fbpx

Comme les adultes, les bébés peuvent faire des allergies et des maladies de peau. Pour réduire leurs allergies, il faut consolider le système immunitaire de premier niveau et décharger le système lymphatique.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçue. C’est une question qui a été envoyée à mon secrétariat :

« Pourquoi mon bébé a-t-il des allergies ? »

Étant bébé, j’étais déjà extrêmement allergique. Mes allergies ont commencé depuis l’âge d’un an. Dans cet épisode, je vais donner mon avis sur ce sujet, et ce qu’il faut faire dans cette situation.

Les bébés peuvent faire tous les types d’allergies

Les bébés peuvent faire tous les types d’allergies. On peut faire des allergies respiratoires. Cela peut être des allergies aux pollens, aux acariens, aux animaux, aux moisissures, etc. Ils peuvent aussi faire des allergies cutanées et des allergies alimentaires, en fonction de l’âge de l’enfant et sa nourriture.

La nourriture de sa mère peut provoquer une réaction allergique chez le bébé pendant l’allaitement. Donc, il faut régler aussi l’hygiène alimentaire de la mère pour éviter la réaction allergique chez le bébé. Cela permet aussi à la mère d’avoir un lait maternel de qualité qui contribuera au renforcement du système immunitaire du bébé. Le lait maternel possède des facteurs qui peuvent développer le système immunitaire dont le lait artificiel ne dispose jamais.

Les bébés peuvent aussi avoir des problèmes de peau qui ne sont pas forcément liés aux allergies. Ils peuvent faire de l’eczéma, des psoriasis, de l’urticaire. Que ce soit bébé ou adulte, le mécanisme de la maladie de peau reste le même, parce qu’on a la même physiologie.

Les maladies de peau sont un problème du système lymphatique. Ce système est le système de gestion des déchets du corps. Il faut alléger le système lymphatique du bébé pour l’aider à récupérer sa capacité à gérer ses déchets, car comme tout être vivant, leur corps va aussi créer des déchets. Ce dernier doit circuler à travers les émonctoires (portes de sortie des déchets du corps).

Les bébés peuvent faire aussi des maladies de peau

Si ces portes de sortie ne sont pas ouvertes, le bébé aura des problèmes de peau. Les maladies de peau sont un signal pour indiquer que le système lymphatique est surchargé. En principe, la peau est l’émonctoire le plus grand du corps. Elle est capable de faire sortir deux types de déchets : les acides (par les glandes sudoripares) et les colles (par les glandes sébacées).

Les déclencheurs de ses maladies sont souvent liés à un stress, mais la raison physiologique est la surcharge du système lymphatique.

La surcharge du système lymphatique est aussi l’une des deux causes des allergies. Donc, ces deux maladies peuvent avoir un lien, car ils ont une cause commune. Pour réduire ses allergies, je travaille avec mes clients sur le système lymphatique. Ce fait agit aussi sur leur maladie de peau.

L’allergie des bébés est le même mécanisme que celui des adultes

Quand on parle des allergies avec les bébés, on pense que leur physiologie est différente de la nôtre. En fait, c’est un être humain au début de son évolution, et qui deviendra un adulte. Les causes de leur maladie sont les mêmes que celles des adultes.

On pense aussi que quand les bébés naissent, ils sont tous égaux : ils arrivent tous avec des organes forts. Ce n’est pas le cas. Il y en a qui ont des organes forts, et d’autres qui ont des organes faibles. C’est pareil à nos caractères physiques différents. C’est pour cela que certaines personnes vont développer un type de maladie, et d’autres un autre type. Si nous étions tous les mêmes, nous serions tous allergiques aussi.

Les allergiques répondent à des critères qui vont se différencier par les différents types de symptômes.

Un bébé est le résultat du père et de la mère. Ils ne peuvent donner à ce bébé que ceux qu’ils ont. Par conséquent, certaines personnes allergiques vont avoir des enfants allergiques. L’enfant aura à peu près la même capacité organique que celle de ses parents.

En tant que naturopathe, mon travail est de privilégier les organes forts, et renforcer les organes faibles.

Ensuite, on pense aussi que les bébés ont un organisme sain. En fait, ce n’est pas du tout le cas. Il a déjà grandi pendant 9 mois dans le ventre de sa mère. Il a déjà consommé tout ce que sa mère a aussi consommé. Donc, ce n’est pas une machine toute propre. Ils peuvent bien faire des maladies de peau.

Aujourd’hui, même si on a tous la même hygiène de vie, l’enfant est toujours pollué. On mange des choses très compliquées à digérer et très transformées. La mère est aussi comme tout le monde. Son système lymphatique peut être surchargé, et ses émonctoires peuvent être saturés. En même temps, le bébé subit la même chose. Donc, il faut aider son système lymphatique à récupérer sa capacité de sortir les déchets du corps.

L’explication d’allergie des bébés selon la médecine conventionnée

Concernant l’allergie des bébés, la médecine conventionnée va dire la même chose que pour les adultes : le système immunitaire des bébés allergiques dysfonctionne. Il va prendre en grippe n’importe quel allergène, que ce soit les allergènes alimentaires, les allergènes respiratoires ou les allergènes cutanés. Pour les bébés, elle rajoute que ce sont des êtres en construction. Leur système immunitaire n’est pas encore bien développé.

