fbpx

Pour guérir une allergie il faut d’abord renforcer son système immunitaire de premier niveau car il est en immunodéficience. Ensuite il faut décharger son système lymphatique car il est surchargé.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçu sur mon email, qui me demande :

« Comment guérir une allergie ? »

L’objectif de cet épisode, c’est de répondre à cette question. Si cela vous intéresse, vous pouvez voir les autres épisodes que j’ai déjà faits concernant la définition des allergies et les traitements des allergies.

Comme d’habitude, je vais partir de la vision classique de la médecine conventionnée. Ensuite, Je vous explique ma vision et la réponse à la question principale.

Pour se guérir d’une allergie, il faut comprendre ce qu’est une allergie

Selon la vision de la médecine conventionnée, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire. Il surréagit pour des molécules totalement banales. La médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. Pour expliquer ce dysfonctionnement, ils nous proposent plusieurs hypothèses. Ces hypothèses ne sont pas prouvées. Ce sont juste des pistes pour essayer d’expliquer le développement des allergies.

Les hypothèses principales sont :

  • La naissance par césarienne (le bébé ne bénéficie pas du microbiote vaginal de sa mère)
  • L’allaitement par du lait artificiel (le lait maternel contient des facteurs qui développent le système immunitaire)

Il y a d’autres hypothèses spécifiques pour les allergies alimentaires (comme l’importation des fruits exotiques), les allergies respiratoires et cutanées.

La médecine conventionnée essaie de « guérir » l’allergie avec des traitements symptomatiques

Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, ils vont proposer uniquement des traitements symptomatiques. Quand on ne connaît pas la cause d’un problème, on ne peut pas régler ce problème. Ils vont nous proposer plusieurs traitements symptomatiques :

1— L’éviction

Ce n’est pas vraiment un traitement. C’est une méthode rationnelle pour éviter notre allergène. Il faut noter qu’en évitant notre allergène, on reste toujours allergique. Mais puisqu’on n’est pas en relation avec notre allergène, on ne fera pas de réaction allergique. Si on se remet en contact avec l’allergène, on aura à nouveau de réaction allergique.

2— Les traitements médicamenteux

Ils vont nous proposer un ensemble de médicaments. La plus classique, c’est tous les antihistaminiques. On les prend pour bloquer le combat entre l’anticorps et l’antigène pour empêcher la réaction allergique. C’est comme si on endort nos soldats et on laisse les ennemis se balader tranquillement dans notre corps. Cette méthode peut être intéressante pour traiter les symptômes.

3— La désensibilisation

La désensibilisation consiste à réhabituer le corps à notre allergène. On prend une petite substance de notre allergène, en augmentant petit à petit la quantité. Il y a plusieurs types de désensibilisation. Avant, on le faisait par piqûre toutes les semaines. Aujourd’hui, on utilise des gouttes sublinguales (gouttes sous la langue).

La Haute Autorité de Santé a récemment fait une étude sur la désensibilisation. Selon le résultat de leur étude, la désensibilisation ne fonctionne pas. Le résultat qu’on obtient avec ou sans désensibilisation est le même. Ils ont décidé d’arrêter de rembourser la désensibilisation.

Les associations d’allergologues ont manifesté leur mécontentement. Après un accord, la HAS a accepté de rembourser seulement 15 % de la désensibilisation au lieu de 85 % mais continue à dire que la désensibilisation n’a pas prouvé scientifiquement ses bénéfices.

4— La réintroduction alimentaire

Cette méthode est utilisée pour le traitement des allergies alimentaires. C’est le même mécanisme que la désensibilisation : on mange une petite dose de notre allergène. C’est exactement le même résultat que la désensibilisation. Je n’ai jamais rencontré une personne qui a réussi à avoir de bons résultats avec cette méthode. Cela peut marcher à court terme, mais cela ne fonctionne jamais à long terme.

5— Le hasard

On nous propose aussi d’attendre et de laisser faire le hasard. Selon leur vision, les allergies sont arrivées par hasard, et elles pourront partir par hasard. À l’adolescence, nos hormones vont changer, et cela peut stopper nos allergies. La grossesse peut changer aussi nos allergies grâce au mouvement des hormones. Dans une société scientifique et rationnelle, cette méthode est hallucinante.

Toutes ces méthodes ne vont travailler que sur les symptômes, puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. C’est pour cette raison que les allergiques restent allergies toute leur vie. Quand on ne travaille pas sur la cause, le problème subsiste.

