’est pas la seule chose qui va permettre de se débarrasser de sa fibromyalgie. Obligatoirement, il va falloir travailler sur les deux causes de la fibromyalgie et le travail sur les intestins n’est qu’une des deux causes. Alors même si elle est très importante et on est obligé de travailler sur cette première cause pour y arriver. Si on ne travaille que sur l’alimentation, on ne va pas réussir à se débarrasser complètement de sa fibromyalgie. On va simplement réduire l’évolution de sa maladie et réduire les symptômes. Ce qui est déjà bien, mais moi l’objectif que j’ai avec les clients qui viennent à mon cabinet ce n’est pas simplement de réduire les symptômes. C’est de pouvoir vérifier qu’on peut se débarrasser de sa fibromyalgie. Que la fibromyalgie ne tombe pas du ciel. Que ce n’est pas le fruit du hasard. C’est qu’on a mis le corps dans une certaine condition et quand on réussit à travailler sur ces deux causes, hé bien on peut vérifier qu’on y arrive. Aujourd’hui avec nos clients, on peut le vérifier complètement que si on travaille sur les deux causes (ça prend près de cinq mois), on réussit à vérifier que petit à petit, on a nos symptômes qui diminuent et à la fin du programme, on n’est plus fibromylagique : on n’a plus cette grande douleur, on a plus cette fatigue et on a un sommeil réparateur comme la majorité des gens.
On croit toujours qu’il y a un élément qui va nous permettre de régler notre problème. Genre, il y a toujours un élément miracle. Soit c’est un remède, un complément alimentaire, une plante, un médicament, l’alimentation, le sport, la gestion du stress, la cryothérapie… Bref, il y a toujours une seule chose qui fait que c’est ça qui va nous permettre de nous débarrasser de notre fibromyalgie. On voit bien que toutes les personnes qui disent ça. Ceux qui disent qu’on peut se débarrasser de la fibromyalgie avec l’alimentation; on voit bien qu’en fait, quand on regarde les résultats, c’est simplement une diminution des symptômes. Les personnes restent fibromyalgiques. Ceux qui me parlent de cryothérapie, c’est exactement la même chose. Ils sont simplement en train de réduire la douleur, mais ils n’ont pas réglé leur fibromyalgie. Ils ont encore de la douleur. Ceux qui me parlent de gestion du stress, c’est exactement pareil. C’est toujours pareil. Pourquoi? Parce qu’obligatoirement pour réussir à sortir de cette situation qu’est la fibromyalgie… Parce que quand même, il faut bien comprendre que ce n’est pas une petite maladie et que le corps est dans une situation où il n’arrive plus à faire son travail. Il est complètement encrassé et il a des intestins en très mauvaise santé. Hé bien obligatoirement, c’est normal qu’il va falloir travailler sur plusieurs plans pour réussir à remettre le corps dans une bonne dynamique et pouvoir drainer l’ensemble des toxines vers l’extérieur. Donc, on voit bien que l’alimentation, ça a clairement a un rôle à jouer quand on essaye de se débarrasser fibromyalgie. Mais ce n’est pas du tout le remède miracle.
