fbpx

Oui l’allergie au pollen fatigue. Cette fatigue est due aux symptômes des allergies au pollen et non aux médicaments que l’on peut prendre.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon e-mail :

« Est-ce que l’allergie au pollen fatigue ? »

À vrai dire, nous voulons savoir si les symptômes ou les médicaments que nous prenons contre les allergies au pollen qui nous fatigue.

Symptômes de l’allergie au pollen ou médicaments qui fatiguent ?

En ce qui concerne les médicaments, la médecine conventionnée propose deux types de médicaments chimiques de synthèses pour traiter les allergies au pollen. Premièrement, les médicaments de première génération fatiguent. Heureusement, on n’utilise plus ces genres de médicaments. Aujourd’hui et deuxièmement, on utilise les médicaments de deuxième génération. Quant à eux, ils ne devraient pas nous fatiguer.

Cela signifie que ce ne sont pas les médicaments qui nous fatiguent, mais les symptômes.

Les symptômes de l’allergie au pollen fatiguent

Parmi les symptômes de l’allergie au pollen, nous avons :

Au niveau du nez :

  • Le nez bouché
  • Le nez qui coule
  • Des éternuements
  • Le nez qui gratte

Au niveau de la gorge :

  • Des picotements
  • La toux

Nous remarquons rapidement que ces symptômes sont assez épuisants. Ceux-là vont impacter notre morale, nos humeurs et notre énergie. Je connais bien, parce que j’en ai vécu pendant très longtemps. J’en ai parlé beaucoup plus sur le sujet dans l’épisode où j’ai présenté les symptômes des allergies au pollen.

Si vous vous posez cette question, c’est que vous êtes sans doute allergique

C’est important de travailler sur la cause des allergies pour réussir à les réduire. Aujourd’hui, la majorité des allergiques utilisent des méthodes à court terme pour camoufler les symptômes. Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, elle ne propose que des traitements symptomatiques. On évite notre allergène, on prend des médicaments chimiques de synthèses, on pratique la désensibilisation. Tout cela ne travaille que sur les symptômes.

En conséquence, on reste allergique si on ne travaille pas sur les causes. Cela ne fait qu’envenimer la situation. On aura de plus en plus d’allergène, et le corps envoie un signal de plus en plus violent.

Travailler sur les causes pour maîtriser ses allergies à long terme, non sur les symptômes

Il y a plusieurs moyens pour se débarrasser de ses allergies au pollen. Mais pour réussir à maîtriser totalement ses allergies sur le long terme, il faut travailler sur les 2 causes des allergies au pollen.

1- Un système immunitaire en immunodéficience

La première cause est un système immunitaire en immunodéficience. C’est complètement différent de la vision de la médecine conventionnée : dérèglement du système immunitaire.

Il y a trois niveaux dans le système immunitaire. Le problème vient du système immunitaire de premier niveau qui n’arrive plus à faire son travail. Notre allergène peut rentrer facilement dans notre corps.

Le premier niveau du système immunitaire est le système immunitaire physique : la peau, les muqueuses. On a aussi des armes chimiques (les mucus et l’acidité de la peau). Les microbiotes occupent aussi une grande partie du système immunitaire de premier niveau. On a un ensemble de microbiotes sur les muqueuses, les intestins, le système respiratoire, la peau. Tout cela représente 80 % de notre immunité. Cependant, on ne nous en parle jamais quand on fait des allergies au pollen.

Le problème ne vient pas du système immunitaire de deuxième niveau

Le deuxième niveau du système immunitaire s’appelle système immunitaire humoral. C’est l’endroit où se passe la réaction allergique, la raison pour laquelle on dit que le problème vient du deuxième niveau du système immunitaire.

C’est comme si on part pour une semaine en vacances, en laissant la porte ouverte. À notre retour, on y voit des étrangers. Puisqu’on ne veut pas de bagarre, on prend soi-même des médicaments pour se calmer.

C’est exactement ce qui se passe avec les allergiques d’aujourd’hui. En fait, si on veut que personne n’entre chez nous, il suffit de bien fermer la porte. On ne laisse y entrer que des amis.

En d’autres termes, il faut renforcer le système immunitaire de premier niveau pour qu’il arrive à faire son travail : filtrer ce qui peut rentrer ou non dans le corps.

2- Un système lymphatique surchargé

La deuxième chose qu’il faut faire est de décharger son système lymphatique. C’est le système de gestion des déchets du corps. Si on arrive à le décharger, on réussit à réduire nos allergies sur le long terme. Il a un lien étroit avec le système immunitaire. Si vous voulez plus de détails sur ce sujet, je vous invite à voir l’épisode qui parle des 2 causes des allergies au pollen.

Epigenise pour réduire ses allergies au pollen en 8 semaines, satisfait ou remboursé

Dans mon cabinet Epigenise, je travaille sur les 2 causes des allergies. Ce cabinet se trouve à Paris dans le 16e arrondissement, où j’accompagne des personnes en physique et en téléconsultation. Le but est de leur permettre de vérifier qu’en huit semaines, si on travaille sur les deux causes des allergies, on réussit à réduire ses allergies.

À part les autres services que je propose, Epigenise offre un programme avec une garantie « satisfait ou remboursé ». C’est-à-dire, si vous suivez mes conseils, mais vous avez toujours vos allergies au bout de huit semaines, je vous rembourse.