fbpx

Pour soigner les allergies au pollen naturellement il faut renforcer son système immunitaire de premier niveau et décharger son système lymphatique.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçu sur mon email :

« Comment soigner les allergies au pollen naturellement ? »

L’objectif de cet épisode est de vous faire bénéficier de ma réponse à cette question.

Comme d’habitude, je vais d’abord commencer par la vision classique de la médecine conventionnée. Ensuite, je vous partage mon avis sur cette vision. À la fin, je vous explique ma vision, ainsi que les moyens de réussir à soigner vos allergies au pollen naturellement.

Pour rappel, vous pouvez visiter l’épisode que j’ai fait concernant la définition des allergies respiratoires, et les symptômes des allergies respiratoires.

Pour soigner naturellement une allergie respiratoire, il faut comprendre ce qu’est une allergie

Selon la vision de la médecine conventionnée, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire, qui va venir surréagir pour des molécules totalement banales. Il y a plusieurs allergènes, comme le pollen de graminées, le pollen d’herbacé, le pollen d’arbres.

La médecine conventionnée ne connaît pas la raison pour laquelle le système immunitaire dysfonctionne. Mais elle donne des pistes et des théories pour expliquer ce dysfonctionnement. Pour l’instant, ces pistes ne sont pas encore prouvées. Les théories principales qu’ils avancent sont :

  • La naissance par césarienne : le bébé ne bénéficie pas du microbiote vaginal de sa mure.
  • L’allaitement par du lait artificiel : le lait maternel contient un ensemble de facteurs qui permet au bon développement du système immunitaire.

Il y a énormément de théoriques spécifiques sur chaque type d’allergie. Par exemple, à cause de la pollution, certains arbres très allergisants produisent plus de pollens.

La médecine conventionnée essaie de « soigner » l’allergie respiratoire avec des traitements symptomatiques

La médecine conventionnée explore plusieurs pistes pour expliquer ce dysfonctionnement, puisqu’elle ne connaît pas la cause des allergies au pollen. Par conséquent, elle essaie de soigner les allergies au pollen avec des traitements symptomatiques. Les allergologues proposent plusieurs traitements possibles contre les allergies respiratoires :

1— L’éviction

L’éviction n’est pas vraiment un traitement, mais un conseil pour éviter nos allergènes. Quand on fait des allergies au pollen, l’éviction est extrêmement compliquée. Il est difficile de filtrer l’air que nous respirons, surtout pendant la période de pollinisation.

On ne peut pas éviter à 100 % notre allergène. Nous pouvons simplement réduire la quantité d’allergène, par exemple, en portant un masque, se laver les cheveux, changer souvent nos vêtements, mettre des filtres à pollen sur les fenêtres. Par contre, il faut vivre dans une bulle totalement aseptisée pour ne plus être en contact avec du pollen pendant la période de pollinisation.

2— Les traitements médicamenteux

Prendre les antihistaminiques pour travailler sur les symptômes de l’allergie au pollen. Ces médicaments vont bloquer la libération d’histamine pour éviter le combat entre l’anticorps et l’antigène. Cela va soit réduire nos allergies, soit les stopper immédiatement pendant la crise.

À noter : les traitements médicamenteux ne soignent pas les allergies au pollen, mais stoppent uniquement les symptômes. Dès qu’on arrête le médicament, les allergies reviennent. C’est une stratégie à court terme qui fonctionne bien. Par contre, ce n’est pas une solution à long terme pour soigner les allergies au pollen.

3— La désensibilisation

La désensibilisation consiste à réhabituer notre corps petit à petit à notre allergène. On prend une petite quantité de notre allergène tous les jours, en augmentant petit à petit. On fait cela dans l’espoir que le corps se réhabituera à l’allergène.

Récemment, la Haute Autorité de Santé (HAS) a fait une étude scientifique sur les résultats de la désensibilisation. L’objectif était de savoir si la désensibilisation avait les bénéfices ou non. Ils sont arrivés à la conclusion que la désensibilisation ne fonctionne pas.

Arrivés à cette conclusion, ils ont décidé de ne plus rembourser la désensibilisation. Par suite, les associations d’allergologues de France se sont montées au créneau pour négocier. Un compromis a été pris. La HAS ne rembourse que 15 % de la désensibilisation au lieu de 90 %. Cependant, ils continuent toujours à affirmer l’inefficacité de la désensibilisation.

4— Le hasard

Ce n’est pas aussi un traitement. On laisse le temps et le hasard faire son travail. Selon la médecine conventionnée, l’allergie est tombée du ciel, et elle peut repartir comme elle est venue. Avant Hippocrate, c’était les dieux qui nous rendent malades. Maintenant, c’est le hasard.

