fbpx

Le rhume des foins a deux causes. La première est un système immunitaire de premier niveau en immunodéficience. Il est donc à renforcer. Le deuxième est un système lymphatique surchargé. Il est donc à décharger.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon e-mail :

« Quelles sont les deux causes du rhume des foins ? »

Dans cet épisode, je vous expliquerai la cause du rhume des foins. Ensuite, nous allons parler de la vision de la médecine conventionnée vis-à-vis du rhume des foins. À la fin, je vous montrerai la bonne vision pour soigner le rhume de foins.

La définition du rhume des foins selon la vision classique

Le rhume des foins, c’est l’allergie pollinique, la rhinite allergique ou l’allergie au pollen. Les effets du pollen en sont multiples, le rhume des foins en fait partie.

Pour comprendre les deux causes du rhume des foins, partons de la vision classique de la médecine conventionnée. Selon eux, l’allergie vient du dysfonctionnement du système immunitaire. Il surréagit à des choses totalement banales, comme les pollens.

La médecine conventionnée ne connaît pas la cause du rhume des foins

En fait, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause du rhume des foins. Ils ne savent pas la raison de la croissance des allergies dans la société. Ils ne vont nous donner que des hypothèses pour expliquer ce dysfonctionnement, comme :

  • L’allaitement par du lait artificiel
  • La naissance par césarienne

Il y a énormément d’hypothèse sans preuve qui vient expliquer ce dysfonctionnement.

La médecine conventionnée ne va proposer que des traitements symptomatiques contre le rhume des foins

C’est pour cette raison que la médecine conventionnée ne pourra pas nous proposer une solution pour réduire la cause du rhume des foins. À la place, elle ne va nous proposer que des traitements symptomatiques. Il y a trois traitements possibles :

1) L’éviction

Ce n’est pas vraiment un traitement. On évite naturellement notre allergène. En faisant cela, on ne règle pas la cause de nos allergies. On est en train de fuir notre allergène pour avoir le moins de réactions allergiques possible.

2) Les médicaments chimiques de synthèse

Les antihistaminiques sont les plus classiques. En fait, la réaction allergique est provoquée par le combat entre l’anticorps et l’antigène. Ce médicament sert à empêcher la libération de l’histamine pour éviter ce combat. On est toujours en train de travailler sur les symptômes des allergies.

3) La désensibilisation

Cette méthode a pour but de rééduquer le système immunitaire qui dysfonctionne à ne plus surréagir face à son allergène. De ce fait, on le met en contact avec une petite quantité de notre allergène de manière régulière. Avant, la désensibilisation se faisait par piqûre, mais aujourd’hui, on le fait par goutte sublinguale.

Il y a quelque temps, la Haute Autorité de Santé (HAS) a déclaré officiellement que la désensibilisation ne fonctionne pas. D’après leur étude, se faire désensibiliser ou non ne change rien. Il n’y a aucune preuve que cela fonctionne. La sécurité sociale devrait arrêter le remboursement, parce qu’elle n’a pas fait ses preuves scientifiques.

Les associations des allergologues de France ont plaidé leur cause. Malgré cela, la HAS continue de dire que la désensibilisation ne marche pas. Par contre, la sécurité sociale a diminué le taux de remboursement de 85 % à 15 %.

Nous voyons qu’aucun de ces trois traitements ne traite la cause du rhume des foins. La désensibilisation ne marche pas. Mais l’éviction et les médicaments chimiques de synthèses marchent à court terme.

La majorité de mes clients utilisent les traitements médicamenteux, et fuient au maximum leur allergène. Il n’y a pas de souci à utiliser ces traitements à court terme qui travaillent sur les symptômes des allergies. Mais on ne réglera jamais nos allergies avec ces méthodes. Si on veut régler un problème, il faut utiliser une stratégie à long terme : travailler sur la cause.

Le rhume des foins est une maladie très jeune

Le rhume de foins est une maladie jeune. Aujourd’hui, il y a un fatalisme qui dit qu’on n’en sortira jamais.

Selon le chiffre sur le taux des allergies, y compris le rhume des foins, on voit que seulement 3 % de la population française est allergique de 1900 à 1970. Le chiffre était stable et faible, car il n’y a pas de croissance. Mais un gros pic arriva à partir de 1970. En 2020, 30 % de la population est allergique. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 50 % de la population sera allergique.

Cette croissance des allergies est liée à quelque chose qui s’est passé à partir des années 70. Si on règle la cause de cette croissance, on peut maîtriser les allergies.

Le rhume des foins n’est pas génétique, il est « épigénétique »

On dit aussi que le rhume de foins est génétique, et qu’on ne peut rien y faire. Avant, j’ai accepté cet argument, parce que mon père était allergique. Cependant, cela fait 15 ans qu’on sait que les allergies ne sont pas génétiques. Elles sont « épigénétiques ».

Il y a 30 ans, on a lancé un projet nommé « Projet Génome Humain », le plus grand projet qu’on a fait sur la génétique. Ce projet a duré 15 ans. L’objectif était de décrypter l’ensemble du génome humain, pour pouvoir prévenir les maladies. On a mis les plus grands scientifiques, ainsi que des milliards d’euros sur le projet.

Au bout de 15 ans, ils ont réussi. À l’inverse de ce qu’on attendait, on a découvert que seulement 5 % de nos gènes sont « codants ». Ces gènes sont nos traits physiques : la couleur de nos yeux, de notre peau, de nos cheveux, … Ensuite, les 95 % des gènes restants sont « non codants ». Cela veut dire qu’ils sont activables ou désactivables tout au long de notre vie en fonction de notre hygiène de vie.

