fbpx

Pour se débarrasser de l’allergie au pollen il faut travailler sur les deux causes des allergies au pollen et ne plus mettre tous nos efforts que sur des traitements symptomatiques qui ne règlent pas les causes des allergies. La première chose à faire est de renforcer son système immunitaire de premier niveau. La deuxième chose à faire est de décharger son système lymphatique.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon e-mail :

« Comment se débarrasser de l’allergie au pollen ? »

Pour répondre à la question, nous allons commencer par la vision classique de la médecine conventionnée sur les allergies aux pollens. Ensuite, je vais vous expliquer ce qu’on nous propose pour se débarrasser de l’allergie au pollen. À la fin, je vais vous présenter ce qu’on peut faire pour y arriver.

Je vous invite aussi à visiter l’épisode où j’ai répondu à la question « comment soigner les allergies au pollen naturellement ? ».

Pour se débarrasser de l’allergie au pollen, il faut comprendre ce qu’est une allergie

Selon la médecine conventionnée, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire. Il surréagit à des choses totalement banales (notre allergène). Pour notre cas, l’allergène est le pollen.

La médecine conventionnée ne connaît pas la cause de ce dérèglement de notre système immunitaire. Elle va nous proposer un ensemble d’hypothèses pour essayer de l’expliquer. Il existe plusieurs hypothèses, mais je vais vous donner quelques exemples :

  • La naissance par césarienne (les bébés ne bénéficient pas du microbiote vaginal de leur mère)
  • L’allaitement par du lait artificiel (les bébés ne bénéficient pas des facteurs contenant le lait maternel)

Il y a aussi d’autres hypothèses spécifiques pour les pollens. Par exemple, les plantes produisent énormément de pollens pour se défendre contre la pollution. On dit aussi qu’on a planté des arbres très allergisants.

La médecine conventionnée essaie de se débarrasser de l’allergie au pollen avec des traitements symptomatiques

Pour se débarrasser des allergies au pollen, la médecine conventionnée nous propose 4 types de traitement.

1— L’éviction

L’éviction n’est pas vraiment un traitement. On essaie de fuir notre allergène pour ne pas avoir de symptôme. C’est pratiquement impossible avec les pollens. On ne peut que diminuer notre relation avec les pollens. Il faut vivre dans une bulle aseptisée pour réussir à ne plus se mettre en contact avec son allergène. Ce n’est pas comme l’allergie cutanée ou alimentaire.

2— Les traitements médicamenteux

On travaille sur les symptômes des allergies. On prend des antihistaminiques pour bloquer la libération de l’histamine. On stoppe le combat entre l’anticorps et l’antigène pour ne pas avoir de réaction allergique. En traitant les symptômes, non sur les causes, on travaille juste à court terme.

3— La désensibilisation

Récemment, la Haute Autorité de Santé a publié le résultat de leur étude sur l’efficacité de la désensibilisation. Ils ont conclu que cette méthode ne fonctionne pas. La sécurité sociale ne doit rembourser que des traitements avec des preuves scientifiques.

De ce fait, tous les allergologues de France ont fait pression pour empêcher ce déremboursement de la désensibilisation. Finalement, la HAS a accepté de rembourser 15 %, au lieu de 80 % comme avant. Par contre, elle continue quand même à affirmer que la désensibilisation ne fonctionne pas.

4— Le hasard

Ce n’est pas aussi un traitement, mais une explication fréquente venant des allergologues. Selon eux, l’allergie est arrivée par hasard, et elle peut aussi repartir par hasard.

La médecine conventionnée n’arrive pas à se débarrasser de l’allergie au pollen, les allergiques restent allergiques

D’après ce qu’on voit, la médecine conventionnée utilise deux catégories de méthodes :

  • Camoufler les symptômes
  • Fuir les allergènes pour ne pas avoir des symptômes.

