fbpx

L’allergie alimentaire est un signe d’une système immunitaire de premier niveau affaiblit. Il faut renforcer sa muqueuse intestinale et son microbiote afin que celui-ci récupère sa fonction qui est de filtrer ce qui peut rentrer et ne pas rentrer à l’intérieur du corps.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçue :

« Qu’est-ce que l’allergie alimentaire ? »

Dans cet épisode, je vais vous parler de l’allergie alimentaire, ainsi que la solution que je propose pour guérir totalement les allergies alimentaires.

Qu’est-ce qu’il se passe dans mon corps quand j’ai une réaction allergique alimentaire ?

En principe, quand une molécule complexe est rentrée dans notre sang, il y aura une réaction allergique. Dans 99% des cas, cette molécule est une protéine, et cette protéine est notre allergène. Une fois à l’intérieur de notre corps, le système immunitaire de deuxième niveau vient attaquer cet allergène. Notre anticorps va libérer de l’histamine qui attaquera notre allergène. C’est la réaction allergique.

Cette réaction allergique provoque des symptômes. Il y a plusieurs symptômes pour les allergies alimentaires. Ils sont essentiellement sur la peau, comme des petits boutons, des plaques rouges, des démangeaisons.

Pour plus d’informations, visitez l’épisode complet concernant les symptômes des allergies alimentaires.

Comment la médecine conventionnée interprète cette réaction allergique

Selon la médecine conventionnée, le système immunitaire est déréglé. C’est pour cette raison qu’il attaque les allergènes, qui sont des molécules totalement banales. Il va prendre en grippe les molécules des pommes, des kiwis, etc. Par contre, elle ne connaît ni la cause de ce dérèglement du système immunitaire, ni la cause de l’allergie.

Elle ne connaît pas non plus la cause de la croissance des allergies. Aujourd’hui, il y a une croissance de 5 % de plus d’allergiques tous les ans, tandis qu’il n’y a que 3 % d’allergiques dans les années 70. Aujourd’hui, on est à 30 %. En 2050, ce sera la moitié de la population.

Après tout, elle va nous donner quand même des hypothèses pour expliquer le dysfonctionnement du système immunitaire. On nous explique que cela est due à la pollution de l’environnement, ou à cause des plantes très allergisantes, etc. Il y en a d’autres hypothèses sur les allergies alimentaires et les allergies cutanées, mais aucune de ces hypothèses n’est prouvée scientifiquement.

Les traitements proposés par la médecine conventionnée ne s’occupent que des symptômes

Plusieurs traitements sont proposés, en fonction de notre type d’allergie. Ce sont :

1- L’éviction

Éviter les allergènes alimentaires est plus simple par rapport à l’éviction des allergènes respiratoires. Mais cela peut être aussi difficile quand on va aux restaurants.

2- Les médicaments chimiques de synthèses

Il permet de diminuer la réaction allergique. Le plus classique sont les antihistaminiques qui réduit la libération des histamines par l’anticorps.

Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, elle va travailler sur les symptômes. Ces deux traitements sont des traitements symptomatiques. Si on les utilise toute la vie, on reste allergiques, parce qu’on ne travaille jamais sur la cause de nos allergies

2- La réintroduction alimentaire

D’après la Haute Autorité de Santé, la désensibilisation ne fonctionne pas. Comme elle n’a pas des preuves scientifiques, la sécurité sociale a arrêté son déremboursement. C’est aussi le cas de l’homéopathie.

La désensibilisation est spécialement pour les allergies respiratoires, mais elle a exactement le même mécanisme que la réintroduction alimentaire. Puisque le système immunitaire dysfonctionne, on va lui donner régulièrement un petit peu de son allergène pour le réhabituer petit-à-petit. Surement, les deux donnent le même résultat, même si chacun travaille sur différents types d’allergies.

De plus, je n’ai jamais vu quelqu’un qui a réglé ses allergies alimentaires avec la réintroduction alimentaire. Parfois, j’entends des histoires qui disaient que la réintroduction améliorait un petit peu son allergie sur un allergène, mais au bout de 6 mois, il y a une rechute.