Après on me dit « qu’est ce qu’il faut manger? ». Le truc, c’est qu’il n’y a pas une chose, un régime parfait pour y arriver. Typiquement moi, j’ai plusieurs clients fibromyalgiques que je suis là au quotidien pour réussir à vérifier qu’en 5 mois, ils peuvent se débarrasser de leur fibromyalgie. Je fais des programmes sur mesure en fonction du trouble de la personne, mais aussi en fonction de la personne que j’ai en face de moi. Typiquement, on va prendre l’exemple de deux clientes. J’ai deux clientes, j’en ai une qui a des intestins (obligatoirement qui sont en mauvaise santé puisqu’elle fait de la fibromyalgie) qui sont pas si en mauvaise santé pour une fibromyalgique. Donc elle est capable, par exemple, de manger des crudités. Elle a quand même un peu d’énergie parce qu’elle a déjà fait un petit peu de travail avant de me voir. Donc elle, elle va avoir une alimentation où on va essayer de mettre un petit peu de cru et ça la dérange pas et ça n’abîme pas ses intestins. Par contre, j’ai une autre cliente qui, elle, a vraiment des intestins en très, très, très, très mauvaise santé donc le régime alimentaire que j’ai préconisé pour la première cliente ne va pas du tout pour la deuxième puisqu’elle a des intestins qui sont totalement enflammés. Donc dès que cette personne, par exemple, va manger une tomate.. Qu’est-ce qui va se passer ? Elle va avoir super mal au ventre puisque les fibres et les pépins vont passer dans les intestins et donc obligatoirement ses intestins qui sont irrités avec ces fibres qui sont dures. Hé bien ça va venir frotter. Et quand ça frotte sur quelque chose d’irrité… Qu’est-ce que cela va faire ? Ca va faire mal. Typiquement, cette personne n’a pas du tout le même régime alimentaire aujourd’hui que la 1ère puisqu’ils ne sont pas au même stade. Donc aujourd’hui, je ne sais pas puisque je ne connais pas votre situation et c’est pour ça que moi, ce que je propose à mon cabinet, ce sont des programmes sur mesure pour justement dire qu’on travaille sur la même chose quand on fait le programme sur la fibromyalgie : on travaille sur les deux causes de la fibromyalgie; mais la situation des personnes est différente. Elle est différente parce que la surcharge au niveau des toxines, ce n’est pas la même. L’État des intestins ce n’est pas les mêmes. L’État psychologique n’est pas le même. La motivation n’est pas la même. L’Environnement n’est pas le même. Mon travail, justement, avec ce programme sur mesure, c’est de définir avec chacun de mes clients ce qu’on va mettre en place comme programme d’hygiène de vie sur une courte période pour réussir à changer la dynamique du corps. Donc, il faut bien comprendre que l’alimentation, elle, doit être adaptée à la situation. Par exemple, cette deuxième cliente qui a des intestins en vraiment très mauvaise santé. Elle ne va pas manger toute sa vie comme là elle est en train de manger. Là, on est juste en train de passer des étapes ensemble pour lui permettre dejà de désenflammer ses intestins, de retrouver sa capacité à savoir filtrer ce qui peut rentrer et ne pas rentrer à l’intérieur du corps, à récupérer un microbiote intestinal de pas trop mauvaise qualité pour ensuite passer une deuxième étape. Là, on changera un petit peu d’alimentation. On mettra une alimentation plus variée pour justement lui permettre déjà de pouvoir reminéraliser et de faire plein de choses. C’est pour cela que dans cette question, je ne peux pas, je ne peux pas dire « voilà la meilleure alimentation quand les fibromyalgique c’est x, y, z » puisque je ne connais pas votre situation. Par contre, ce que je sais c’est qu’il faut manger le plus simple possible, le moins transformé. C’est très bien si on peut manger un petit peu de crudités. Mais attention, quand on est fibromyalgique, on a des intestins en mauvaise santé et donc souvent, ça va enflammer. C’est pour ça qu’il va faire travailler aussi sur le « chouchoutage » des intestins et c’est pour ça que, justement, on va pouvoir utiliser parfois quelques compléments alimentaires pour accélérer le processus et que cette muqueuse intestinale se reforme et désenflamme. Enfin voila, on peut faire plein de choses.