En général, elle ne réussit pas à se débarrasser de l’allergie au pollen, car elle ne travaille que sur les symptômes. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, les allergiques restent allergiques. Quand on veut régler un problème, on doit travailler sur la cause de ce problème.

Le fait de s’en rendre compte sur ces deux points nous amène à réfléchir si la méthode que nous utilisons règle notre allergie ou non.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que l’allergie au pollen n’est pas génétique

Aujourd’hui, on croit qu’il n’y a plus rien à faire pour les allergiques. Les allergies sont génétiques, et ce sera pour toute la vie. Pourtant, cela fait 15 ans qu’on sait que les allergies ne sont pas génétiques. Elles sont épigénétiques. Avant, j’ai cru aussi que les allergies sont génétiques, car mon père était allergique. Si ce sujet vous intéresse, j’ai fait un épisode pour répondre à la question « est-ce que les allergies sont génétiques ? ».

Il y avait un grand projet qu’on a fait sur la génétique. On l’a appelé le « Projet Génome Humain ». Ce projet a pour but de décrypter l’ensemble du génome humain. Si l’on réussit, on pourra prévenir toutes les maladies de l’humanité.

Ils ont mis les meilleurs scientifiques et des milliards d’euros sur ce projet. Au bout de 15 ans, ils ont réussi. On a découvert le contraire de ce qu’on attendait. On a découvert que seulement 5 % de nos gènes sont « codants ». Cela veut dire qu’ils sont marqués dans le marbre, et seront actifs toute notre vie. Ces gènes sont nos traits physiques : la couleur de nos cheveux, des yeux, de la peau, etc.

Ensuite, on a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Ils peuvent être activés ou désactivés tout au long de notre vie. C’est comme s’il y a des interrupteurs pour activer ou désactiver nos gènes, en fonction de notre hygiène de vie. Ces facteurs sont notre alimentation, notre façon d’éliminer les toxines, comment on fait du sport, notre relation sociale, notre niveau de stress, notre relation avec la nature, etc. Cette science s’appelle « l’épigénétisme ».

La génétique, c’est 5 % de nos gènes, et les 95 % restants sont l’épigénétique.

L’allergie au pollen est un signal que le corps envoie

Le corps utilise l’allergie au pollen comme signal pour indiquer un problème. Il faut le régler. Malheureusement, on est toujours en train de camoufler ce signal. On ne travaille jamais sur les causes de nos allergies. C’est normal si on reste dans un cercle vicieux. Pour réussir à ne plus avoir ce signal, il faut obligatoirement travailler sur la cause de ce signal.

Le pollen n’est que le déclencheur, non la cause des allergies

On entend souvent que la cause des allergies est les pollens (graminée, arbre, herbacé, etc.). En fait, ce ne sont que les déclencheurs. Même en évitant notre allergène pendant un certain temps, on reste toujours allergique à cet allergène.

Connaître les 2 causes de l’allergie pour savoir comment se débarrasser de l’allergie au pollen

Pour se débarrasser de l’allergie au pollen, il faut connaître ses deux causes. J’ai déjà fait un épisode complet sur les deux causes des allergies aux pollens. Je vous conseille de le regarder si cela vous intéresse.

La première cause, un système immunitaire en immunodéficience

La première cause des allergies au pollen est le système immunitaire en immunodéficience. « Immunodéficience » ne signifie pas « déréglé ». Le système immunitaire n’est pas déréglé, mais en immunodéficience. Pour comprendre ce terme, il faut comprendre les trois niveaux du système immunitaire.

1) Le système immunitaire physique : la peau, les muqueuses. Il filtre ce qui peut rentrer ou non à l’intérieur du corps. Ensuite, on a des armes chimiques (les mucus sur les muqueuses, l’acidité sur la peau). Le troisième élément du système immunitaire de premier niveau est le microbiote. Le plus important est le microbiote intestinal, et il a un impact sur l’ensemble des autres microbiotes. Le système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité. Par contre, on ne nous en parle jamais quand on fait des allergies.

