fbpx

Quand on a une allergie au pollen, nous pouvons prendre 2 choses différentes. Soit des médicaments chimiques de synthèse pour réduire les symptômes soit s’occuper de la cause de l’allergie au pollen pour réduire cette allergie.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçue :

« Quoi prendre quand on a une allergie au pollen ? »

Dans cet épisode, mon objectif est de vous faire bénéficier de ma réponse sur cette question.

Vous pouvez visitez aussi d’autre épisode sur comment se débarrasser de l’allergie au pollen.

Deux possibilités en fonction des objectifs que l’on veut atteindre

Quand on a une allergie au pollen, il a deux possibilités qui dépendent des objectifs qu’on veut atteindre. On a la médecine conventionnée, qui est très intéressante pour certains objectifs. On a aussi la naturopathie, qui est la quatrième médecine traditionnelle occidentale selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Ces deux possibilités n’ont pas du tout le même objectif.

Cela va dépendre aussi de la puissance des allergies. Si on a une allergie très faible, au lieu de travailler sur la cause des allergies, on veut tout simplement prendre des médicaments chimiques de synthèse pour réduire les allergies à court terme. Pour une personne qui a des allergies très lourdes, il va falloir travailler sur la cause des allergies.

Plus en savoir plus, visitez l’épisode « quand commencer le traitement contre l’allergie au pollen ? ».

Ce que la médecine conventionnée propose de prendre lorsque la crise d’allergie au pollen survient

Avec la médecine conventionnée, il y a des traitements curatifs (pendant la crise d’allergie) et des traitements préventifs (pour que l’allergie ne survienne pas).

Elle va nous proposer des médicaments chimiques de synthèse. Le plus classique pour l’allergie au pollen est les antihistaminiques. Ceux-ci permettent de réduire ou stopper la libération des histamines par l’anticorps. En même temps, ils bloquent l’attaque entre l’antigène et l’anticorps. Dans notre cas, l’antigène est le pollen. Il y en a aussi d’autres médicaments, comme les bronchodilatateurs, la cortisone, etc.

Ce qu’il est possible de prendre comme remèdes naturels quand la crise survient

Il y a aussi des remèdes naturels curatifs contre les allergies respiratoires. C’est naturel, mais ils ont exactement le même effet que celui des médicaments chimiques. Ils peuvent être tout simplement mieux acceptés par le corps. C’est juste une méthode à court terme. On n’est jamais en train de travailler sur la cause de nos allergies.

La démarche entre les médicaments naturels et les médicaments chimiques de synthèse est toujours la même. En utilisant ces méthodes, on reste toujours allergique, car on ne travaille pas sur la cause des allergies.

Ce que propose la médecine conventionnée pour traiter le terrain allergique

La médecine conventionnée va nous proposer plusieurs choses pour travailler sur les terrains des allergies :

1- L’éviction

C’est un conseil pour éviter notre allergène. On sera toujours allergique au pollen, même si on a évité notre allergène pendant plusieurs temps. À court terme, éviter nos allergènes peut être intéressant. Pendant les 20 premières années de ma vie, j’étais énormément allergique au pollen. C’est compliqué de ne pas être en contact avec les pollens, surtout durant la saison du pollen. C’est impossible de filtrer tout l’air qu’on va respirer.

J’avais beaucoup de méthodes pour réduire le contact avec les pollens. J’avais des filtres à pollens sur les fenêtres, un ionisateur pour faire tomber les molécules de pollen, un aspirateur avec un filtre HEPA. Encore plus, je portais un masque au quotidien et me lavais les cheveux à chaque fois que je rentre chez moi. Je ne portais jamais mes vêtements de dehors à l’intérieur de la maison. Personne n’a le droit d’aller dans ma chambre avec des vêtements de dehors sans avoir pris une douche.

Cela nécessite un travail monumental, mais tout ce travail n’apporte aucun effet sur la cause des allergies au pollen.

2- La désensibilisation

La médecine conventionnée pense que l’allergie au pollen vient du dysfonctionnement du système immunitaire. Comme solution, on va prendre régulièrement une petite dose d’allergène pour rééquilibrer ce système immunitaire. Je me suis fait désensibiliser pendant 15 ans (par piqûre hebdomadaire et par goutte sublinguale journalière). Malgré mes 15 ans de désensibilisation, je n’ai eu aucun résultat. C’est aussi le cas d’autres personnes autour de moi qui se sont fait désensibiliser.

Il y a quelque temps, selon une étude qu’elle a menée, la Haute Autorité de Santé a dit que la désensibilisation ne fonctionne pas. Puisque la sécurité sociale ne devait rembourser que des traitements qui ont fait leurs preuves scientifiques, elle a arrêté le remboursement la désensibilisation.

Ce qu’il faut faire pour réduire ses allergies au pollen sur le long terme

Pour réussir à réduire ses allergies au pollen sur le long terme, il faut travailler sur la cause de nos allergies. C’était le combat de ma vie en tant que grand allergique. J’étais comme une bête noire des cabinets d’allergologues. J’ai fait un épisode sur mon parcours que je vous invite à le voir.

À cet époque, j’ai cherché à stagner ou à réduire mes allergies. J’ai tout fait, mais mes symptômes ne faisaient qu’empirer. À un moment, j’ai décidé de voir les conseils d’autres personnes pour comprendre les autres visions des allergies. Je suis allé voir les thérapeutes de médecine douce, comme l’homéopathie, l’acupuncture, la médecine traditionnelle chinoise, … J’ai vu des choses qui ont un impact positif sur mes allergies. J’ai réussi à comprendre aussi les 2 causes des allergies au pollen.

Donc, si on veut réussir à s’en sortir des allergies au pollen, il va falloir travailler sur ces 2 causes. Pour faire très simple, on fait des allergies au pollen quand notre système immunitaire de premier niveau est en immunodéficience. Nous devons le renforcer. La deuxième cause est un système lymphatique à décharger.

Le Cabinet Epigenise pour réduire ses allergies au pollen en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est ce que je fais dans mon cabinet Epigenise. Il se situe à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des personnes en physique et en téléconsultation. J’aide mes clients à réduire leurs allergies en huit semaines, en travaillant sur les 2 causes que je vous ai présentés. Je laisse la médecine conventionnée travailler sur les symptômes. Beaucoup de mes clients continuent à utiliser l’éviction et les médicaments chimiques de synthèse, parallèlement avec mon programme.

J’utilise un programme que j’ai d’abord monté pour moi. Ensuite, je le personnalise en fonction de chacun de mes clients, selon leur type d’allergie et le fonctionnement de leur corps. Ce programme a une spécificité dont aucun autres thérapeute ou médecin ne peut proposer. Ce programme est « satisfait ou remboursé ». Je veux prendre la responsabilité des résultats que je promets à mes clients, car je suis certain du résultat qu’on peut obtenir quand on travaille sur la cause.

Il y a aussi plusieurs témoignages de mes clients que vous pouvez consulter sur Google. Ils partagent leurs expériences qu’ils ont eues grâce au programme d’Epigenise.