fbpx

Pour soigner les allergies respiratoires naturellement, il faut s’occuper des deux causes des allergies respiratoires. La première chose à faire est de renforcer son système immunitaire de premier niveau puis de décharger son système lymphatique.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon email :

« Comment soigner les allergies respiratoires naturellement ? »

Premièrement, je vais vous expliquer la vision de la médecine conventionnée pour soigner les allergies respiratoires. Ensuite, je vais expliquer ma vision des allergies, ainsi que les deux causes des allergies pour vous exposer comment soigner ses allergies respiratoires.

Si vous voulez une petite piqûre de rappel, vous pouvez visiter les autres épisodes que j’ai fait concernant la définition des allergies respiratoires et les symptômes des allergies respiratoires.

Pour soigner naturellement une allergie respiratoire, il faut comprendre ce qu’est une allergie

Selon la vision de la médecine conventionnée, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire. Il viendra surréagir pour un allergène respiratoire. Il y a plusieurs allergènes respiratoires, comme les pollens, les poils du chien et du chat, la moisissure, les acariens, etc.

La médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. Elle n’explique pas réellement ce dysfonctionnement du système immunitaire. Elle va juste donner des hypothèses. Il y a plusieurs hypothèses, mais les principaux sont :

  • La naissance par césarienne (les bébés ne bénéficient pas du microbiote vaginal de leur mère)
  • L’allaitement par du lait artificiel (le lait artificiel ne contient pas les facteurs nécessaires pour le développement du système immunitaire)

Il y a aussi des hypothèses spécialement pour les allergies respiratoires. Par exemple, certains arbres émettent plus de pollens pour se protéger contre la pollution. De toute façon, ce ne sont que des hypothèses. Elles ne sont pas prouvées scientifiquement.

La médecine conventionnée essaie de « soigner » l’allergie respiratoire avec des traitements symptomatiques

La médecine conventionnée ne peut pas régler la cause des allergies, parce qu’elle ne connaît pas la cause. C’est très compliqué pour eux de soigner les allergies respiratoires.

Afin d’essayer à soigner les allergies respiratoires, elle va fournir des traitements symptomatiques pour camoufler les symptômes. On va nous proposer différents traitements.

1— L’éviction

C’est le fait d’éviter son allergène. Pour le cas des allergies respiratoires, c’est compliqué d’éviter son allergène. Les allergènes respiratoires se trouvent dans l’air, et c’est très compliqué de les éviter. Par exemple, c’est impossible de ne pas se mettre en contact avec les pollens pendant la période de pollinisation. C’est la même chose pour les autres allergènes.

2— Les traitements médicamenteux 

On utilise des médicaments comme les antihistaminiques pour camoufler les symptômes. La libération d’histamine, le combat entre l’anticorps et l’antigène crée la réaction allergique. Donc, on utilise des médicaments pour ne plus voir cette réaction allergique. On ne règle pas la cause des allergies. C’est normal si on continue à être allergique.

3— La désensibilisation

La désensibilisation est un sujet d’actualité. La Haute Autorité de Santé a rendu public le résultat d’une étude scientifique sur la désensibilisation. L’objectif était de savoir l’efficacité de la désensibilisation.

Selon le résultat de l’étude, ils sont arrivés à la conclusion que la désensibilisation ne fonctionne pas. Par conséquent, la HAS a décidé d’arrêter de rembourser la désensibilisation.

Cette décision était dure pour les allergologues qui n’ont pas d’autres choses à proposer que la désensibilisation. Ils ont plaidé leur cause auprès de la HAS. Après un compromis, la HAS accepte de continuer à rembourser 15 % de la désensibilisation au lieu de 80 %. Par contre, elle continue d’affirmer que la désensibilisation ne fonctionne pas.

