fbpx

Pour soigner une allergie au nickel sur la peau, deux choses sont nécessaires. Premièrement renforcer son système immunitaire de premier niveau puis décharger son système lymphatique.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question qu’on m’a envoyé sur mon email :

« Comment soigner une allergie au nickel sur la peau ? »

Comme d’habitude, je vais d’abord vous expliquer la vision classique de la médecine conventionnée. Ensuite, je vais vous expliquer mon avis sur cette vision. À la fin, je vous expliquerai comment vous pouvez réellement soigner une allergie au nickel sur la peau.

Tout d’abord, si vous voulez en savoir plus, je vous invite l’épisode que j’ai déjà fait sur la définition des allergies de contact.

Pour soigner une allergie au nickel sur la peau, il faut comprendre ce qu’est une allergie

Selon la médecine conventionnée, une allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire. Il va surréagir pour tout et n’importe quoi, par exemple, du nickel. Aujourd’hui, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. Elle est incapable de dire pourquoi on fait des allergies au nickel. À la place, elle va nous proposer des hypothèses et des pistes pour expliquer le dysfonctionnement du système immunitaire.

Parmi ces hypothèses, les plus classiques sont :

  • La naissance par méthode césarienne (les bébés ne bénéficient pas du microbiote vaginal de sa mère)
  • L’allaitement par le lait artificiel (le lait artificiel ne contient pas tous les facteurs pour développer le système immunitaire)

Plusieurs théories viennent s’ajouter pour expliquer ce dérèglement. Mais ce ne sont que des pistes de réflexion.

La médecine conventionnée essaie de « soigner » l’allergie au nickel sur la peau avec des traitements symptomatiques

Puisqu’elle ne connaît pas la cause des allergies, la médecine conventionnée essaie de soigner l’allergie au nickel sur la peau avec des traitements symptomatiques. Travailler sur les symptômes est différent de travailler sur la cause d’un problème. Le premier sert à camoufler le problème, tandis que l’autre sert à régler le problème.

Même si on fait énormément d’efforts pour camoufler symptomatiquement nos allergies, on est juste en train de travailler sur les symptômes. Je ne jette la pierre à personne. Je l’ai déjà fait durant les 18 ans de ma vie. J’ai essayé de régler simplement les symptômes, en pensant que j’allais réussir à travailler sur la cause.

Comme traitement symptomatique, elle propose plusieurs méthodes. Ce sont :

1— L’éviction

Ce n’est pas vraiment un traitement, mais plutôt un conseil. Pour les allergies cutanées, comme ceux des allergies au nickel, cela peut marcher. C’est plus facile de ne pas se mettre en relation avec le nickel, ou de ne pas porter certains bijoux. Cependant, on n’a encore pas réglé la cause. On est en train de fuir notre allergène pour ne pas avoir de réaction allergique.

2— Les traitements médicamenteux

On nous propose de prendre des antihistaminiques. Avec les allergies cutanées, on peut nous proposer des crèmes antihistaminiques pour empêcher la libération d’histamine au niveau de la peau.

3— Le hasard

On va nous proposer aussi de laisser faire le temps ou le hasard. Pour eux, l’allergie est tombée du ciel, et elle pourrait peut-être partir dans le ciel toute seule.

Toutes ces méthodes servent à camoufler les symptômes des allergies. Elles ne travaillent pas sur la cause de nos allergies. Les allergiques restent allergiques toute leur vie. Je ne suis pas contre ces méthodes. Par contre, on doit avoir une stratégie à long terme en parallèle : travailler sur la cause des allergies pour réussir à soigner nos allergies au nickel.

Cela fait 15 ans qu’on a découvert scientifiquement que l’allergie n’est pas génétique

Parmi les hypothèses, il a aussi la génétique. On dit que les allergies sont génétiques et on ne peut rien y faire. Cependant, cela fait 15 ans qu’on sait que les allergies ne sont pas génétiques, mais épigénétiques. Cette information est à la disposition de tout le monde. On peut se renseigner sur internet.

Il y a 30 ans, un projet nommé « Projet Génome Humain » a été. C’est le plus grand projet sur la génétique. On a mis de meilleurs scientifiques et des milliards d’euros sur le projet. L’objectif était de décrypter le génome humain. Si on réussit, on saurait qui allait faire quoi comme maladie. Par conséquent, on saurait prévenir toutes les maladies.

Au bout de 15 ans, ils ont réussi à décrypter l’ensemble du génome humain. On a découvert que seulement 5 % des gènes sont « codants ». Cela veut dire que 5 % des gènes sont actifs toute notre vie. Ce sont les traits physiques : la couleur des yeux, la couleur des cheveux et de la peau, …

On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Cela signifie qu’ils peuvent être activés ou désactivés en fonction de notre hygiène de vie. C’est comme s’il y a des interrupteurs au niveau de ces gènes. Cela peut être notre alimentation, notre gestion du stress, notre boisson, notre relation avec la nature, … Il y a énormément de facteurs qui viennent interférer sur l’activation et la désactivation de nos gènes.

Depuis 15 ans, on sait que la génétique n’est rien, car au-dessus, il y a l’épigénétisme. Avec cette science, on peut activer ou désactiver les allergies au nickel. Aujourd’hui, c’est non scientifique de dire que l’allergie au nickel est génétique. Elle est épigénétique.

L’allergie est un signal que le corps envoie

Il faut noter que l’allergie est un signal que le corps envoie pour signaler un problème. Le corps veut que nous réglions ce problème. Malheureusement, on n’est jamais en train de comprendre le signal. On est toujours en train d’essayer de camoufler ce signal. Quand on ne travaille pas sur la cause du problème, le signal va s’intensifier. On aura de plus en plus d’allergènes, et la crise s’intensifiera aussi. Puisqu’on ne fait rien, le signal ne fait qu’empirer.

