fbpx

Les personnes restent allergiques car nous ne travaillons que sur le camouflage des symptômes de nos allergies. Pour réussir à réduire ses allergies, il faut travailler sur les causes de ses allergies qui sont un système immunitaire en immunodéficience et un système lymphatique sur-chargé.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je réponds à une question qu’on m’a envoyé sur mon e-mail :

« Pourquoi les allergiques restent allergiques ? »

En tant que grand allergique, je me suis posé cette question pendant très longtemps. Selon la vision de la société moderne, la médecine conventionnée peut résoudre le problème, parce qu’elles ont de la technique. Bien que j’aie suivi tous leurs conseils, je vivais toujours un enfer.

La vision de la médecine conventionnée sur l’allergie a un impact sur la stratégie qu’ils mettent en place pour réduire les allergies

La vision de l’allergie a un impact sur le traitement des allergies. Quand j’avais suivi la stratégie de la médecine conventionnée, je croyais qu’elle allait réduire ou stabiliser mes allergies. Selon leur vision, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire. Puisqu’il est déréglé, il attaquerait des molécules banales.

La médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies

Officiellement, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. Elle propose plusieurs hypothèses pour essayer d’expliquer ce dérèglement. Il y a des hypothèses générales et spécifiques pour chaque type d’allergie. Parmi les hypothèses générales, on a la naissance par césarienne et l’allaitement par du lait artificiel. Pour les allergies au pollen, on a la plantation des espèces d’arbres très allergisantes. Plusieurs autres hypothèses viennent expliquer les allergies alimentaires et les allergies cutanées.

La médecine conventionnée ne propose que des traitements symptomatiques

Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, elle va nous proposer des traitements symptomatiques. Pourtant, quand on veut régler un problème, on ne le camoufle pas. Il faut comprendre et travailler sur la cause du problème. En essayant de le camoufler, le problème va s’agrandir.

C’est exactement ce qu’on fait avec les allergies. C’est la raison pour laquelle les allergiques restent allergiques. Les traitements symptomatiques peuvent être intéressants à court terme, mais pas à long terme. Avec ces traitements, on travaille uniquement sur les symptômes des allergies, non sur la cause.

Aujourd’hui, la médecine conventionnée propose 3 méthodes :

1) L’éviction

On évite notre allergène. Normalement, cela ne sert à rien de se confronter à notre allergène.

2) Les médicaments chimiques de synthèses

Le médicament le plus classique est les antihistaminiques. Cela sert à bloquer la libération de l’histamine pour éviter le combat entre l’anticorps et l’antigène, afin d’avoir la moindre réaction allergique.

3) La désensibilisation

Il y a quelque temps, la Haute Autorité de Santé (HAS) a affirmé que la désensibilisation n’a pas des preuves scientifiques. Les études ont montré que sans ou avec désensibilisation, les allergiques arrivent au même résultat.

De ce fait, la sécurité sociale a arrêté le remboursement de la désensibilisation. Par la suite, les associations des allergologues ont plaidé leur cause, car celle-ci fait partie du traitement principal qu’ils peuvent proposer aux allergiques. Après le compromis, la sécurité sociale a diminué drastiquement le taux de remboursement de 85 % à 15 %. Cependant, elle a toujours tenu leur parole sur l’inefficacité de la désensibilisation.

J’ai fait 15 ans de désensibilisation par piqûre hebdomadaire et par goutte sublinguale, sans avoir d’effets bénéfiques.

Puisque la désensibilisation ne marche pas, il nous reste l’éviction et les médicaments chimiques de synthèses. À court terme, c’est très utile. Mes clients travaillent avec moi sur la cause de leurs allergies, tout en continuant l’éviction et les médicaments. Toutefois, il est important d’utiliser une stratégie à long terme : travailler sur la cause des allergies pour réussir à guérir les allergies.

Il est normal de rester allergique en ne prenant que des traitements symptomatiques

Pendant très longtemps, j’ai suivi les conseils de mes allergologues. Malgré cela, mes allergies ne font qu’empirer d’année en année. En fait, aucun des outils que j’avais mis en place ne travaille pas sur les causes des allergies.