4— Le hasard

Les allergologues disent de laisser faire le temps. À l’adolescence, les allergies vont changer avec les hormones. Pour les femmes, les allergies peuvent disparaître avec le mouvement des hormones durant leur grossesse. Pour la médecine conventionnée, les allergies tombent du ciel, et peuvent repartir de la même façon. C’est pour cela qu’elle dit de laisser faire le temps.

La médecine conventionnée n’arrive pas à « soigner » l’allergie respiratoire, les allergiques restent allergiques

Ces quatre stratégies travaillent sur les symptômes des allergies. En utilisant ces traitements, on n’est jamais en train de travailler sur la cause de nos allergies. On reste allergique.

Dans mon cas, j’ai suivi tout le parcours médical classique. J’ai fait 15 ans de désensibilisation. J’ai pris des médicaments très lourds, des techniques d’éviction, ainsi que le hasard. Mais tout cela n’a pas fonctionné.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que l’allergie n’est pas génétique

Il y a 30 ans, un projet sur la génétique nommé « Projet Génome Humain » a été lancé. On a mis les meilleurs scientifiques, ainsi que des milliards d’euros. Ce projet avait comme objectif de décrypter l’ensemble du génome humain. Si on réussit, on saura prévenir toutes les maladies. Théoriquement, c’est un concept génial.

Au bout de 15 ans, ils ont réussi. On a découvert que 5 % de nos gènes sont « codants ». Quoi qu’on fasse, ils seront activés toute la vie. Ces gènes sont nos caractères physiques : la couleur de la peau, des cheveux et des yeux, etc.

On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Ils peuvent être activés ou désactivés, selon notre hygiène de vie : ce qu’on mange, ce qu’on boit, nos relations sociales, notre niveau de stress, nos relations avec la nature, etc. Tous ces facteurs vont influer sur l’activation ou la désactivation de nos gènes. C’est comme s’il y a des interrupteurs sur nos gènes.

Ce projet a fait naître « l’épigénétisme ». Au-dessus de la génétique, il y a l’épigénétique. C’est le fait de pouvoir activer ou désactiver les gènes.

Cela fait plus de 15 ans qu’on sait que les allergies sont épigénétiques. Elles ne sont pas génétiques.

L’allergie est un signal que le corps envoie 

L’allergie est un signal envoyé par le corps pour signaler un problème. Si on essaie de les camoufler, nos allergies ne font que s’aggraver. On aura de plus en plus d’allergènes. Nos crises d’allergies deviendront aussi de plus en plus puissantes.

Allergène n’est que le déclencheur, non la cause de l’allergie

Certains de mes clients pensent que leurs allergènes sont la cause de leurs allergies. En fait, ce ne sont que les déclencheurs, pas la cause de nos allergies. Supposons qu’après un an d’éviction, nous nous mettrons à nouveau en contact avec nos allergènes, on sera encore allergique. La cause des allergies est plus profonde que les allergènes.

Connaître les 2 causes des allergies pour savoir comment soigner naturellement une allergie respiratoire

Pour soigner naturellement une allergie respiratoire, il faut connaître sa cause. Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, c’est impossible pour eux de les soigner naturellement.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez visiter l’épisode que j’ai fait sur les deux causes des allergies respiratoires. Mais je vais quand même passer rapidement sur les points essentiels.

La première cause, un système immunitaire en immunodéficience

La première cause de nos allergies respiratoires est l’immunodéficience du système immunitaire. Ce n’est pas du tout le dérèglement du système immunitaire. Le deuxième niveau de notre système immunitaire fait exactement son travail. Par contre, le système immunitaire de premier niveau n’arrive pas à faire le sien.

Cette immunodéficience serait mieux comprise si on comprend les trois niveaux du système immunitaire.

Le premier niveau du système immunitaire est composé des barrières physiques (la peau, les muqueuses), des barrières chimiques (l’acidité de la peau, les mucus sur les muqueuses). On a aussi les microbiotes. Le microbiote intestinal est le plus important, parce que c’est la base de notre santé. Par contre, tous les autres microbiotes sont aussi importants.

