fbpx

Les personnes qui sont allergiques au pollen sont des personnes qui ont système immunitaire de premier niveau, spécialement au niveau du système respiratoire, affaiblit. La priorité est de le renforcer en travaillant sur les microbiotes et les muqueuses.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçue :

« Qui est allergique au pollen ? »

Dans cet épisode, je vais essayer de parler de long en large sur ce sujet.

D’autre épisode qui peut vous intéresser : « Comment savoir si c’est une allergie au pollen ? ».

Les allergies ne font qu’augmenter d’année en année

Pour commencer, nous devons savoir que l’allergie a une énorme croissance dans les pays industrialisés. Nous avons des chiffres depuis le début du XXe siècle. Aujourd’hui, 30 % de la population est allergique à quelque chose, et la majorité fait des allergies au pollen. Avant les années 70, seulement 3 % de la population était allergique à quelque chose.

Il y a bien une raison pour laquelle les allergies ont progressé dans les années 70. En plus, l’allergie est une maladie facile à diagnostiquer. Pour le cas de l’allergie au pollen, on sait qu’on est allergique à partir du moment où on réagit pendant la saison du pollen (l’été et les printemps).

À partir des années 70, un énorme pic commence sur la courbe, et qui ne s’est jamais arrêté jusqu’à aujourd’hui. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2050, la moitié de la population serait allergique à quelque chose.

On peut croiser cette évolution à la révolution verte dans les années 70, au même moment où la croissance du taux d’allergies dans nos pays industrialisés.

Les allergies au pollen ne sont pas génétiques

Concernant la relation de l’allergie au pollen et la génétique, c’est illogique. Le patrimoine génétique humain ne peut pas évoluer en quelques années. Ceci a besoin des milliers d’années pour évoluer, et puis cela ne se passe que dans les pays industrialisés. En vérité, le corps développe des allergies, car il n’est pas dans une bonne condition.

On sait depuis 15 ans que les allergies ne sont pas génétiques. Il y a 30 ans, le « Projet Génome Humain » a été lancé. C’est le plus grand projet sur la génétique. L’objectif était de décrypter l’ensemble du génome humain. Théoriquement, si on arrive à le faire, on pourra prévenir toutes les maladies. On a dépensé des milliards d’euros sur ce sujet.

Après 15 ans, ils ont réussi à le faire. On a vu que seulement 5 % de nos gènes sont marqués dans le marbre, et on ne peut rien y faire pour les modifier. Ce sont les gènes responsables de la couleur de la peau, des yeux, des cheveux, etc. On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Ils peuvent être activés ou désactivés tout au long de notre vie, en fonction de notre hygiène de vie. C’est en fonction de plusieurs facteurs : notre nourriture, nos stress, notre relation avec les autres et la nature, notre boisson, etc. Ces facteurs viendront activer ou désactiver nos gènes. C’est ce qu’on appelle « l’épigénétisme ». Aujourd’hui, ce n’est plus scientifique de dire que les allergies sont génétiques.

Pour avoir plus de détails sur ce sujet, visitez l’épisode « est-ce que les allergies sont génétiques ? ».

Le changement de mode de vie a causé la croissance des allergies aux pollens

Cette information rejoint la croissance des allergies. À partir des années 70, nous avons changé radicalement notre hygiène de vie à travers la révolution verte. On a complètement modifié les céréales, le mode de consommation et la pasteurisation. C’est à ce moment-là que les allergies ont pu se développer.

La médecine conventionnée ne sait pas pourquoi les allergies croissent aussi vite

Malgré toutes ces informations, la médecine conventionnée n’arrive pas à expliquer la croissance des allergies. Elle explique l’allergie comme un dysfonctionnement du système immunitaire. Mais elle ne peut pas aller loin, parce qu’elle ne connaît pas la cause des allergies.

Pour l’expliquer leur vision, la médecine conventionnée donne des hypothèses en fonction des trois types d’allergies. Mais ce ne sont que des hypothèses sans preuve scientifique.

Les allergies au pollen se développent à cause de deux causes principales

Il y a 2 causes des allergies au pollen. La première est un système immunitaire de premier niveau qui n’arrive plus à faire son travail. Son rôle est de filtrer ce qui peut rentrer ou non dans le corps. Mais quand il est en immunodéficience, il laisse passer les pollens qui ne devraient pas se trouver dans le corps, parce que ce sont des molécules complexes. Par conséquent, le système immunitaire de deuxième niveau va venir attaquer cette molécule.

La deuxième case à cocher est un système lymphatique trop chargé. Il va falloir l’accompagner pour qu’il réussisse à gérer les déchets du corps.

On peut travailler sur ces 2 causes en huit semaines : renforcer son système immunitaire de premier niveau et décharger son système lymphatique.

Le Cabinet Epigenise pour réduire ses allergies au pollen en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est ce que je fais avec mon cabinet Epigenise. Je l’ai monté pour permettre à tous les allergiques d’avoir le même résultat que moi. Il y a un épisode sur mon histoire que vous pouvez aller voir si cela vous intéresse.

Auparavant, j’ai eu énormément d’allergie aux pollens. Pour trouver une issue, j’ai suivi la médecine conventionnée pendant 18 ans. J’ai fait 15 ans de désensibilisation, 9 mois sur 12 de traitements médicamenteux. Malgré tout, mes allergies ne faisaient qu’empirer d’année en année. C’est normal, parce qu’aucune de mes stratégies ne travaille sur la cause de mes allergies. J’ai commencé à voir les thérapeutes de médecine douce pour essayer de stabiliser la situation ou réduire mes allergies. À un certain temps, j’ai vu qu’il y a des choses qui fonctionnaient. À un moment, j’ai commencé à comprendre les 2 causes des allergies au pollen, et j’ai réussi à les maîtriser totalement.

Aujourd’hui, j’ai monté mon cabinet, dans le but d’aider les autres allergiques à avoir le même résultat que moi. Mon cabinet se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des personnes en physique et en téléconsultation. J’ai un programme de huit semaines que je personnalise en fonction de mes clients. On travaille ensemble sur les 2 causes des allergies.

Ce programme est « satisfait ou remboursé ». Si vous suivez mes conseils et que vous avez encore vos allergies, je vous rembourse. Je souhaite qu’Epigenise permette à tous les allergiques de vérifier que travailler sur les causes est mieux que travailler sur les symptômes. Je veux aussi engager ma responsabilité.

Il y a déjà des avis de mes clients sur Google. Ils racontent les expériences qu’ils ont eues à travers mon programme. Si cela vous intéresse, je vous invite à aller les voir.