Je reprends la question « que faut-il manger pour guérir de la fibromyalgie? ». Bah, tout ça, c’est à définir en fonction de chacun, en fonction de la personne que j’ai en face de moi, puisque vous partez pas tous de la même situation. Et c’est pour ça que chacun de mes clients a un programme sur-mesure parce il n’y a pas de programme magique. Par contre, l’objectif c’est qu’à la fin de chacun de mes programmes : chacun de mes clients a pu vérifier qu’on peut se débarrasser de sa fibromyalgie. À ce moment là, mes clients se trouvent tous a peu près dans la même situation où ils ont un pas trop mauvais microbiote intestinal, des intestins en pas trop mauvaise santé par rapport à la situation, une muqueuse intestinale qui refait son travail. Ils ont complètement été détoxinés donc il n’y a plus de déchets à l’intérieur du corps. Ils réussissent à dormir, il n’y a plus de douleurs, il n’y a plus de fatigue. À ce moment là, là je donne des « règles » d’alimentation générale pour permettre de continuer à garder sa santé, puisque c’est vrai que là, il y a des règles générales pour y arriver. Mais le problème, c’est déjà pour arriver à ces règles générales pour conserver sa santé, il faut déjà ne plus être fibromyalgique puisque la fibromyalgie c’est quand même un signal d’alerte énorme que le corps envoie pour dire que là, il y a un gros dysfonctionnement général et une surcharge en toxines. Il y a des émonctoires qui ne fonctionnent plus. Il faut bien comprendre que moi, ce que j’essaye de faire, c’est que j’essaye d’expliquer, à qui veut bien l’entendre qu’il n’y a pas de remède miracle contre toutes les maladies chroniques qu’on connait aujourd’hui. Il y a simplement le fait de comprendre les causes de ces maladies pour travailler dessus et pour vérifier que quand on travaille dessus, on y arrive. Donc il n’y a pas une alimentation miracle, il n’y a pas une plante miracle, il n’y a pas un sport miracle, il n’y a pas une gestion du stress miracle, il n’y a pas une cryothérapie, il n’y a pas quelque chose de miraculeux qui va faire que la fibromyalgie, elle va partir. Elle va partir qu’à partir du moment où on a compris sa maladie et qu’on met en place des actions pour vérifier que ces causes là sont bien les causes et qu’on voit bien en quelques mois que quand on travaille sur ces causes, on réussit à se débarrasser de sa fibromyalgie. Il faut bien comprendre qu’il y a deux causes à la fibromyalgie. Je le répète très souvent dans mes vidéos. Donc c’est vraiment le microbiote intestinal de mauvaise qualité, la muqueuse intestinale qui est une passoire qui laisse passer tout et n’importe quoi à l’intérieur du corps. Et donc, il y a les toxines qui vont se balader à l’intérieur du corps, donc le corps fait ce qu’il peut avec ce qu’il a. Et là, il essaye de ranger ces toxines là où il peut donc dans les cellules tendineuses et dans les cellules musculaires. Et donc, on a un trop grand nombre de déchets à l’intérieur du corps. Le problème, c’est que les portes de sortie du corps (on a 4 émonctoires qui sont la peau, les poumons avec l’air, les reins avec l’urine et les intestins avec les selles). Et bien, ils n’arrivent plus à faire leur travail. Et on le voit bien. La majorité des fibromyalgiques ont très souvent la peau sèche parce que justement la peau ne fonctionne plus comme elle devrait. Ils ont très souvent aussi des intestins en très mauvaise santé, donc ils peuvent alterner entre constipation et diarrhée. Et donc, on voit déjà que sur ces émonctoires ca bloque. Donc très important de, bien sûr travailler sur l’alimentation et ça c’est à adapter en fonction de chacun, de drainer ses intestins, renforcer sa muqueuse intestinale, renforcer son microbiote intestinal, drainer les toxines qui se trouvent à l’intérieur de nos cellules vers l’extérieur grâce à plein de techniques naturopathiques naturelles que l’on va pouvoir utiliser. Par exemple avec certains clients, je vais utiliser les bains chauds pour permettre de dilater les vaisseaux et pour permettre d’utiliser cette force centrifuge pour envoyer vers l’extérieur les toxines. Enfin bref, on a plein de techniques différentes qu’on peut utiliser pour les remettre en circulation et ensuite ouvrir les émonctoires pour que ces déchets sortent vers l’extérieur. J’espère que j’ai bien répondu à votre question, même si je ne vous ai pas donné l’alimentation parfaite pour la fibromyalgie puisqu’elle n’existe pas.
Par contre, bien sûr, c’est un point extrêmement important pour y arriver. Par contre, elle est à faire sur mesure pour chacun, puisque on ne part pas tous de la même situation donc il faut vraiment adapter. C’est pour ça qu’aujourd’hui, je fais des programmes sur-mesure pour permettre à chacun de vérifier qu’on peut y arriver. Je vous souhaite une très bonne journée Johny et à très bientôt. Bye bye !