fbpx

L’allergie et l’intolérance au lactose sont différentes. L’allergie se déroule à l’intérieur du corps avec le système immunitaire alors que l’intolérance est une réaction à l’extérieur du corps car le tube digestif est à l’extérieur du corps. L’intérieur n’est que lorsqu’on a passé la muqueuse intestinale. Les symptômes sont donc très différents.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé :

« Quelle est la différence entre une allergie et une intolérance au lactose ? »

Dans cet épisode, l’objectif est de vous fournir toutes les informations pour distinguer une allergie et une intolérance au lactose.

C’est quoi le lactose ?

Le lactose est un sucre qui se trouve dans le lait. Une partie de la population fait une allergie au lactose ou une intolérance au lactose.

C’est quoi une allergie ?

Pour une allergie, il y a deux types de vision. Selon la médecine conventionnée, l’allergie est un système immunitaire qui ne fonctionne pas comme il devrait. Il va faire de réaction que face à quelque chose de normal. Néanmoins, elle n’arrive pas à expliquer ce dysfonctionnement, car elle ne connaît pas la cause de l’allergie.

Selon la naturopathie, qui est aussi ma vision, ce n’est pas un dysfonctionnement du système immunitaire. C’est surtout une immunodéficience du système immunitaire de premier niveau. Il y a trois niveaux dans le système immunitaire. Nous nous intéressons aux deux premiers niveaux, parce qu’ils ont un rapport avec les allergies. Le troisième est le système immunitaire cellulaire.

Le système immunitaire de premier niveau

Notre corps est comme un pays. Il y a des frontières sur lesquelles se trouve une armée. Mais comme tout pays, il a aussi une armée intérieure qui va venir attaquer notre allergène. Le système immunitaire de premier niveau est composé des barrières physiques (la peau et les muqueuses), des barrières chimiques (les mucus et l’acidité de la peau) et des microbiotes. Le plus important est le microbiote intestinal, mais nous en avons sur notre peau et sur nos muqueuses. Tout cela compose 85 % de notre immunité. Pourtant, on ne le parle jamais quand on fait des allergies.

Le système immunitaire de deuxième niveau

On parle toujours du système immunitaire de deuxième niveau. C’est le système immunitaire humoral (dans la lymphe et dans le sang). C’est l’endroit où on trouve la réaction allergique. Par conséquent, on dit qu’il dysfonctionne. Mais en vérité, les allergiques ont un système immunitaire de premier niveau en immunodéficience. Il laisse passer des molécules se balader à l’intérieur de notre corps. En tant que le gendarme du corps, le système immunitaire de deuxième niveau va venir attaquer ces molécules complexes qui ne devraient pas s’y trouver.

Avec la naturopathie, on renforce le système immunitaire de premier niveau pour que le système immunitaire de deuxième niveau ne réagisse plus.

C’est quoi une intolérance au lactose ?

On fait une intolérance au lactose quand on n’a pas le patrimoine enzymatique pour digérer le lactose. Les enzymes de la digestion doivent transformer les complexes en simples. Ces enzymes viennent découper les aliments qu’on ingère, pour que le corps puisse les assimiler.

Dans le cas de l’intolérance au lactose, on n’a plus ou pas assez d’enzyme appelé « lactase ». C’est le type de ciseau spécialement dédié pour découper le lactose.

Les symptômes d’une allergie

Puisqu’on parle de l’allergie au lactose, on va parler des symptômes des allergies alimentaires. En général, quand on fait des allergies alimentaires, on fait des symptômes cutanés, comme des plaques rouges et des petits boutons. Cela peut aussi démanger et gratter.

Les symptômes d’une intolérance au lactose

Dans le cas d’une intolérance au lactose, on peut avoir des symptômes tels que la constipation ou diarrhée, des douleurs abdominales, la sensation générale de malaise, des flatulences. On peut aussi avoir d’autres réactions moins rares, comme des éruptions cutanées, de la fatigue, des problèmes circulatoires, de l’irritabilité, des troubles de type rhumatisme, des maux de tête (migraine), etc.

Les différences entre l’allergie et l’intolérance au lactose

On peut faire facilement une différence entre l’intolérance et l’allergie.

L’allergie se passe à l’intérieur du corps. Pour arriver à une allergie au lactose, il faut que ce dernier passe la barrière intestinale sans avoir été digéré. Le lactose est une molécule complexe que les enzymes doivent transformer en molécule simple. Mais si celui-ci réussit à rentrer dans notre corps, le système immunitaire de deuxième niveau va l’attaquer.

Contrairement aux allergies, l’intolérance au lactose se passe à l’intérieur de notre corps, parce que notre système digestif se trouve aussi à l’extérieur de notre corps (le tube qui part de la bouche à l’anus). Il est toujours ouvert au milieu extérieur. Tant que les aliments ne passent pas par la paroi intestinale, ils se trouvent toujours dehors. C’est le cas de tous les symptômes de l’intolérance au lactose.

Quoi faire en cas d’intolérance au lactose ?

En cas d’intolérance au lactose, nous avons plusieurs solutions :

– La médecine conventionnée

Comme la médecine conventionnée ne connaît pas la cause, elle n’a donc pas des traitements qui travaillent sur la cause de l’intolérance au lactose. Elle ne peut nous proposer que d’éviter le lactose.

– La naturopathie

C’est la plus grande médecine douce occidentale. Selon leur vision, le corps est extrêmement puissant, car il est capable de se réparer tout seul. Selon cette vision, le corps fait des symptômes s’il n’est pas dans de bonnes conditions. C’est pourquoi nous, les naturopathes, proposons de renforcer le système digestif si le patrimoine enzymatique ne fonctionne pas. Il va falloir le mettre en petite pause pour qu’il récupère ses armes et réussir à redigérer le lactose.

Quoi faire en cas d’allergie ?

Quand on fait de l’allergie, la médecine conventionnée nous propose l’éviction de notre allergène. Elle nous donne aussi des médicaments chimiques de synthèse. Pour ces deux cas, on ne travaille pas sur la cause de nos allergies. On essaye de camoufler les symptômes. Mais en le pratiquant sur le long terme, nos allergies vont s’empirer.

Je ne suis pas contre ces méthodes, parce qu’elles sont intéressantes à court terme. La majorité de mes clients continuent à les utiliser. Par contre, ils utilisent parallèlement mon programme de huit semaines qui travaille sur les causes pour réduire leurs allergies sur le long terme.

Si on fait des allergies, il faut travailler sur les causes du problème. Justement, la naturopathie travaille sur les 2 causes des allergies alimentaires. J’accompagne mes clients pendant huit semaines à travailler sur ces deux causes.

Epigenise pour réduire vos allergies en huit semaines, satisfait ou remboursé

J’ai un cabinet Epigenise qui se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. J’y accompagne des personnes en physique et en téléconsultation à travailler sur la cause de leurs allergies.

Pour le faire, j’ai établi un programme de huit semaines. C’est un programme « satisfait ou remboursé ». Si vous suivez mes conseils pendant ces huit semaines, et que vous avez encore vos allergies, je vous rembourse. Je fais cela pour faire d’Epigenise un cabinet qui permet à tous les allergiques de réduire leurs allergies, en travaillant sur les causes. Les résultats sont complètement différents du travail sur les symptômes. C’est pour cela que j’engage ma responsabilité sur les résultats. Vous pouvez voir les témoignages de mes clients sur Google pour avoir une image du résultat obtenu.

Pour en savoir plus sur ses services, vous pouvez aussi contacter Epigenise.