fbpx

La médecine conventionnée recommande souvent des antidépresseurs car ils ne connaissent pas la cause de cette maladie. Puisque les douleurs sont importantes, ils essayent d’aider à soulager ces symptômes avec ces « tranquilisants ».

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

PODCAST

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello tout le monde ! J’ai reçu une nouvelle question sur la fibromyalgie aujourd’hui par une personne qui s’appelle Marie. Donc je vais répondre à la question que Marie m’a envoyée. La question est : « Pourquoi les médicaments de première intention prescrits par les rhumatologues sont des médicaments type Laroxyl, Cymbalta, Alprazolam ? Merci ! ».
Donc, il faut bien comprendre que moi, je suis Naturopathe. Donc, c’est à dire que j’essaye de comprendre comment la nature fonctionne pour essayer d’accompagner le corps à ne plus faire de symptômes puisque si on le met dans la bonne condition, eh bien il ne va plus faire de symptômes. Je suis donc Naturopathe, j’ai une vision de la santé, une vision de la maladie qui est radicalement différente de celle de la médecine conventionnée. Et c’est pour ça que, philosophiquement, on est totalement différent sur notre vision du corps humain, sur notre vision de la santé, sur la vision des maladies. Et c’est pour ça que, dans notre approche, on est totalement différent dans la façon d’accompagner les personnes qui viennent dans, soit le cabinet d’un médecin, soit dans le cabinet d’un Naturopathe. Donc, ce qu’on va mettre en place comme stratégie va être totalement différent. Si on regarde la médecine conventionnée est une médecine qui est toujours un peu « anti ». Elle prend toujours des médicaments qui vont être contre les symptômes. Moi, en tant que Naturopathe, je n’ai pas du tout cette vision, je ne crois pas que le corps « dysfonctionne », le corps est totalement stupide et donc il « dysfonctionne ». Et puisqu’il dysfonctionne, l’intelligence de la médecine conventionnée va être là pour essayer de rééquilibrer quelque chose qui ne fonctionnerait pas. Ce n’est pas ma vision des choses. Ma vision des choses, c’est de dire que si le corps fait des symptômes, c’est qu’il y a une raison ou des raisons. Et c’est à moi, en tant que Naturopathee, d’essayer de comprendre pourquoi cette personne fait ces symptômes aujourd’hui. Au lieu d’être contre le symptôme et d’essayer de camoufler les symptômes, je ne vais pas du tout chercher ça puisque je ne considère pas qu’à partir du moment où on a camouflé des symptômes, on a réglé la cause du problème. Et donc, vu que mon travail avec les personnes qui viennent me consulter, c’est de régler les problèmes. Je n’essaye pas de camoufler les symptômes et je ne suis pas content le jour où j’ai réussi à camoufler des symptômes. Mon objectif en tant que Naturopathe n’est pas de travailler sur les symptômes, parce que je pourrais le faire aussi. Mais ce n’est pas la vision de la vraie Naturopathie. La vraie Naturopathie est de dire qu’on ne s’occupe pas des symptômes, on s’occupe de la cause (ou des causes) du problème. Et quand on a réglé la cause de ce problème, qu’est-ce qu’il va se passer ? Hé bien on verra que le corps ne fera plus de symptômes. Donc, c’est vraiment deux approches qui sont totalement différentes sur la santé et sur la vision de la maladie. Les médicaments chimiques de synthèse, c’est vraiment un outil de la médecine conventionnée. Ce n’est pas un outil d’un Naturopathe. Le Naturopathe ne va jamais utiliser de médicaments chimiques de synthèse. Pourquoi? Parce que philosophiquement, déjà, ce n’est pas dans notre vision. C’est à dire que le médicament chimique de synthèse est souvent là que pour camoufler les symptômes. Et nous, on n’a aucun intérêt à faire ça puisque, selon notre vision et ce qu’on peut vérifier dans nos cabinets, à partir du moment où on est juste en train de mettre sous le tapis les symptômes de nos clients pour ne plus voir le problème, qu’est ce qu’il va se passer? Il va y avoir récidive. Donc les symptômes vont revenir ou pire, il va y avoir une autre maladie plus grave qui va arriver puisque à force de toujours refouler les symptômes, le corps s’intoxique de plus en plus et va faire des symptômes de plus en plus graves. C’est pour ça qu’on voit que les gens passent à différents stades de maladie. Les enfants font des maladies aiguës donc ce sont des petites crises curatives. C’est temporaire, il faut quelques jours pour enlever un rhume, une grippe, etc. Alors qu’avec l’âge on va arrêter de faire des maladies aiguës, on va faire des maladies chroniques. Donc là ce sont des symptômes beaucoup plus faibles, mais qui vont être réguliers dans le temps comme la fibromyalgie, les allergies, toutes les maladies qu’on accompagne dans le cabinet j’ai monté qui s’appelle EPIGENISE. Et après, qu’est ce qui va se passer? On voit que plus on vieillit, plus on fait des maladies dégénératives comme le cancer, Alzheimer, Parkinson, etc. Donc là, on voit bien que le corps n’a plus d’énergie. Il n’arrive plus combattre, à faire des vrais symptômes. Il va dégénérer et c’est toutes les maladies dégénératives qu’on connait, des personnes qui commencent à vieillir.