Par exemple, à l’adolescence, nos allergies vont évoluer avec le changement des hormones. Pendant la grossesse, les allergies des femmes peuvent disparaître grâce au mouvement des hormones.

La médecine conventionnée n’arrive pas à « soigner » les allergies au pollen, les allergiques restent allergiques

Si on analyse bien, les traitements proposés par la médecine conventionnée ne sont que des traitements symptomatiques. C’est pour cette raison que les allergiques restent allergiques, car ils n’ont pas les moyens de soigner les allergies au pollen. Ils sont toujours en train de camoufler les symptômes.

Aujourd’hui, quand on fait des allergies au pollen, on n’utilise que des traitements médicamenteux. À court terme, c’est très bien, mais à long terme, cela ne sert à rien, car les médicaments ne règlent pas la cause des allergies.

J’ai fait la même chose pendant 20 ans, en pensant que tous ces traitements vont régler mon problème. Au contraire, cela ne fait qu’empirer mes allergies. Quand on n’attaque pas à la cause d’un problème, on ne réglera jamais ce problème.

Personnellement, je n’ai rien contre ces traitements. La majorité de mes clients qui sont allergiques au pollen continuent à prendre leur antihistaminique. C’est leur stratégie à court terme. Mais ils viennent me voir pour suivre une stratégie à long terme.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que les allergies ne sont pas génétiques

Aujourd’hui, on dit aussi que les allergies sont génétiques. J’y croyais facilement, car mon père était allergique. Mais en perçant les informations, un projet nommé « Projet Génome Humain » réfute cet argument.

Ce projet est le plus grand projet jamais fait sur la génétique il y a 30 ans. L’objectif est de décrypter l’ensemble du génome humain. Si on réussit, on saura prévenir toutes les maladies du monde. Théoriquement, c’est un projet génial.

Ils ont mis les meilleurs scientifiques, ainsi que des milliards d’euros. Au bout de 15 ans, ils ont réussi à décrypter l’ensemble du génome humain. On a découvert que 5 % de nos gènes sont « codants ». Cela veut dire qu’on ne peut rien y faire, car ils sont marqués dans le marbre et resteront actifs toute notre vie. Ces gènes sont nos traits physiques : la couleur des yeux, des cheveux, de la peau, etc.

On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Cela signifie qu’ils peuvent être activés ou désactivés en fonction de notre hygiène de vie. C’est comme s’il y a des petits interrupteurs sur ces gènes pour les activer ou les désactiver. Ces facteurs sont notre alimentation, notre boisson, notre relation avec la nature, notre stress, etc. Tous ces facteurs ont un impact sur l’activation ou la désactivation de nos gènes.

Faisant suite à cette découverte, il n’est plus scientifique de dire que les allergies sont génétiques. Elles sont « épigénétiques ». Cet épigénétisme, c’est 95 % de nos gènes. Pour plus d’information sur ce sujet, vous pouvez effectuer une recherche approfondie sur internet.

Les allergies au pollen se sont développées à partir de 1970

Quand on regarde l’évolution des allergies, on remarque que les allergies au pollen sont une maladie extrêmement jeune. On a des chiffres depuis 1900. De 1900 à 1970, seulement 3 % de la population française est allergiques. Pendant 70 ans, le chiffre est faible et stable.

Cependant, à partir du moment où la société s’est industrialisée, tout a changé, y compris l’hygiène de vie. À partir de 1970, un énorme pic arriva, et qui ne s’est jamais arrêté. Depuis cette année, il y avait 5 % de croissance par an. Aujourd’hui, on est à 30 % d’allergiques dans la société française. En 2050, 50 % de la population mondiale sera allergique à quelque chose.

On voit bien que quelque chose a déclenché ce développement exponentiel des allergies. Si on arrive à découvrir cette cause, et on revient en arrière, il n’y aurait pas autant d’allergiques.

Les allergies au pollen sont un signal que le corps envoie

Les allergies sont un signal que le corps envoie pour dire que quelque chose ne va pas. Il est important de régler le problème, en travaillant sur la cause de ce signal.

Il faut retenir que le pollen n’est pas la cause de nos allergies. Ce n’est que le déclencheur. Quand on n’est pas en période de pollinisation, nous ne faisons pas de crise d’allergie, car on n’est plus en contact avec le pollen. Mais quand la période de pollinisation arrive, on va refaire une crise d’allergie.

Connaître les 2 causes des allergies pour savoir comment soigner naturellement les allergies au pollen

Sur ce, il est important de connaître les causes de ses allergies pour savoir comment soigner naturellement les allergies au pollen. J’ai déjà fait un épisode sur les 2 causes des allergies respiratoires et les 2 causes des allergies aux pollens. Je vous invite à le visiter pour avoir plus de détails. Sinon, je vais passer rapidement sur ce sujet pour que vous compreniez les 2 causes des allergies au pollen.