Je n’accuse personne, puisque j’ai été dans le même cas. Durant 18 ans, j’ai suivi exactement tout le parcours médical classique, sans remettre en question ces méthodes.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que l’allergie n’est pas génétique

On nous dit aussi que les allergies sont génétiques. J’ai accepté cette affirmation pendant très longtemps, puisque mon père était allergique. Si cela vous intéresse, vous pouvez voir l’épisode que j’ai fait pour répondre à la question « Est-ce que les allergies sont génétiques ? ».

Il y a 30 ans, un projet nommé « Projet Génome Humain » a été lancé. C’est le plus grand projet qu’on ait fait sur la génétique. Cela a duré 15 ans. L’objectif de ce projet était de réussir à décrypter l’ensemble du génome humain pour prévoir une maladie. Si on réussit, on peut prévenir les maladies du monde.

On a mis les meilleurs scientifiques et des milliards d’euros sur ce projet. Au bout de 15 ans, ils ont réussi à décrypter l’ensemble du génome humain. On a découvert que tout ce qu’on pensait est totalement faux. On a découvert que 5 % de nos gènes sont « codants ». Cela veut dire qu’ils sont écrits dans le marbre et on ne peut rien y faire. Ce sont nos traits physiques : la couleur des yeux, des cheveux et de la peau, etc.

On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Ils peuvent être activés ou désactivés en fonction de notre hygiène de vie. C’est comme s’il y avait des interrupteurs sur nos gènes. On peut les activer ou les désactiver en fonction de notre hygiène de vie. Ces facteurs sont notre nourriture, notre boisson, le sport, notre niveau de stress, etc. Tout cela aura des impacts sur l’activation ou la désactivation de nos gènes.

On appelle cette science « l’épigénétisme ». Depuis 15 ans, il n’est pas scientifique de dire que les allergies sont génétiques. Elles sont épigénétiques. Pourtant, on ne nous en parle jamais quand on fait des allergies.

L’allergie s’est développée à partir de 1970

Depuis 1900, on a des chiffres sur les allergies en France et dans d’autres pays européens. De 1900 à 1970, seulement 3 % de la population est allergique. C’est un taux de pourcentage très faible et stable. Le courbe est horizontal. Par contre, à partir des années 70, il y a un gros pic qui arrive et qui ne s’est jamais arrêté. Aujourd’hui, à peu près 30 % de la population est allergique. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 50 % de la population serait allergique à quelque chose en 2050.

Quelque chose qui a fait développer les allergies s’est passé en 70. C’est complètement en relation avec ce qu’on a découvert avec l’épigénétisme. C’est à ce moment que les sociétés industrialisées ont modifié leur hygiène de vie. Les allergies se sont développées.

L’allergie est un signal que le corps envoie

L’allergie est un signal du corps pour dire qu’il y a un problème. Il faut comprendre et régler la cause de ce signal. Si on ne règle pas la cause de ses allergies, elles vont s’empirer.

Toutes les allergies commencent toujours par un seul allergène. Puisque tout le monde ne fait que camoufler ces symptômes, ils auront de plus en plus d’allergènes. Les symptômes vont aussi s’aggraver pour accentuer le signal.

L’allergène n’est que le déclencheur, non la cause de l’allergie

On pense que nos allergènes sont la cause de notre allergie. En vérité, ce n’est que le déclencheur. Quand on arrête d’être en contact avec notre allergène, on deviendra allergique à un autre allergène, parce qu’on n’a pas réglé la cause.

Connaître les 2 causes des allergies pour savoir comment se guérir de l’allergie

Pour réussir à guérir une allergie, il faut comprendre les 2 causes des allergies.

1— Un système immunitaire en immunodéficience

J’ai découvert que la première cause des allergies est d’avoir un système immunitaire en immunodéficience. C’est différent d’un système immunitaire déréglé. Le système immunitaire ne se dérègle pas, mais en immunodéficience.

Le système immunitaire est composé de trois niveaux. Le premier est le niveau des barrières physiques : la peau et les muqueuses. Sur ces barrières physiques se trouve un ensemble d’armes chimiques (l’acidité de la peau, les mucus de nos muqueuses). Ensuite, la troisième chose qui compose le système immunitaire de premier niveau est le microbiote.

