fbpx

Pour se débarrasser des allergies saisonnières il faut se concentrer sur les deux causes des allergies saisonnières. La première cause est un système immunitaire en immunodéficience donc il faut renforcer son microbiote. La deuxième cause est un système lymphatique surchargé donc il faut décharger son système lymphatique.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon e-mail :

« Comment se débarrasser des allergies saisonnières ? »

Quand on parle des allergies saisonnières, on parle des allergies au pollen. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à visiter l’épisode que j’ai fait sur la définition des allergies respiratoires. Il y a 3 types de pollens : les graminées, les herbacés et les arbres.

Pour bien comprendre les allergies saisonnières, partons de la vision de la médecine conventionnée, ainsi que la manière dont elle essaie de débarrasser des allergies saisonnières. Ensuite, je vous expliquerai la cause des échecs de ses traitements. À la fin, je vous donnerai la bonne vision pour se débarrasser des allergies saisonnières.

Pour se débarrasser des allergies saisonnières, il faut déjà comprendre ce qu’est une allergie

Selon la médecine conventionnée, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire. Ce dérèglement provoque la surréaction du système immunitaire à des choses totalement banales, comme le pollen.

Aujourd’hui, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause de ce dysfonctionnement. Elle nous propose des hypothèses pour expliquer ce dérèglement du système immunitaire. Il y a plusieurs hypothèses, mais les plus fréquents sont :

  • La naissance par césarienne : les bébés qui naissent par voie césarienne ne bénéficient pas du microbiote vaginal de leur mère.
  • L’allaitement par du lait artificiel : le bébé ne bénéficie pas de tous les facteurs nécessaires pour le bon développement du système immunitaire.

Il y en a encore plusieurs hypothèses. Par exemple, à cause de la pollution, les plantes compensent, en envoyant une énorme quantité de pollen.

La médecine conventionnée ne connaît pas la raison de la croissance des allergies. C’est pourquoi elle avance toutes ces hypothèses. Cependant, ces hypothèses n’ont pas été prouvées scientifiquement.

La médecine conventionnée essaie de se débarrasser des allergies saisonnières avec des traitements symptomatiques

Normalement, tout le monde commence par la médecine conventionnée pour se débarrasser de ses allergies. Ils vont proposer trois traitements :

1— L’éviction

C’est la méthode plus classique. C’est le fait d’éviter notre allergène. Avec les allergies alimentaires ou cutanées, l’éviction n’est pas si compliquée. Mais avec les allergies respiratoires, c’est extrêmement difficile. On ne peut pas maîtriser ce qu’il y a dans l’air, surtout pendant la période de pollinisation.

Avant, je me lavais les cheveux à chaque fois que je rentre. Je ne portais pas les vêtements du dehors dans la maison. Je mettais des filtres anti-pollens sur les fenêtres. Je n’allais pas dans la nature. Quand je me baladais ou quand j’allais au travail, je mettais un masque. J’avais aussi un ionisateur pour faire tomber les particules dans l’air. Il y a plusieurs méthodes pour diminuer la quantité de pollen dans l’air. Par contre, c’est complètement impossible d’éviter totalement le contact avec les pollens.

2— Les traitements médicamenteux

Les allergologues peuvent nous prescrire plusieurs types de médicaments. Le plus fréquent est les antihistaminiques, pour stopper la libération de l’histamine afin d’éviter la réaction allergique dans le corps. Ces médicaments travaillent sur les symptômes, non sur la cause de nos allergies.

3— La désensibilisation

C’est le fait de réhabituer notre corps à nos allergènes. Selon leur vision, le système immunitaire dysfonctionne à des choses banales. Donc, en le donnant une petite dose de nos allergènes, tout en augmentant la dose petit à petit, le corps se réhabituera. Avant, on faisait des piqûres chaque semaine. Aujourd’hui, on le fait par des gouttes sublinguales tous les matins.

Récemment, faisant suite à leur étude sur la désensibilisation, la Haute Autorité de Santé (HAS) affirme que cette méthode ne fonctionne pas. Elle a décidé de ne plus rembourser la désensibilisation. Par la suite, l’association des allergologues de France a plaidé la cause, puisque c’est le seul traitement qu’ils peuvent proposer aux allergiques. Par conséquent, la HAS a accepté de rembourser la désensibilisation à 15 %. Cependant, elle tient toujours leur affirmation sur l’inefficacité de la désensibilisation.

4— Le hasard

Laissez faire le temps ! Laissez faire le hasard ! La médecine conventionnée dit que les allergies saisonnières tombent du ciel par hasard, elles peuvent aussi repartir par hasard. À l’adolescence, nos allergies vont partir avec le changement des hormones. Avec la grossesse chez les femmes, les allergies vont disparaître avec le mouvement des hormones. Venant d’une société scientifique, réfléchie et rationnelle, c’est étonnant !