La première cause, un système immunitaire en immunodéficience

Il y a 2 causes pour faire des allergies au pollen. La première, c’est l’immunodéficience du système immunitaire. « Immunodéficience » est différent de « déréglé ». Pour moi, il n’est pas déréglé, mais en immunodéficience. Pour comprendre ce terme, on doit comprendre le fonctionnement de notre système immunitaire.

Il y a 3 niveaux du système immunitaire. Le premier niveau, c’est le système immunitaire physique. Il est composé de :

  • Barrières physiques : la peau, les muqueuses
  • Barrières chimiques : l’acidité de la peau, les mucus sur les muqueuses
  • Les microbiotes : le microbiote intestinal, les microbiotes sur la peau et sur toutes nos muqueuses, le microbiote vaginal, le microbiote respiratoire.

Ce système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité. Pourtant, on ne nous parle jamais de ce premier niveau quand on fait des allergies. On ne nous parle que du système immunitaire de deuxième niveau.

Ce deuxième niveau du système immunitaire est celui dont on connaît mieux. C’est le système immunitaire humoral (des humeurs, de la lymphe). C’est là où il y a la libération de l’histamine qui provoque la réaction allergique. Puisque la réaction allergique se passe dans le système immunitaire de deuxième niveau, la médecine conventionnée pense que c’est là où se trouve le problème.

Quand on comprend le rôle de ce système immunitaire, on comprend que cette réaction est normale. Avant de rencontrer le deuxième niveau, l’allergène doit obligatoirement passer par le premier niveau du système immunitaire. S’il y a une réaction allergique au niveau du système immunitaire de deuxième niveau, c’est que le premier niveau n’a pas fait son travail. Son travail est de filtrer ce qui peut rentrer ou non à l’intérieur du corps.

En prenant des histaminiques, c’est comme éviter un combat entre vous et un intrus dans votre maison, en prenant vous-même un somnifère. Ce n’est pas la bonne stratégie. Ce qu’il faut faire, c’est de bien fermer la porte avec une porte blindée. Ensuite, vous pouvez choisir qui peut rentrer ou non dans votre maison. Avec les allergies, c’est un peu le même mécanisme.

Le troisième et dernier niveau du système immunitaire, c’est le système immunitaire cellulaire. Ce système n’a pas de rapport direct avec les allergies. C’est celui qui attaque les cellules cancéreuses, les cellules infectées et les cellules étrangères.

La deuxième cause, un système lymphatique surchargé

La deuxième cause pour faire des allergies aux pollens, c’est d’avoir un système lymphatique surchargé. C’est le système de gestion des déchets du corps. On ne nous en parle jamais du système lymphatique quand on fait des allergies. Pourtant, c’est un système extrêmement important, car il abrite une grande partie du système immunitaire.

Pour réussir à soigner ses allergies au pollen sur le long terme, il faut obligatoirement décharger le système lymphatique.

Ce qu’il faut faire pour soigner les allergies au pollen naturellement

En résumé, pour soigner ses allergies au pollen naturellement, il faut :

  • Renforcer le système immunitaire de premier niveau
  • Décharger le système lymphatique

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais avec mes clients chez Epigenise, mon cabinet. Il se trouve à paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des personnes physiques qui viennent dans mon cabinet. J’accompagne aussi la majorité de ma clientèle dans toute la France en téléconsultation.

Je ne vais pas vous raconter toute mon histoire. Si ce sujet vous intéresse, je vous invite l’épisode où j’ai parlé de mon parcours. En un mot, j’ai été extrêmement allergique. J’avais énormément d’allergies aux pollens. J’ai vu plusieurs spécialistes. J’ai suivi la médecine conventionnée pendant 18 ans. Ensuite, j’ai vu tous les thérapeutes de médecine douce. À chaque fois, on me rassurait toujours. Mais tout cela n’a pas fonctionné.

En fondant Epigenise, je voulais engager ma responsabilité, car je suis sûr du résultat. Je pense que je suis seul dans le monde à faire cette proposition.

Je propose plusieurs services, mais le service principal, c’est un programme de huit semaines pour soigner naturellement les allergies. Pendant ces huit semaines, on travaille sur les 2 causes des allergies : renforcer le système immunitaire de premier niveau et décharger le système lymphatique. Les symptômes ne m’intéressent pas du tout.

Ce programme a une spécificité que personne d’autre ne peut fournir. C’est un programme « satisfait ou remboursé ». Si vous avez encore vos allergies, alors que vous avez suivi tous mes conseils, je vous rembourse. Je fais cela pour montrer l’exemple aux médecins et les thérapeutes de médecine douce comment prendre ses responsabilités sur les recommandations.