Cette vision va avoir un impact sur la manière dont elle accompagne les bébés allergiques. On va nous proposer plusieurs méthodes :

1- L’éviction

On essaye d’éviter notre allergène pour ne pas avoir une réaction allergique.

2- Les médicaments

Dans certains cas, on peut donner des médicaments chimiques de synthèse aux bébés pour essayer de réduire les symptômes de ses allergies.

Il y a aussi la désensibilisation et la réintroduction alimentaire. Mais, la Haute Autorité de Santé (HAS) dit que ces méthodes ne fonctionnent pas.

Effectivement, les stratégies de la médecine conventionnée sont très intéressantes à court terme. Par contre, si on ne travaille jamais sur le terrain allergique, les allergiques restent allergiques. C’est ce qui se passe pour la majorité des allergiques. Il faut s’occuper du problème pour le régler.

C’était aussi mon cas quand j’étais encore bébé. Ma mère allait voir tous les spécialistes de France pour trouver une solution. On n’avait utilisé que des stratégies à court terme. À un moment, on doit utiliser ces stratégies à court terme avec une stratégie sur le long terme, en travaillant sur notre terrain allergique.

Les allergies ne font qu’augmenter d’année en année

Pour information, il y a une croissance de 5 % d’allergiques tous les ans aujourd’hui, tandis que dans les années 70, il y avait seulement 3 % de la population. Après les années 70, il y avait une croissance énorme. Aujourd’hui, on est arrivé à 30 %. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 50 % de la population sera allergique en 2050.

Il doit y avoir quelque chose qui a induit cette croissance énorme. D’un autre côté, la solution de la médecine conventionnée fonctionne à court terme seulement. Si on fait de grosses allergies, on reste allergique toute notre vie, car on n’est jamais en train de travailler sur notre terrain allergique.

La prévention de l’allergie des bébés selon la médecine conventionnée

Comme prévention de l’allergie pour les bébés, la médecine conventionnée nous dit aussi de ne pas leur mettre en contact avec les allergènes principaux qui existent. Puisque son système immunitaire est en construction, il ne faut pas l’irriter pour rien. Mais maintenant, ils se sont rendu compte que ce n’était pas bon. Les allergies ne font qu’évoluer, même pour les bébés. Maintenant, ils introduisent tous les allergènes à partir de 6 mois pour permettre aux bébés de se familiariser avec ces allergènes. Peut-être d’ici 10 ans, ils vont nous dire encore d’autres choses. Se mettre en contact avec son allergène ou non ne change rien.

L’allergie est un signal du corps pour dire que quelque chose ne va pas. Il va falloir le régler. Mais si on ne fait que camoufler les symptômes, c’est normal qu’on reste allergique.

L’allergène n’est pas le problème, il est le déclencheur de l’allergie

L’allergène n’est pas le problème. C’est juste le déclencheur de l’allergie. Toutes les allergies commencent toujours par un allergène. Si on ne règle pas le problème, on va avoir de plus en plus d’allergènes. Les réactions allergiques vont s’intensifier aussi.

Si un bébé est allergique au lait de vache, c’est normal qu’il n’aille plus faire de réaction allergique si on arrête de lui donner le lait de vache. Par contre, si on le redonne, il va faire encore des allergies. Donc, on n’a pas réglé la cause de nos allergies, et ils restent toujours allergiques.

Les deux causes des allergies chez les bébés

Pour réussir à réduire les allergies chez les bébés, il faut faire exactement la même chose que chez un adulte : travailler sur les 2 causes des allergies.

Pour faire très court, le bébé a des allergies, car il a un système immunitaire de premier niveau en immunodéficience. Il faut le renforcer : renforcer son microbiote intestinal, ses muqueuses, sa peau. Le système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité.

Ensuite, le bébé fait une allergie si son système immunitaire lymphatique est surchargé. Les déchets ne circulent plus assez, et les émonctoires (les portes de sortie du corps) n’arrivent plus à fonctionner. Ces émonctoires sont les reins, les poumons, les intestins, la peau, etc. Il est important d’alléger le système lymphatique pour réussir à réduire les allergies chez les bébés.

Le Cabinet Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est ce que je fais dans mon cabinet. J’ai monté un cabinet qui s’appelle Epigenise, pour permettre à tous les allergiques de réduire leurs allergies en huit semaines. J’ai mis en place un programme personnalisable pour chacun de mes clients. Mes résultats sont totalement différents, parce que je travaille sur les 2 causes des allergies.

Ce programme a une garantie : c’est « satisfait ou remboursé ». Si vous suivez mes conseils, et que vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, je vous rembourse.

Je souhaite prendre la responsabilité des résultats que je promets à mes clients. Des médecins m’ont dit qu’ils allaient réussir à réduire mes allergies. Mais cela ne s’est jamais passé. J’ai dépensé du temps et de l’argent, mais on ne m’a jamais remboursé.

Quand j’ai monté mon cabinet, j’ai osé prendre ma responsabilité. Si cela ne fonctionne pas, je rembourse. Je pense qu’en tant que professionnel de santé, on doit savoir de quoi on est capable de fournir aux clients.

Je souhaite aussi qu’Epigenise soit une porte de sortie de cette impasse médicale dans laquelle les allergiques se trouvent.

Si vous voulez avoir des avis sur mes services, beaucoup de mes clients ont laissé leurs témoignages sur Google. Je vous invite à les voir.