Revenons sur les médicaments : les médicaments sont un outil de la médecine conventionnée, donc des médecins, et ce n’est pas du tout un outil que je vais utiliser. Je n’en ai jamais utilisé, je n’en n’utiliserai jamais puisque ce n’est pas du tout ma vision de la médecine, de la santé et de la vie. Moi, je ne cherche pas du tout à essayer de réduire les symptômes à tout prix des personnes qui viennent consulter à mon cabinet. Mon travail c’est travailler sur la cause, donc ça prend obligatoirement un petit peu plus de temps que d’essayer juste de camoufler les symptômes. Par contre, mon travail ca va être de réussir en quelques mois à amener des personnes à vérifier que quand on travaille sur la cause du problème, on réussit à régler son problème. Donc, mon travail, ce n’est pas d’essayer de camoufler les symptômes parce que je pourrais aussi, en tant que Naturopathie, utiliser mes connaissances de certaines plantes, de certaines huiles essentielles, de « médicaments naturels » pour faire pour essayer de faire la même chose que la Médecine conventionnée. Il y en a certains qui font ça, mais ce n’est pas la vraie Naturopathie, c’est n’est pas l’objectif. Moi mon objectif avec mes clients, c’est de leur montrer comment leur corps fonctionne, de vérifier avec eux que ce que je dis est vrai et à la fin qu’ils puissent justement être totalement autonome dans leur santé.
Donc, le médicament est là pour camoufler les symptômes. Dans la majorité des cas, il est toujours là pour camoufler les symptômes. Moi, j’ai pris énormément de médicaments aussi avant et c’est justement pour ça que ça m’a amené à devenir Naturopathe et à monter ce cabinet. C’est parce que moi aussi, j’ai pris énormément de médicaments avant et c’est la raison pour laquelle j’ai essayé de trouver une alternative à ces médicaments puisque mes médecins m’annonçaient un énorme problème au foie vers mes 40 ans; puisque je consommais énormément de médicaments très lourds depuis très jeune pour essayer de régler mes problèmes de maladies chroniques.
Bon, ça, c’est un autre sujet, celui d’avoir des informations sur mon histoire. J’ai mon site où j’ai résumé tout mon parcours. Sur les médicaments, je ne cherche pas à camoufler les symptômes de mes clients. Je n’ai jamais été formé aux médicaments chimiques de synthèse. Je ne serai jamais formés aux médicaments chimiques de synthèse puisque ça ne m’intéresse pas. Mais je vais quand même essayer de répondre à votre question puisque qu’elle est très intéressante. Vous me parlez de trois médicaments différents le Laroxyl, Cymbalta et Alprozolam. J’ai fait comme tout le monde. J’ai regardé sur Internet ce qu’il en était. J’ai découvert que le laroxyl, c’était un antidépresseur et qu’il avait des propriétés antalgiques. J’ai découvert que le Cymbalta était aussi un antidépresseur et qu’il travaillait aussi sur les douleurs neuropathiques. Et j’ai découvert aussi que l’Alprazolam est un anxiolytique (pour tranquiliser).
Donc, si on regarde les médicaments chimiques de synthèse dont vous vous parlez, c’est majoritairement des antidépresseurs et anxiolytiques. Tout ça pour quoi? Pour calmer. Et pourquoi les médecins prescrivent très souvent pour les fibromyalgique des antidépresseurs alors que les fibromyalgiques ne sont pas forcément dépressifs? Pourquoi? C’est pour essayer justement de tranquilliser, de déconnecter un peu le corps et l’esprit pour essayer de soulager un peu les personnes fibromyalgiques puisque, comme vous le savez, les fibromyalgiques peuvent avoir énormément de douleur et énormément de fatigue, un sommeil pas réparateur et donc c’est un petit peu pour déconnecter ces symptômes qui sont extrêmement douloureux et que vous connaissez sans doute.