On parle toujours du microbiote intestinal, parce qu’il est extrêmement important pour guérir ses allergies et pour renforcer le système immunitaire. Mais tous les autres microbes sont aussi importants. On ne nous parle jamais du système immunitaire de premier niveau quand on est allergique. Pourtant, il représente 80 % de notre immunité. C’est la clé de voûte pour guérir ses allergies, parce que le problème s’y trouve.

Le deuxième niveau est le système immunitaire humoral (le sang et la lymphe). C’est là où il y a la libération d’histamine, le combat entre l’anticorps et l’antigène, qui provoque la réaction allergique. Parce que la réaction allergique s’y trouve, on dit que le problème des allergies s’y trouve aussi. Donc, on prend des antihistaminiques pour stopper le combat. C’est comme envoyer une armée à la guerre en mettant des somnifères dans leur ration de combat.

Selon la vision classique, ce n’est pas normal que le corps réagisse à une molécule banale (l’allergène). Je suis d’accord que les allergènes sont des molécules banales. Par contre, ce sont des molécules banales qui se trouvent à l’intérieur du corps sous leur forme complexe. Le corps n’est pas un moulin à vent où tout le monde peut rentrer. Il ne laisse rentrer que des choses qui l’intéressent. Il devrait filtrer ce qui l’intéresse ou non. C’est le rôle du système immunitaire de premier niveau.

Dans le cas contraire, le système immunitaire de deuxième niveau attaquera l’allergène. Il doit nettoyer le corps.

À partir du moment où on renforce notre système immunitaire de premier niveau, il retrouvera la capacité de filtrer ce qui peut rentrer ou non à l’intérieur de notre corps. Par conséquent, l’allergène ne se retrouvera plus à l’intérieur du corps. Il n’y aura plus de réaction allergique.

2— Un système lymphatique surchargé

La deuxième cause est un système lymphatique surchargé. C’est le système de gestion des déchets du corps. Il a un gros lien avec le système immunitaire. Une très grande partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. Il est très important de comprendre le mécanisme entre les deux pour réussir à guérir ses allergies.

J’ai fait un épisode complet sur les 2 causes des allergies. Je vous conseille de le visiter si vous êtes intéressé.

Ce qu’il faut faire pour se guérir de l’allergie

Pour se guérir de l’allergie, il faut :

  • Renforcer son système immunitaire de premier niveau pour que le système immunitaire de deuxième niveau ne réagisse plus.
  • Décharger son système lymphatique pour réussir à guérir ses allergies sur le long terme.

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est ce que je propose dans mon cabinet Epigenise. Ce cabinet se situe à Paris dans le 16e arrondissement. J’accompagne des personnes physiques ou en téléconsultation. Mon objectif est de montrer aux allergiques qu’ils peuvent guérir leurs allergies en huit semaines.

J’ai fait tout un épisode sur mon parcours. En bref, j’ai été extrêmement allergique depuis tout bébé. J’ai suivi tout le parcours médical classique de mes allergologues. Malgré tout, mes allergies ne faisaient qu’empirer. À 18 ans, je me suis rendu compte que ce n’est pas en faisant toujours les mêmes choses que je vais réussir à avoir des résultats différents. J’ai décidé d’aller voir tous les thérapeutes de médecine douce qui ont des choses à dire sur les allergies. J’ai lu aussi tous les livres sur les allergies.

C’était très compliqué, trop long et cher. Mais à un moment, j’ai commencé à comprendre certaines choses sur les allergies, comme les deux causes des allergies. Enfin, j’ai réussi à guérir totalement mes allergies.

J’ai créé Epigenise pour faire bénéficier les autres de mon expérience. Je propose plusieurs services, mais le principal est un programme pour réussir à guérir ses allergies sur les huit semaines. J’ai une garantie exceptionnelle : c’est « satisfait ou remboursé ». Si vous suivez mes conseils, mais vous avez encore vos allergies, je vous rembourse.

Je crois que les thérapeutes de santé d’aujourd’hui devraient prendre leurs responsabilités face aux résultats. J’ai vu tellement de thérapeutes (les médecins et les thérapeutes de médecine douce) qui me rassuraient sur le résultat. Au contraire, je n’ai aucun résultat. Pourtant, ils ne me remboursaient pas.

En créant Epigenise, je n’avais pas envie de partir dans ce sens. Je veux engager ma responsabilité. Je pense que je suis le seul à le faire dans le monde. Mais en tout cas, cela fonctionne. Cela fait des années que je préconise ce programme. Pour vous rassurer, vous pouvez consulter les avis de mes clients sur Google.