L’allergène alimentaire ne devrait pas se trouver dans notre sang

Normalement, l’allergène alimentaire ne devrait pas se trouver dans le sang. Les allergènes sont des molécules complexes qui ne devraient pas rentrer telle qu’elles dans notre corps.

Pour expliquer cela, nous devons comprendre le fonctionnement de notre système immunitaire. Ce dernier a trois niveaux, mais le troisième niveau n’a pas de relation directe avec les allergies. Le premier niveau a le devoir de filtrer ce qui doit rentrer ou non dans le corps. Le deuxième niveau est celui qui va attaquer les allergènes qui sont arrivés à passer le premier niveau.

La relation entre le système immunitaire et l’allergie alimentaire

Le système immunitaire de premier niveau est composé des barrières physiques, comme les muqueuses, la peau. Il y a aussi un ensemble d’armes chimiques, ainsi que les microbiotes. Puisqu’on parle des allergies alimentaires, on va parler du microbiote intestinal, qui est la base de tous nos microbiotes.

Avec un bon microbiote et de bonnes muqueuses intestinales, il est impossible aux molécules complexes de rentrer dans notre sang.

On est allergique à une protéine. On n’est jamais allergique à des acides aminés. Tout ce qui est complexe ne devrait pas passer dans notre corps. La digestion est là pour transformer les complexes en simples, car notre corps ne peut assimiler que des molécules simples. Elle a besoin de transformer ces protéines en acides aminées, grâce à des enzymes. Ensuite, le corps va utiliser ces acides aminés pour en faire d’autres choses.

Si notre système immunitaire de premier niveau est en bonne état, les molécules complexes ne pourront jamais rentrer dans notre sang. Mais on est allergique, parce que nos intestins sont poreux. Ils vont laisser passer des molécules complexes. Pour empêcher ces molécules complexes de rentrer dans notre sang, il faut renforcer notre système immunitaire de premier niveau pour récupérer notre imperméabilité intestinale.

Pour résumer, on a une réaction allergique, parce que le système immunitaire de deuxième niveau (le système immunitaire humoral) viendra attaquer nos allergènes. Le système immunitaire de deuxième niveau ne réagit pas si le système immunitaire de premier niveau a fait son travail.

Pour réduire ses allergies alimentaires, il est préférable de concentrer ses efforts sur la cause de l’allergie

Si on veut réduire nos allergies, il va falloir penser à travailler sur la cause de nos allergies. Puisque les allergiques ne travaillent jamais sur la cause de leurs allergies, c’est normal qu’ils restent allergiques. Ce travail est compliqué pour la médecine conventionnée, car elle ne connaît pas la cause. C’est pour cela que je suis resté allergique pendant 20 ans. Mais à un moment, je suis allé voir d’autres avis sur les allergies.

J’ai déjà fait un épisode complet sur les 2 causes des allergies alimentaires. Je vous conseille de le regarder pour avoir une information complète. En bref, il y a un système immunitaire de premier niveau à renforcer. Il y a aussi un système lymphatique qui n’arrive plus à faire son travail. Il va falloir le décharger.

Le Cabinet Epigenise pour réduire ses allergies alimentaires en 8 semaines, satisfait ou remboursé

J’ai un cabinet nommé « Epigenise » à Paris dans le 16e arrondissement. J’y accompagne des allergiques pour leur permettre de réduire leurs allergies en huit semaines, en travaillant sur les 2 causes des allergies alimentaires.

Pour y arriver, j’ai conçu un programme personnalisable, en fonction de chacun de mes clients. Ce programme dure huit semaines. Une garantie « satisfait ou remboursé » accompagne ce programme. Je pense que je suis le seul à le faire. Si vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, je vous rembourse.

Je fais cela car je souhaite prendre ma responsabilité. J’étais accompagné par des spécialistes qui m’ont promis de me fournir des résultats positifs. J’ai dépensé énormément de temps et d’argent. Ils ne m’ont jamais remboursé, alors que les résultats n’étaient jamais au rendez-vous. Avec cette garantie, vous aurez l’occasion de vérifier la véracité de ce que je dis.

Si vous voulez avoir des avis de mes anciens clients sur ce programme, il y en a beaucoup sur Google.