À ce moment-là, on a découvert que seulement 5 % de nos gènes sont génétiques et 95 % sont « épigénétiques ». Donc, cela fait déjà 15 ans qu’il n’est plus scientifique de dire que les allergies sont génétiques. Nous pouvons activer ou désactiver la majorité de nos gènes, grâce à notre hygiène de vie.

Ce fait explique la cause de la croissance des allergies à partir des années 70. C’est à partir de cette année que les sociétés commençaient à s’industrialiser. Cette industrialisation influençait l’hygiène de vie de la population.

Le pollen n’est que le déclencheur de votre rhume des foins, pas la cause du rhume des foins

Il faut noter aussi que le pollen n’est pas la cause du rhume des foins, mais le déclencheur. Si c’était la cause, il suffit d’arrêter de se mettre en contact avec le pollen, et le problème est réglé. Mais en essayant d’éviter notre allergène, cela ne fait qu’aggraver la situation. On commence toujours avec un allergène. Si on essaie de camoufler uniquement les symptômes, on aura d’autres allergènes, et le signal va s’intensifier. L’allergie est un signal que notre corps nous envoie pour indiquer un problème.

Comprendre les deux causes du rhume des foins

J’ai déjà fait un épisode sur les 2 causes des allergies au pollen. Vous pouvez le regarder pour avoir plus d’explication. Je vais juste en parler brièvement.

1- Un système immunitaire en immunodéficience

La première cause du rhume des foins est un système immunitaire en immunodéficience. Cela ne veut pas dire que le système immunitaire est déréglé. Pour comprendre le terme « immunodéficience », je vais vous présenter comment notre système immunitaire est structuré.

Notre système immunitaire est constitué de 3 niveaux. Le premier niveau est le système immunitaire physique. C’est la peau et les muqueuses. Sur ces barrières physiques, il y a des armes chimiques, comme l’acidité de la peau et les mucus sur les muqueuses. On a aussi les microbiotes. À part le microbiote intestinal, notre peau, nos muqueuses et notre système respiratoire ont aussi des microbiotes. Ce système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité.

Le deuxième niveau est le système immunitaire humoral, celui de nos humeurs (le sang, la lymphe). C’est l’endroit où se passe la réaction allergique, la raison pour laquelle on l’accuse d’être la source du problème.

La cause du rhume des foins ne vient pas du système immunitaire de deuxième niveau

En vérité, le deuxième niveau du système immunitaire fait bien son travail. Il réagit, parce que le premier niveau n’a pas fait son travail. Son travail devrait être de filtrer ce qui peut rentrer ou non à l’intérieur de notre corps. Dans la théorie, le corps ne doit pas laisser rentrer que des choses qu’il peut utiliser. Dans notre cas, le pollen n’a aucune utilité au corps. Il ne peut utiliser des molécules complexes sous sa forme complexe qu’en molécule simple (les acides aminés).

Si cette protéine (pollen) est rentrée dans notre corps, le système immunitaire de deuxième niveau viendra l’attaquer. Mais aujourd’hui, on voit ce cas d’une autre manière. C’est comme si on est parti en vacances, tout en laissant la porte de la maison ouverte. En voyant des étrangers dans notre maison à notre retour, on prend des médicaments pour se calmer et arrêter de se battre avec les intrus, afin d’éviter des dégâts.

C’est la même manière de traiter les allergies de nos jours. En fait, si on veut régler les allergies, on doit renforcer le système immunitaire de premier niveau. En faisant cela, le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus, car il n’a pas de raison à réagir.

2- Un système lymphatique surchargé

Le système lymphatique surchargé est la deuxième cause du rhume des foins. C’est le système de gestion des déchets du corps. Ce système est très important, car il a un lien avec le système immunitaire. Une bonne partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique.

Pour réussir à réduire totalement notre rhume de foins, nous devons décharger le système lymphatique.

Réduire son rhume des foins en 8 semaines avec Epigenise, satisfait ou remboursé

Epigenise est un cabinet spécialisé sur l’accompagnement des personnes allergiques. Nous sommes situés à Paris dans le 16e arrondissement. Je travaille avec mes clients sur les 2 causes des allergies. J’accompagne des personnes en physique et en téléconsultation, pour leur permettre de réduire ses allergies en huit semaines.

À part les services sur les allergies que je propose, j’ai aussi un programme que j’ai monté, premièrement, pour moi, en tant qu’ancien allergique. Mon parcours pour trouver une solution à mes allergies m’a permis de découvrir les 2 causes de mes allergies. Si vous voulez en savoir plus sur mon parcours, je vous invite à visiter l’épisode « Qui est Epigenise ? ».

Aujourd’hui, j’ai créé le cabinet Epigenise pour faire bénéficier à tous les allergiques de mes expériences personnelles.

C’est un programme sur huit semaines pour prouver aux allergiques qu’ils peuvent réduire totalement ses allergies. De plus, ce programme est « satisfait ou remboursé ». Je vous rembourse si vous avez encore vos allergies, après avoir suivi mes conseils pendant huit semaines. Je fais cela, car j’en suis sûr du résultat. Quand on travaille sur la cause des allergies, non sur les symptômes, on réussit à réduire ses allergies. Vous pouvez voir les témoignages de mes anciens clients sur Google, où il exprime leur expérience avec Epigenise.