On sait que le système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité. Pourtant, quand on fait des allergies, on ne nous parle jamais de ce système immunitaire de premier niveau.

On nous parle toujours du système immunitaire de deuxième niveau. C’est le système immunitaire humoral. C’est celui dans les humeurs : le sang, la lymphe. C’est là où se passe la réaction allergique, le combat entre l’anticorps et l’antigène, la libération d’histamine. C’est là où il y a la réaction allergique.

Si on regarde un peu plus loin, on peut se demander comment cette molécule complexe non assimilable par le corps se trouve-t-elle dans le corps. Le corps ne peut assimiler que des molécules simples. Donc, c’est normal qu’il aille attaquer les molécules complexes. Le corps n’est pas un moulin à vent où tout le monde peut rentrer à l’intérieur. Pour rentrer à l’intérieur du corps, les molécules doivent obligatoirement passer par le système immunitaire de premier niveau. Cela veut dire qu’il n’a pas fait son travail.

En somme, pour soigner naturellement ses allergies respiratoires, il faut renforcer son système immunitaire de premier niveau. En faisant cela, on aura un système immunitaire de premier niveau qui fait son travail : filtrer ce qui peut rentrer ou non à l’intérieur du corps. Notre allergène respiratoire restera dehors, parce que cela ne lui sert à rien. Par conséquent, on n’aura plus de réaction allergique.

La deuxième cause, un système lymphatique surchargé

La deuxième cause est aussi très importante : on a un système lymphatique surchargé. C’est le système de gestion des déchets du corps. On ne nous en parle jamais quand on fait des allergies. Pourtant, c’est important si on veut soigner ses allergies sur le long terme.

Il y a un lien important entre le système immunitaire et le système lymphatique. La majeure partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. Pour réussir à soigner naturellement ses allergies sur le long terme, il faut décharger ce système lymphatique. 

Ce qu’il faut faire pour soigner une allergie respiratoire

En résumé, pour soigner ses allergies respiratoires naturellement, il faut :

  • Renforcer son système immunitaire
  • Décharger son système lymphatique

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais avec tous mes clients dans mon cabinet Epigenise. Il se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des personnes physiques, mais aussi en téléconsultations. J’ai fait tout un épisode sur mon parcours.

En un mot, j’avais des allergies respiratoires sévères. Pendant les vingt premières années de ma vie, j’ai suivi les recommandations de la médecine conventionnée, et tout le parcours médical classique. Mais, j’ai conclu que mes allergies ne faisaient qu’empirer tous les ans.

J’ai décidé à aller voir les avis des autres personnes. Je suis allé voir tous les thérapeutes de médecines douces. J’ai testé tous leurs conseils sur les allergies. J’ai commencé à comprendre et à découvrir certaines choses qui fonctionnaient ou non. C’était compliqué et long, mais cela m’a permis de comprendre les 2 causes des allergies.

J’aimerais que toutes les allergiques bénéficient de mon expérience. C’est pour cette raison que j’ai monté Epigenise. J’ai suivi une formation en naturopathie, car c’est la formation la plus proche de la bonne vision pour soigner les allergies naturellement.

Je propose plusieurs services, mais le principal est un programme sur huit semaines pour réussir à soigner ses allergies naturellement. On travaillera sur les causes des allergies. Travailler sur les symptômes ne m’intéresse pas. Par contre, travailler sur les causes des allergies me permet de montrer à mes clients qu’au bout de huit semaines, ils n’auront plus ses allergies.

Mon programme est « satisfait ou remboursé ». Aucun autre thérapeute de santé (les médecins et les thérapeutes de médecine douce) ne pourrait proposer cette garantie. Si vous avez encore vos allergies après avoir suivi mes conseils pendant huit semaines, je vous rembourse. Je n’ai jamais remboursé mes clients, parce qu’on obtient toujours de résultats positifs. Vous pouvez voir les avis et les témoignages de mes clients sur Google.