À court terme, mes stratégies étaient efficaces, mais je n’avais rien pour m’en sortir sur le long terme. Donc, je me suis rentré dans un cercle vicieux. C’est normal si je suis resté allergique, parce que j’avais utilisé des traitements symptomatiques.

Aujourd’hui, la majorité des allergiques est dans le même cas, parce qu’ils ne travaillent pas sur les causes de leurs allergies.

L’allergie est un signal que le corps envoie pour dire que quelque chose ne va pas

En terme simple, l’allergie est un signal que le corps envoie pour signaler un problème. En essayant de camoufler ce signal, celui-ci va augmenter. On commence par un allergène. Si on ne règle pas la cause des allergies, le corps intensifie le signal, en augmentant le nombre de notre allergène.

Cela fait déjà 15 ans que l’on sait que les allergies ne sont pas génétiques, mais épigénétiques

Est-ce que les allergies sont génétiques ? Cette question fait naître un fatalisme autour des allergies, en disant que les allergies sont génétiques. Pourtant, cela fait 15 ans qu’on savait que les allergies ne sont pas génétiques, mais « épigénétiques ».

Il y a 30 ans, on a lancé un projet appelé « Projet Génome Humain ». Les meilleurs scientifiques ont essayé de décrypter l’ensemble du génome humain, pour pouvoir prévenir toutes les maladies. D’après ce qu’on a découvert, seulement 5 % de nos gènes sont « codants ». On ne peut rien y faire pour ces gènes. Ce sont nos traits physiques, comme la couleur de nos yeux, de nos cheveux, etc.

On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Ils sont activables ou désactivables tout au long de notre vie, en fonction de notre hygiène de vie. Cela dépend de notre alimentation, nos niveaux de stress, etc.

Cela fait 15 ans qu’on sait scientifiquement que les allergies ne sont pas génétiques, mais épigénétiques.

Les allergies sont en croissance depuis 1970

On sait aussi que seulement 3 % de la population est allergique avant l’année 70. À partir de 1970, il y avait une croissance qui ne s’est jamais arrêtée. Aujourd’hui, on est à 30 %. En 2050, on sera à 50 %. C’est une maladie qui a énormément de croissance.

On voit que quelque chose s’est passé autour des années 70. Cela se recroise avec l’épigénétisme. En fait, l’industrialisation de la société a influencé l’hygiène de vie de la population. C’est pourquoi il y a de plus en plus d’allergies en France. Ce changement a permis le développement de l’allergie. Si on comprend l’origine des allergies, on saura comment le soigner.

Pour arrêter d’être allergique, il faut s’occuper des causes des allergies

Même si nous disposons de toutes ces informations, on se demande toujours si une allergie peut disparaître. En fait, pour réussir à ne pas être allergique toute sa vie, il va falloir travailler sur les 2 causes des allergies.

Dans l’ensemble, on est allergique quand notre système immunitaire est en immunodéficience. Plus précisément, le système immunitaire de premier niveau n’arrive plus à faire son travail. Par conséquent, des molécules complexes vont rentrer dans le corps, et le système immunitaire de deuxième niveau va réagir.

Ensuite, on fait des allergies quand notre système lymphatique est surchargé. C’est le système de gestion des déchets du corps. Puisqu’il y a un lien entre le système immunitaire et le système lymphatique, on doit le décharger pour réussir à réduire ses allergies sur le long terme.

Epigenise pour réduire sa rhinite allergique en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais dans mon cabinet Epigenise. Ce cabinet se trouve à Paris, dans le 16e arrondissement. J’accompagne mes clients en physique et en téléconsultation. Mon programme est particulier : c’est « satisfait ou remboursé ». Cela signifie que je vous rembourse, dans le cas où vous serez encore allergique, après avoir suivi mes conseils pendant huit semaines. À part ce programme, vous pouvez aussi bénéficier de mes services pour commencer à maîtriser vos allergies.

Je veux qu’Epigenise permette à tous les allergiques de vérifier qu’en travaillant sur les causes de nos allergies, on réussit à les réduire. Les résultats qu’on obtient sont totalement différents des traitements symptomatiques. Vous pouvez voir les témoignages de mes clients sur Google.