fbpx

Les symptômes d’une rhinite allergique sont au niveau de la gorge (ça gratte, on tousse), au niveau du nez (ça coule, ça gratte, c’est bouché) et au niveau des yeux (ça gratte, on pleure).

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon e-mail :

« Quels sont les symptômes d’une rhinite allergique ? »

Dans ce nouvel épisode, j’essaierai de vous parler des symptômes possibles d’une rhinite allergique.

Si cela vous intéresse, je vous invite à visionner l’épisode où j’ai partagé les différentes méthodes pour guérir naturellement une rhinite allergique chronique.

Les symptômes d’une rhinite allergique au niveau du nez

Les symptômes d’une rhinite allergique au niveau du nez sont :

  • Le nez qui coule
  • Le nez bouché
  • Le nez qui gratte
  • Des éternuements

Les symptômes d’une rhinite allergique au niveau de la bouche

Les symptômes d’une rhinite allergique au niveau de la bouche sont :

  • La toux
  • Des picotements

Les symptômes d’une rhinite allergique sont le signal que quelque chose ne va pas

Ce n’est pas en travaillant sur les symptômes qu’on va arriver à réduire la rhinite allergique. Les symptômes ne sont pas le problème. Ce n’est que la finalité de la rhinite allergique, un signal que le corps envoie pour dire que quelque chose ne va pas. Pour se débarrasser de sa rhinite allergique, il faut travailler sur la cause de ce signal.

La médecine conventionnée essaie de réduire une rhinite allergique avec des traitements symptomatiques

Aujourd’hui, 99 % des personnes qui font des rhinites allergiques ne travaillent que sur les symptômes. Ils sont accompagnés par la médecine conventionnée qui ne travaille que sur les symptômes. En faisant cela, on ne pourra pas régler le problème.

La médecine conventionnée propose des traitements symptomatiques.

1— L’éviction

L’éviction, c’est le fait d’éviter son allergène. Pour les allergies respiratoires, c’est très compliqué de le faire, car l’allergène se trouve dans l’air. On peut simplement réduire le contact avec notre allergène.

2— Les traitements médicamenteux

Les médicaments traitent uniquement les symptômes de la rhinite allergique. On prend des antihistaminiques pour réduire la crise d’allergie.

3— La désensibilisation

Récemment, la Haute Autorité de Santé (HAS) a fait une étude scientifique concernant la désensibilisation. Elle a conclu que la désensibilisation ne marche pas. Sans ou avec désensibilisation, on obtient le même résultat. La sécurité sociale a réduit drastiquement le taux de remboursement de la désensibilisation.

4— Laisser faire le temps

Selon la médecine conventionnée, l’allergie peut disparaître par hasard comme elle est venue.

Étant un ancien allergique, je connais tous ces traitements. On ne travaille jamais sur la cause. Les allergiques restent allergiques. On peut faire tous les efforts du monde pour appliquer ces traitements, mais on ne résoudra jamais nos problèmes d’allergies. Elles vont même s’empirer, puisqu’on ne fait que camoufler les symptômes.

Le pollen n’est que le déclencheur, non la cause de votre rhinite allergique

Il faut comprendre que le pollen n’est que le déclencheur de la rhinite allergique. Aujourd’hui, on dit toujours que c’est la cause de nos allergies. C’est totalement faux ! On est toujours allergique, même si on ne se met plus en contact avec notre allergène. Donc, on voit que le pollen n’est pas la cause de notre rhinite allergique. Si on ne règle pas le signal que le corps envoie, nos allergènes vont augmenter en nombre. Le signal s’intensifie.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que la rhinite allergique n’est pas génétique, mais « épigénétique »

On dit souvent qu’on ne peut rien faire avec la rhinite allergique, car c’est génétique. J’ai fait un épisode qui s’intitule « est-ce que les allergies sont génétiques ? ». Je vous invite à aller voir cet épisode si cela vous intéresse.

En creusant sur ce le sujet de la génétique, on peut tomber sur l’information concernant un projet appelé « Projet Génome Humain ». C’est le plus grand projet qu’on a fait sur la génétique.

