fbpx

Il existe plusieurs moyens de savoir à quoi on est allergique : les tests cutanés, les patchs et la prise de sang. La seule personne habilitée à diagnostiquer des allergies est un allergologue.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon e-mail :

« Comment savoir à quoi on est allergique ? »

L’objectif de cette vidéo est de faire bénéficier à tout le monde de mes réponses sur ce sujet.

On peut déjà supposer à quoi on est allergique

On peut supposer à quoi on est allergique. Si on réagit à une chose, que ce soit alimentaire, respiratoire ou cutané, on peut dire que cette chose est notre allergène.

L’allergologue est le seul à pouvoir dire à quoi on est allergique

Cependant, seuls les allergologues qui ont le droit de poser le diagnostic, et de dire à quoi on est allergique. Ils disposent plusieurs moyens pour le faire :

– Les tests cutanés

On met des petites gouttes de notre allergène sur le bras. On applique une micro piqûre sur chaque goutte. Après 10 à 15 minutes, on regarde à quel allergène on réagit, en fonction de la réaction locale qui apparaît. À mon jeune âge, j’avais fait cela. J’étais allergique aux pollens, au chat, aux acariens.

– Les patchs

Cela dure un peu plus longtemps (24 heures). On va plusieurs fois chez les allergologues pour mettre des patchs. On utilise cette méthode pour les allergies alimentaires.

– La prise de sang

Il faut être dans un cas particulier pour que l’allergologue propose de faire une prise de sang. C’est compliqué et cher. Cependant, cette méthode nous donne plus de détails sur la quantité des anticorps qui se trouve dans notre sang.

J’ai fait de la désensibilisation. Mais au bout de 13 ans, j’en avais marre. Donc, mon allergologue m’a proposé la prise de sang pour mieux comprendre mon allergie. Il est intéressant de faire une prise de sang pour reconnaître une allergie, parce qu’elle permet vraiment d’avoir plus de détails sur quoi on est allergique.

Les traitements proposés par la médecine conventionnée

Les traitements proposés la médecine conventionnée sont liées à leur vision de l’allergie. Selon eux, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire, en attaquant des molécules banales.

Pour essayer de régler ce problème, elles vont camoufler les symptômes, parce qu’elle ne connaît pas la cause des allergies. Pour expliquer le dysfonctionnement du système immunitaire, elle ne va nous donner que des théories qui n’ont pas de preuve scientifique.

Ces traitements sont :

1) L’éviction

L’éviction, c’est le fait d’éviter son allergène pour avoir la moindre réaction allergique possible. On n’est pas en train de travailler sur la cause. On travaille sur les symptômes.

2) Les médicaments chimiques de synthèses

Le plus classique est les antihistaminiques. On les utilise pour bloquer la libération de l’histamine, afin de diminuer la réaction allergique.

3) La désensibilisation

Partant de la vision de la médecine conventionnée des allergies, la désensibilisation consiste à rerégler le système immunitaire qui a dysfonctionné. On va donner régulièrement au corps une petite dose de son allergène.

Aujourd’hui, la Haute Autorité de Santé (HAS) a dit officiellement que la désensibilisation ne fonctionne pas. La sécurité sociale devrait arrêter le remboursement, puisqu’on n’en fait que pour les traitements qui ont de preuves scientifiques. C’est aussi le cas de l’homéopathie.

Faisant suite à cette décision, les associations des allergologues de France se sont montées au créneau. Ils disent que le fait de dérembourser totalement la désensibilisation va décrier leur profession. Après une négociation, la Haute Autorité de Santé continue à dire que cela ne fonctionne pas. Par contre, la sécurité sociale a accepté de rembourser la désensibilisation de 15 % au lieu de 85 %.

Sur ce, il reste deux traitements pour la médecine conventionnée. Mais ce sont des traitements à court terme. En les utilisant sur le long terme, obligatoirement, on rentre dans un cercle vicieux avec nos allergies.

Je ne suis pas contre ces traitements à court terme. La majorité de mes clients continue à le faire, tout en suivant avec mon programme de huit semaines. Ils travaillent parallèlement sur la cause des allergies avec moi.

Les traitements proposés par la médecine douce (naturopathie)

Selon la naturopathie, si on veut régler les allergies, il va falloir travailler sur les deux causes. J’ai déjà fait des épisodes sur les deux causes des allergies respiratoires, les deux causes des allergies alimentaires et les deux causes des allergies cutanées. Je vous invite à aller les voir si cela vous intéresse.

Pour faire des allergies, la première cause est un système immunitaire en immunodéficience. Le système immunitaire de premier niveau n’arrive pas à faire son travail. Il doit filtrer ce qui peut rentrer ou non dans notre corps. Puisqu’il dysfonctionne, il y a des molécules complexes (les allergènes) qui rentrent dans notre corps. Par conséquent, notre système immunitaire de deuxième niveau attaque ces allergènes. C’est son rôle d’être le gendarme du corps.

Le système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité. Il est composé de la peau, les muqueuses. Sur ces barrières physiques se trouvent des armes chimiques : les mucus sur les muqueuses et l’acidité de la peau. Une très grande partie du système immunitaire de premier niveau est composé des microbiotes. Le plus connue est le microbiote intestinal. Mais il y a aussi d’autres microbiotes sur la peau et sur les muqueuses.

Pour qu’il n’y ait plus de réaction dans le système immunitaire de deuxième niveau, il faut renforcer le premier niveau.

2- Le système lymphatique est surchargé

La deuxième cause pour faire des allergies est un système lymphatique surchargé. C’est le système qui gère les déchets dans notre corps. Il a un lien avec le système immunitaire. Pour réussir à réduire ses allergies sur le long terme, il faut décharger son système lymphatique.

Réduire son allergie en 8 semaines avec Epigenise, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais avec Epigenise. C’est un cabinet que j’ai monté. Il se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne tous les allergiques à vérifier qu’en travaillant sur la cause des allergies, non sur les symptômes, on a des résultats différents.

Plusieurs services sont offerts chez Epigenise, mais le principal est un programme « satisfait ou remboursé ». Cela signifie que si vous suivez mes conseils, mais vous avez encore vos allergies après huit semaines, je vous rembourse. Je souhaite qu’Epigenise soit le cabinet pour permettre à tous les allergiques de réduire ses allergies en huit semaines. Vous pouvez consulter les témoignages de mes clients sur Google.