2) Le système immunitaire humoral : c’est le système dont on nous parle toujours quand on est allergique. C’est là où se passe le combat entre l’anticorps et l’antigène, la libération de l’histamine qui provoque la réaction allergique.

Puisque c’est là où il y a la réaction allergique, on déduit que le problème s’y trouve. C’est comme si on est parti en vacances pendant une semaine en laissant la porte ouverte. En rentrant, on découvre des gens en train de manger chez nous. On leur demande de sortir, mais ils ne veulent pas. Par peur de se battre avec eux et de tout casser, on prend des somnifères pour s’endormir et arrêter le combat.

C’est une mauvaise stratégie. Il faut plutôt bien fermer la porte avant de partir. On met une porte blindée et une bonne serrure.

C’est pareil avec nos allergies. Nous devons bien fermer la porte pour empêcher les intrus d’y rentrer. En renforçant notre système immunitaire de premier niveau, il pourra assurer son travail : filtrer ce qui peut rentrer ou non à l’intérieur du corps. Les allergènes ne pourront plus rentrer dans notre corps. Il n’y aura plus de réaction allergique au niveau du système immunitaire de deuxième niveau.

La deuxième cause, un système lymphatique surchargé

La deuxième cause est le système lymphatique surchargé. C’est le système de gestion des déchets du corps. On ne nous en parle jamais quand on fait des allergies, bien qu’il soit très important. Il a un lien étroit avec le système immunitaire. Le système lymphatique héberge une grande partie du système immunitaire. Pour réussir à se débarrasser sur le long terme de ses allergies au pollen, il faut décharger son système lymphatique.

Ce qu’il faut faire pour se débarrasser de l’allergie au pollen

En résumé, pour réussir à se débarrasser de ses allergies au pollen, il faut :

  • Renforcer son système immunitaire de premier niveau
  • Décharger son système lymphatique

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais dans mon cabinet « Epigenise ». Mon cabinet se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des allergiques en physique. J’accompagne aussi la majorité de mes clientèles en téléconsultation.

Je propose plusieurs services, mais le service principal est le programme de huit semaines pour réussir à se débarrasser de ses allergies. Si vous suivez mes conseils pendant huit semaines, vous n’aurez plus vos allergies. Nous travaillons ensemble pour renforcer votre système immunitaire et décharger votre système lymphatique. En travaillant sur la cause, on se débarrasse de ses allergies. Je ne travaille pas sur les symptômes.

J’aimerais faire un petit résumé sur mon histoire. Mais si ce sujet vous intéresse, je vous invite à visiter l’épisode où j’ai parlé de tout mon parcours. En bref, j’ai fait énormément d’allergie au pollen depuis tout bébé. Même en suivant l’ensemble de parcours médical classique, mes allergies ne faisaient qu’empirer d’année en année.

À 18 ans, j’ai décidé de changer de stratégie. J’ai passé énormément de temps pour voir tous les thérapeutes de médecine douce. J’ai testé toute leur méthode. J’ai commencé à voir ce qui fonctionne ou pas. À un moment, j’ai découvert les deux causes des allergies aux pollens. En travaillant sur ces deux causes, j’ai réussi à me débarrasser de mes allergies aux pollens.

J’ai créé Epigenise pour permettre aux allergiques de se débarrasser de ses allergies en huit semaines. Je propose un programme qu’aucun autre thérapeute de santé ne pourrait le faire. C’est « satisfait ou remboursé ». Si vous suivez mes conseils, mais vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, je vous rembourse. Je trouve que c’est important de faire cela, surtout dans le domaine de la santé. Tous les spécialistes et thérapeutes de médecine douce en France ne m’ont jamais proposé de me rembourser sa consultation si cela ne marche pas. Pourtant, ils étaient très sûrs d’eux.

Avec Epigenise, j’ai décidé de mettre cette garantie. C’est important de prendre la responsabilité sur ce que nous disons.