Pendant 15 ans, on a mis des milliards d’euros et les meilleurs scientifiques sur ce projet. À la fin, on découvre que tout ce qu’on pensait sur la génétique est totalement faux. On a découvert que seulement 5 % de nos gènes sont « codants ». Ils sont marqués dans le marbre. Ce sont nos traits physiques : la couleur des yeux, des cheveux, …

On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « épigénétiques ». Cela veut dire qu’on peut activer ou désactiver ces gènes en fonction de notre hygiène de vie. L’hygiène de vie est façonnée par un ensemble de facteurs : notre alimentation, ce qu’on boit, notre niveau de stress, la façon dont on élimine nos déchets, notre relation sociale et avec la nature, etc.

Aujourd’hui, ce n’est pas scientifique de dire que les allergies sont génétiques. Elles sont épigénétiques. Chacun peut activer ou désactiver ses gènes grâce à son hygiène de vie.

Avant 1970 seulement 3 % de la population avait une rhinite allergique

Les allergies sont évoluées depuis les années 70. On a des chiffres de pourcentage des allergiques en France depuis 1900. De 1900 à 1970, 3 % de la population était allergique. C’était un chiffre stable et faible. Mais à partir de 1970, il y a un pic qui ne s’est jamais arrêté. Aujourd’hui, 30 % de la population est allergique. En 2050, 50 % de la population sera allergique.

On voit qu’en 1970, il y avait quelque chose qui a déclenché la croissance des allergies. Ce n’est pas possible que le système immunitaire de tout le monde se dérègle en même temps. Mais cela correspond avec le premier fait : le changement de notre hygiène de vie.

Connaître les 2 causes de l’allergie pour savoir comment se débarrasser de la rhinite allergique

Pour se débarrasser de la rhinite allergique, il faut connaître sa cause. Il y a déjà un épisode complet que j’ai fait sur les deux causes des allergies respiratoires. Je vous invite à le regarder si le sujet vous intéresse.

Quand on fait une rhinite allergique, il faut cocher deux cases :

1— Un système immunitaire en immunodéficience

Le système immunitaire de premier niveau est en immunodéficience. Il n’arrive plus à faire son travail. C’est celui qui filtre ce qui peut rentrer ou non à l’intérieur du corps. Il est essentiellement composé de microbiotes (le microbiote intestinal, les microbiotes sur la peau et sur le système respiratoire). Puisqu’il n’arrive plus à faire son travail, l’allergène peut rentrer dans notre corps.

L’allergène (molécule complexe) n’a d’aucune utilité pour le corps. Donc, le système immunitaire de deuxième niveau va faire son travail de gendarme du corps : attaquer les allergènes. C’est ce combat entre l’anticorps et l’antigène qui provoque la réaction allergique.

2— Un système lymphatique surchargé

On ne parle jamais du système lymphatique quand on est allergique. C’est le système qui gère les déchets du corps. Il a un lien avec le système immunitaire : la plus grande partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. Donc, c’est très important de travailler sur le système lymphatique pour réussir à réduire totalement ses allergies sur le long terme.

Ce qu’il faut faire pour stopper sa rhinite allergique

En résumé, pour stopper sa rhinite allergique, il faut :

  •  Renforcer son système immunitaire de premier niveau
  • Décharger son système lymphatique

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est tout ce que je propose à mes clients dans mon cabinet Epigenise. Nous nous sommes situés à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne mes clients en physique. Mais j’accompagne la plupart de mes clients en téléconsultation.

Je propose plusieurs services, mais le service principal est un programme de huit semaines, pour permettre à n’importe quel allergique à réduire ses allergies. C’est « satisfait ou remboursé ». Actuellement, mon taux de réussite est à 100 %, parce que je travaille sur la cause des allergies, non sur les symptômes.

J’accompagne tous mes clients à vérifier par eux-mêmes qu’ils peuvent stopper leurs allergies. Vous pouvez voir les témoignages de mes clients sur Google, où ils partagent leur avis avec moi.