Je peux comprendre d’un côté pourquoi la médecine conventionnée prescrit ce type de médicament puisqu’ils ne connaissent pas la cause de la fibromyalgie. Ils ne comprennent pas cette maladie, ils la considèrent même pas comme une maladie. Ils n’ont pas de possibilités. Ils sont très, très, très peu armés pour réussir à accompagner des personnes fibromyalgiques. Donc, ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont. Et donc ils donnent des médicaments extrêmement puissants, comme ces antidépresseurs, pour essayer de soulager à court terme les personnes qui viennent les consulter. D’un côté, je peux comprendre, puisqu’ils n’ont rien d’autre à fournir. Et puisqu’ils ne comprennent pas du tout cette maladie, c’est normal qu’ils fournissent juste ce qu’ils peuvent. Ensuite, ce qu’on voit c’est que certains de ces antidépresseurs ont aussi des propriétés antalgiques. Cela signifie que ce sont des antidouleurs. Puisque les douleurs sont le symptôme principal des fibromyalgique, c’est essayer de faire une pierre deux coups en donnant l’antidépresseur qui va un peu déconnecter et en donnant des antalgiques qui vont essayer de soulager les douleurs. Il y en a un autre dont vous parlez, c’est un antidepresseur. Il a aussi des propriétés qui vont travailler aussi sur toutes les douleurs neuropathiques. Pourquoi neuropathiques quand on parle de fibromyalgie? Parce qu’en fait, il y a une des théories de la médecine conventionnée qui est de dire que la fibromyalgie est un dysfonctionnement du système nerveux. Et donc, puisque selon une de leurs théories, c’est de dire ça. Donc donner un antidépresseur qui a aussi des propriétés contre les douleurs neuropathiques, c’est faire une pierre deux coups sur aussi le problème du système nerveux qui serait « dysfonctionnel » chez les personnes fibromylagiques. L’Alprazolam est un anxiolytique, c’est un tranquillisant. Donc il va venir aussi essayer de nous apaiser pour essayer de pouvoir « survivre » à nos douleurs. Voilà pourquoi ils font ça : ils ont une certaine vision de la santé. Ils ont une certaine vision de la maladie. Ils ont une certaine vision de cette maladie bien précise qu’est la fibromyalgie. Aujourd’hui, ils ne comprennent pas cette maladie, ils ne comprennent pas la cause et c’est pour ça qu’ils font ce qu’ils peuvent. Et ils fournissent donc des médicaments souvent très lourds pour essayer de fournir aux personnes qui sont fibromyalgiques des médicaments chimiques de synthèse pour essayer de soulager, en tout cas à court terme, ces douleurs. Ce n’est pas du tout ma vision des choses. Alors, j’ai déjà fait plein de vidéos sur les causes de la fibromylagie. Moi, ce que j’ai compris avec cette cette maladie avec les clients qu’on accompagne au quotidien dans mon cabinet. C’est qu’il n’y a pas de dysfonctionnement du système nerveux.
Quand j’entends ça, ça me rappelle l’autre programme qu’on a chez EPIGENISE, qui le programme contre les allergies, où on nous bassine aussi toujours à nous dire que les allergiques ont un système immunitaire dysfonctionnel. On a pu le vérifier, c’est un programme qu’on a lancé depuis longtemps. C’est vu et revu, il n’y a aucun problème au niveau du système immunitaire. C’est simplement d’autres causes. Quand on travaille sur ces deux autres causes, on règle du problème des allergies. Et quand j’entends ça, avec les fibromyalgiques : maintenant, la théorie, ça serait de dire que le système nerveux est dysfonctionnel. Ça me paraît totalement bizarre puisque nous, dans notre cabinet, on ne travaille pas du tout sur le système nerveux. Ça ne nous intéresse pas puisqu’il n’y a pas de problème au niveau du système nerveux. Il y a deux causes qu’on peut vérifier, c’est qu’il y a une surcharge complètement en toxines. C’est pour ça que les gens ont très mal aux muscles, ont très mal partout, en fait, puisque les cellules des muscles et des tendons sont complètement surchargées en un type de toxines que sont les acides. Pourquoi? Parce que les intestins sont complètement en mauvaise santé. Il y a une muqueuse intestinale qui ne fait plus son travail. Il y a énormément de toxines qui rentrent alors qu’elles ne devraient pas rentrer. Il y a un microbiote intestinal qui est en super mauvais état et donc il y a beaucoup de toxines alimentaires qui rentrent à l’intérieur du corps et le corps fait ce qu’il peut avec ce qu’il a. Obligatoirement quand on est fibromyalgique, on a des émonctoires (les portes de sortie du corps) qui n’arrivent plus à faire leur travail. C’est pour ça que beaucoup de fibromyalgiques ont la peau sèche puisque les glandes ne fonctionnent plus. Donc, les poumons, il faut les réactiver aussi… La peau… Les reins… Les intestins… Donc, très important de bien refaire fonctionner la machine pour réussir justement à drainer toutes les toxines vers l’extérieur et rechouchouter les intestins pour refaire une muqueuse intestinale de qualité, pour arrêter de mettre des toxines au quotidien dans son corps. Et c’est pour ça aussi qu’on voit que beaucoup de fibromyalgiques ont énormément de problèmes digestifs puisque ils ont des intestins vraiment mauvais état. Donc, tout le travail en premier lieu, ça va être de travailler sur les intestins, réouvrir les émonctoires pour vérifier qu’on peut se débarrasser justement de sa fibromyalgie. Et qu’il n’y a pas de rapport avec le système nerveux. Donc, travailler sur les intestins, travailler sur les émonctoires. Nous c’est ce qu’on peut vérifier aujourd’hui. C’est exactement ce sur quoi on travaille quand on a des clients fibromyalgiques, puisque c’est ce sont les deux causes de la fibromyalgie.
Voilà, j’espère que j’ai bien répondu à cette question. Je vous souhaite une très bonne journée à tous et aussi à vous Marie, merci pour cette question ! Au revoir !