Allergène n’est que le déclencheur, non la cause de l’allergie

Le nickel (notre allergène) n’est que le déclencheur de notre allergie, non la cause. La majorité des clients pensent que la cause de leurs allergies est l’allergène (le nickel, le kiwi, …) Non, c’est simplement le déclencheur. Le problème est beaucoup plus profond.

Connaître les 2 causes des allergies au nickel sur la peau pour savoir comment se soigner de l’allergie

Pour se soigner de l’allergie au nickel, il est crucial de connaître les 2 causes des allergies au nickel. Ensuite, nous saurons comment soigner une allergie au nickel sur la peau. J’ai déjà fait un épisode complet sur les 2 causes des allergies cutanées. Je vous conseille de voir l’épisode pour plus de détails sur le sujet.

1— Un système immunitaire en immunodéficience

La première cause des allergies au nickel sur la peau est un système immunitaire en immunodéficience. « Immunodéficience » ne veut pas dire « déréglé ». Le système immunitaire n’est pas déréglé, mais en immunodéficience.

Pour comprendre ce terme, on doit comprendre la structure de notre système immunitaire. Il est formé de 3 différents niveaux.

Le premier niveau est le système immunitaire physique :

  • Les barrières physiques (la peau et les muqueuses)
  • Les barrières chimiques (l’acidité de la peau, le mucus sur les muqueuses)
  • Les microbiotes (microbiote intestinal, sur toutes les muqueuses et sur la peau)

Sur notre peau, nous disposons de milliards de bactéries bénéfiques qui créent notre immunité. Ce premier niveau du système immunitaire représente 80 % de notre immunité. Pourtant, on ne nous en parle jamais, surtout quand on fait des allergies.

Ensuite, le deuxième niveau est le système immunitaire humoral. C’est celui de nos humeurs, avec la lymphe et le sang. C’est là où il y a la libération de l’histamine, le combat entre l’anticorps et l’antigène, qui provoque la réaction allergique. C’est celui dont on nous parle tout le temps quand on fait des allergies.

S’il y a une réaction au niveau du système immunitaire humoral, c’est que le premier niveau n’a pas fait son travail. Cela veut dire que notre allergène a réussi à passer à travers le système immunitaire de premier niveau. Il y a une défaillance dans la chaîne de protection de notre corps. Une fois rentré à l’intérieur du corps, notre allergène sera attaqué par notre système immunitaire de deuxième niveau.

Au lieu de dire que la réaction allergique n’est pas normale, il faut se demander la raison pour laquelle cet allergène a réussi à traverser le premier niveau du système immunitaire. Si la porte est bien fermée, personne ne peut rentrer.

Quand on fait des allergies au nickel, il faut renforcer son système immunitaire de premier niveau, non sur le deuxième niveau. En faisant cela, l’allergène ne pourra plus rentrer, et le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus. Donc, il n’y aura plus de réaction allergique.

On ne va pas en parler plus sur le troisième niveau, car il n’a pas de rapport direct avec les allergies. C’est le système immunitaire cellulaire. C’est celui qui vient attaquer les cellules infectées, les cellules cancéreuses et les cellules étrangères.

2— Un système lymphatique surchargé

La deuxième cause pour faire des allergies au nickel, c’est d’avoir un système à leur fatigue surchargé. Le système lymphatique est le système de gestion des déchets du corps. On ne nous en parle jamais quand on fait des allergies. Pourtant, c’est un système extrêmement important, car il a un lien direct avec le système immunitaire. Une bonne partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique.

Pour réussir à soigner ses allergies au nickel, il faut travailler sur son système lymphatique, et l’aider à se décharger.

Ce qu’il faut faire pour se soigner de l’allergie au nickel

En résumé, pour se soigner de l’allergie au nickel sur la peau, il faut :

  • Renforcer son système immunitaire de premier niveau
  • Décharger son système lymphatique

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

Maintenant, vous savez tout sur comment soigner vos allergies au nickel. C’est exactement ce que je fais dans mon cabinet Epigenise. Mon cabinet se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des clients en physique, mais aussi en téléconsultation. L’objectif est de permettre à n’importe qui de soigner ses allergies en huit semaines, quel que soit son type, son ancienneté et sa puissance.

En travaillant sur la cause des allergies, non sur les symptômes, on réussit à avoir des résultats totalement différents.

Je fournis une garantie qu’aucun autre thérapeute de médecine douce ne peut proposer. Mon programme est « satisfait ou remboursé ». Cela signifie que si vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, mais vous avez suivi mes conseils, je vous rembourse. Aujourd’hui, les thérapeutes de santé, y compris les médecins et les thérapeutes de médecine douce, doivent prendre leur responsabilité et s’engagent sur les résultats.

C’est exactement ce que je veux faire avec Epigenise : prendre ma responsabilité sur les résultats.

Si cela vous intéresse, vous pouvez visiter l’épisode qui est Epigenise. J’étais aussi un grand allergique. Je faisais des allergies sévères. J’ai suivi tout le parcours médical classique pendant 18 ans. Après, je suis allé tester tout ce que les autres thérapeutes de médecine douce avaient à dire, puisque cela ne marchait pas avec la médecine conventionnée.

C’était très compliqué. Avec persévérance, j’ai commencé à comprendre le mécanisme des allergies. Je voyais des choses qui fonctionnaient un petit peu, ou qui ne fonctionnaient pas du tout. Cela m’a permis de découvrir les 2 causes des allergies.