La médecine conventionnée n’arrive pas à se débarrasser des allergies saisonnières, les allergiques restent allergiques

En analysant ces 4 types de traitements, on remarque qu’on n’est pas en train de travailler sur la cause. On est en train de camoufler les symptômes. Avec cette méthode, on ne réussit pas à se débarrasser de ses allergies saisonnières. On peut peut-être camoufler les symptômes faibles. Par contre, les grands allergiques rentrent dans un cercle vicieux, car ils ne réussiront jamais à se débarrasser de ses allergies.

C’est pour cette raison que les allergiques restent allergiques, car ils ne travaillent que sur les symptômes. Je n’accuse personne. J’ai déjà utilisé aussi toutes ces méthodes pour réduire mes allergies. Je ne me posais pas la question sur quoi je suis en train de travailler.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que les allergies ne sont pas génétiques

Aujourd’hui, il y a un fatalisme autour des allergies. On dit qu’on ne peut jamais s’en sortir, car les allergies sont génétiques. Pourtant, cela fait 15 ans qu’on sait que les allergies ne sont pas génétiques, mais épigénétiques.

Il y a 30 ans, un projet nommé « Projet Génome Humain » a été lancé. C’est le plus grand projet dans le monde sur la génétique. L’objectif était de décrypter l’ensemble du génome humain. Si l’on réussit, on pourra prévenir toutes les maladies. On a mis les meilleurs scientifiques et des milliards d’euros sur le sujet.

Au bout de 15 ans, ils ont réussi à atteindre leur objectif. Mais ils ont découvert le contraire de ce qu’on attendait. On a découvert que seulement 5 % des gènes sont « codants ». Cela signifie qu’ils sont actifs toute notre vie, et on ne peut rien y faire. Ce sont les traits physiques : la couleur des yeux, des cheveux, de la peau, etc.

Ensuite, on a découvert que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Cela signifie qu’ils peuvent être activés ou désactivés en fonction de notre hygiène de vie. Cela dépend de notre alimentation, le sport que nous pratiquons, nos relations sociales, notre relation avec la nature, notre niveau de stress, etc. Il y a un ensemble de facteurs qui viennent activer ou désactiver nos gènes.

Les 5 % de nos gènes représentent la génétique, et les 95 % sont l’épigénétique. Faisant suite à cette découverte, on sait que les allergies sont épigénétiques. Nous pouvons influencer l’activation et la désactivation de nos allergies avec notre hygiène de vie.

Les allergies saisonnières se sont développées à partir de 1970

Avant les années 70, seulement 3 % de la population est allergique. À partir de 1970 jusqu’à ce jour, environ 30 % de la population est allergique. En 2050, 50 % de la population mondiale sera allergique à quelque chose. À ma connaissance, c’est la maladie avec le plus fort taux de croissance au monde.

On voit qu’il y a quelque chose qui a causé cette croissance des allergies dans la société à partir de 1970. En évitant cette cause, il n’y aura peut-être pas autant d’allergiques aujourd’hui.

Les allergies saisonnières sont un signal que le corps envoie

En fait, les allergies saisonnières sont un signal que le corps envoie pour indiquer un problème. Malheureusement, en travaillant sur les symptômes, on ne réussira jamais à se débarrasser de ses allergies. Pourtant, l’objectif est de s’en débarrasser.

Le pollen n’est que le déclencheur, non la cause des allergies

Quand je demande à mes clients la cause de leurs allergies, ils pensent que c’est le pollen. C’est pourquoi les allergiques ne travaillent que sur ses allergènes. En fait, le pollen n’est pas la cause de nos allergies, ce n’est que le déclencheur. On commence tous avec un allergène, puis avec un autre. On voit bien que nos allergies évoluent, pourtant, il y a des gens qui n’ont pas de problème avec ces allergènes.

Connaître les 2 causes des allergies pour savoir comment se débarrasser des allergies saisonnières

Pour réussir à se débarrasser ses allergies saisonnières, il est important de comprendre les 2 causes des allergies. Si cela vous intéresse, vous pouvez visiter l’épisode complet que j’ai déjà fait sur les 2 causes des allergies aux pollens. Je vais juste vous donner un petit aperçu.

La première cause, un système immunitaire en immunodéficience

La première cause, c’est l’immunodéficience du système immunitaire, il faut noter que « immunodéficience » est différent du système immunitaire « déréglé ». Pour comprendre l’immunodéficience, il faut comprendre le fonctionnement du système immunitaire.

