fbpx

Pour guérir naturellement une rhinite allergique chronique, il faut s’occuper des deux causes des rhinites allergiques chroniques. La première chose à faire est de renforcer son système immunitaire de premier niveau. La deuxième chose à faire est de décharger son système lymphatique.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçu sur mon email :

« Comment guérir naturellement une rhinite allergique chronique ? »

L’objectif de cet épisode, c’est de répondre à cette question et de vous faire bénéficier de mon avis. Si cela vous intéresse, vous pouvez aussi visiter l’épisode que j’ai déjà fait sur « comment se guérir de l’allergie respiratoire ? ».

Pour se guérir d’une rhinite allergique chronique, il faut comprendre ce qu’est une rhinite allergique

Une rhinite allergique chronique est l’ensemble des symptômes qu’on fait avec des allergies aux rhumes de foin (les allergies aux pollens). Donc, c’est tous les symptômes des allergies respiratoires :

  • Au niveau du nez : bouché, qui coule, ou les deux à la fois, des éternuements.
  • Au niveau de la gorge : qui gratte, qui pique.
  • Au niveau des yeux : qui gratte, etc.

La vision de l’allergie selon la médecine conventionnée

Pour guérir naturellement une rhinite allergique chronique, il faut comprendre la vision de l’allergie selon la médecine conventionnée. Selon eux, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire. C’est-à-dire, le corps attaque des molécules normales sans aucune raison.

La médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, ainsi que la cause des rhinites allergiques chroniques. Elle va nous proposer des théories pour expliquer la croissance des rhinites allergiques chroniques.

Les hypothèses sont :

  • L’allaitement par du lait artificiel
  • La naissance par césarienne
  • La pollution (les arbres émettent beaucoup de pollens)
  • Etc.

Toutes ces hypothèses ne sont pas des causes, mais des pistes. Rien n’est prouvé scientifiquement.

La médecine conventionnée essaie de « guérir » la rhinite allergique chronique avec des traitements symptomatiques

Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, elle ne peut pas travailler sur cette cause. On ne guérit pas la rhinite allergique chronique en traitant uniquement les symptômes. La seule chose que la médecine conventionnée peut faire est de travailler sur les symptômes. À court terme, le traitement symptomatique est très intéressant, parce que cela ne sert à rien de souffrir pour rien. Par contre, on reste toujours allergique, car on n’a pas réglé la cause.

Quand on fait des rhinites allergiques chroniques, la médecine conventionnée nous propose 4 traitements symptomatiques :

1— L’éviction

Ce n’est pas un traitement, mais un conseil qu’on donne aux allergiques pour éviter leurs allergènes. C’est faisable avec les allergies alimentaires et cutanées. Par contre, avec les allergies respiratoires (rhinite allergique chronique), c’est très compliqué. Ce n’est pas possible pour nous de décider ce qu’il y a dans l’air. On peut juste diminuer notre contact avec les pollens. Toutefois, c’est impossible de faire cela en période de pollinisation. C’est pour cette raison que les allergiques aux pollens souffrent énormément.

2— Les traitements médicamenteux

Le plus classique est les antihistaminiques. Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, elle ne peut rien faire à part traiter les symptômes. Elle donne des médicaments puissants pour camoufler les symptômes des rhinites allergiques chroniques. C’est intéressant aussi à court terme. Mais on n’est jamais en train de travailler sur les causes des allergies.

Pour régler un problème, il faut travailler sur la cause. Si on utilise de stratégie à court terme (traitement symptomatique), il faut avoir une stratégie à long terme en parallèle : régler la cause des allergies.

3— La désensibilisation

La désensibilisation est d’actualité. J’ai fait les deux types de désensibilisation pendant plus de 15 ans. À l’époque, on faisait des piqûres hebdomadaires. Maintenant, elle se fait par goutte sublinguale. On prend quelques gouttes de notre allergène tous les matins.

La désensibilisation a la même vision que la médecine conventionnée : rééquilibrer ce système qui dysfonctionne en lui donnant une dose montante de son allergène. J’en ai fait pendant 15 ans, sans avoir obtenu un effet positif. Mes allergies ne faisaient qu’empirer.