Notre immunité est constituée de 3 niveaux du système immunitaire. Le premier niveau est le système immunitaire physique. C’est un ensemble de barrières physiques (la peau et les muqueuses). Leur rôle est de filtrer ce qui peut rentrer ou non dans notre corps. Ensuite, il a aussi des armes chimiques (l’acidité de la peau, les mucus sur les muqueuses, …). Ils viennent renforcer la protection de notre corps. Nous avons aussi les microbiotes. On parle toujours du microbiote intestinal (la base de notre immunité), mais d’autres microbiotes sont aussi présents sur tout notre corps (sur la peau, sur les muqueuses, sur le système respiratoire, …).

On sait que ce système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité. Pourtant, on ne nous en parle jamais quand on fait des allergies saisonnières.

Le système immunitaire de deuxième niveau, c’est le système immunitaire humoral. C’est le système dont on nous parle toujours quand on est allergique. C’est celui des humeurs (la lymphe, le sang). C’est là où se passe la réaction allergique. C’est pourquoi on pense que le problème réside dans ce niveau. En faisant cela, les allergiques restent allergiques toute leur vie.

C’est comme si, en allant en voyage, on a laissé la porte de chez soi ouverte. Après une semaine, on voit des gens à l’intérieur de notre maison. Puis, ils refusent de sortir. Pour éviter le dégât, on prend des somnifères pour s’endormir, et on laisse les intrus faire ce qu’ils veulent.

C’est une très mauvaise stratégie pour régler le problème. Si on ne veut pas voir des intrus dans notre maison, il faut bien fermer la porte. C’est exactement ce qu’il faut faire avec les allergènes. En renforçant le système immunitaire de premier niveau, les allergènes ne pourront plus rentrer dans notre corps. Le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus, car il ne rencontrera plus d’allergène. Il n’y aura plus de réaction allergique.

Il y a aussi le troisième niveau du système immunitaire. Il s’appelle « le système immunitaire cellulaire ». Nous n’allons pas en parler beaucoup, car il n’a pas de lien avec les allergies. C’est le système immunitaire au niveau des cellules. Il vient attaquer les cellules cancéreuses, les cellules infectées et les cellules étrangères.

La deuxième cause, un système lymphatique surchargé

La deuxième cause des allergies saisonnières est un système lymphatique surchargé. C’est le système de gestion des déchets du corps. On ne nous en parle jamais de ce système quand on fait des allergies. Pourtant, c’est un système extrêmement important, car il a un lien avec le système immunitaire. Une bonne partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique.

Pour réussir à se débarrasser totalement de ses allergies saisonnières, il faut réussir à décharger son système lymphatique.

Ce qu’il faut faire pour se débarrasser des allergies saisonnières

En somme, pour se débarrasser de ses allergies saisonnières, il faut :

  • Renforcer son système immunitaire de premier niveau (renforcer les microbiotes, les barrières physiques et chimiques)
  • Décharger son système lymphatique

Epigenise pour se débarrasser de ses allergies saisonnières en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais chez Epigenise. C’est un cabinet qui se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des allergiques en physique, mais aussi en téléconsultation. J’accueille la grande majorité de ma clientèle en téléconsultation.

En fait, j’avais des allergies saisonnières sévères. J’essayai de trouver de solutions à mon problème. J’ai suivi l’ensemble des parcours médicaux classiques. Mais mes allergies ne faisaient qu’empirer. J’allais voir toutes les personnes qui avaient des choses à dire sur les allergies. J’ai testé tout ce que les médecines douces peuvent proposer.

J’ai eu beaucoup d’échecs. J’ai vu aussi certaines choses qui fonctionnaient. Mais au bout d’un moment, j’ai réussi à comprendre les 2 causes des allergies saisonnières. Ensuite, j’ai réussi à me débarrasser de mes allergies saisonnières. Si vous voulez en savoir plus sur mon parcours, je vous invite à visiter l’épisode complet « qui est Epigenise ».

Avec Epigenise, j’aimerais accompagner toutes les personnes dans le même cas que moi à se débarrasser de leurs allergies saisonnières.

Je propose plusieurs services, mais le principal, c’est un programme de huit semaines. Ce programme est accompagné d’une garantie qu’aucun autre thérapeute de santé ne peut proposer. C’est « satisfait ou remboursé ». C’est-à-dire, si vous suivez mes conseils, mais vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, je vous rembourse. Je fais cela pour montrer l’exemple aux thérapeutes de santé (les médecins et les thérapeutes de médecine douce) à prendre leur responsabilité.

Pour montrer que je sais exactement comment fonctionnent les allergies, je propose cette garantie dont j’en suis capable d’apporter à mes clients.