Récemment, la Haute Autorité de Santé a fait une étude pour savoir les bénéfices de la désensibilisation. D’après cette étude, la désensibilisation ne fonctionne pas. Une personne ayant fait de la désensibilisation a le même résultat que celle qui n’en fait pas. Ils ont décidé d’arrêter de rembourser la désensibilisation.

Les associations d’allergologues ont essayé de négocier avec la HAS. Ils sont arrivés à un accord de rembourser la désensibilisation à 15 %. Par contre, ils continuent à affirmer que la désensibilisation ne fonctionne pas.

4— Le hasard

Selon leur vision, les allergies sont tombées du ciel. C’est aussi le cas d’une rhinite allergique chronique. À un certain temps, elle peut aussi répartir par hasard. On nous dit qu’à l’adolescence, le changement de nos hormones pourra stopper nos allergies. On dit aussi aux femmes qu’avec la grossesse, l’allergie diminuera grâce au mouvement des hormones. Venant d’une société scientifique et rationnelle, c’est hallucinant !

La médecine conventionnée n’arrive pas à « guérir » les rhinites allergiques chroniques, les allergiques restent allergiques

Ces quatre méthodes ne vont travailler que sur les symptômes. En utilisant cette méthode, sans travailler sur la cause des allergies, on reste toujours allergique.

Je ne suis pas contre l’utilisation des traitements à court terme. Certains de mes clients continuent à le faire. Par contre, il faut utiliser parallèlement une stratégie à long terme pour arrêter de camoufler et de guérir les allergies. C’est pour cela qu’ils viennent chez moi : travailler sur les 2 causes des allergies.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que la rhinite allergique chronique n’est pas génétique

On nous dit aussi que les rhinites allergiques chroniques sont génétiques. Il y a 30 ans, le « Projet Génome Humain » a été lancé. C’est un projet réalisé pendant 15 ans par de plus grands scientifiques du monde. On a mis aussi des milliards d’euros sur le projet. L’objectif était de réussir à décrypter l’ensemble du génome humain. Si on réussit à le faire, on saura prévenir toutes les maladies.

Au bout de 15 ans, ils ont réussi. En ouvrant ce qu’on a découvert, on voit que c’était complètement à l’opposé de ce qu’on attendait. On voit que 5 % de nos gènes sont « codants ». Ils sont marqués dans le marbre, et seront actifs toute notre vie. Ce sont nos traits physiques : la couleur des yeux, des cheveux et de la peau, etc.

On a découvert aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». On peut les activer ou les désactiver au cours de notre vie, en fonction de notre hygiène de vie. Un ensemble de facteurs environnementaux vont avoir un impact sur l’activation ou la désactivation de nos gènes. Cette découverte a fait naître la science appelée « l’épigénétisme ».

Suite à cette découverte, c’est non scientifique de dire que la rhinite allergique chronique est génétique. Elle est épigénétique.

L’allergie s’est développée à partir de 1970

C’est important aussi de voir le développement de la rhinite allergique chronique dans le temps. Depuis les années 1900, on a des chiffres sur les allergies. De 1900 à 1970, à peu près 3 % de la population est allergique. C’est un chiffre faible et sans croissance.

À partir des années 70, un gros pic venait modifier cette courbe horizontale. Cette croissance ne s’est jamais arrêtée. Aujourd’hui, il y a 5 % d’allergie de plus tous les ans. En 2020, on a 30 % de la population qui est allergique. Selon la prévision de l’Organisation Mondiale de la Santé, 50 % de la population serait allergique à quelque chose en 2050. Il y a une énorme croissance des rhinites allergiques chroniques.

La question de la génétique ne tient pas. Ce n’est pas possible qu’à partir des années 70, les gènes de tout le monde commencent à dysfonctionner. Mais cela se recroise sur ce qu’on a découvert en amont : notre hygiène de vie a un impact sur l’activation et la désactivation de l’allergie. La croissance des allergies en 1970 est expliquée par le changement de l’hygiène de vie de la société qui commence à s’industrialiser.

Nous devons sortir de ce fatalisme d’allergie. On voit que ce n’est pas génétique. On peut donc le guérir si on arrête de camoufler les symptômes, et régler la cause du problème.

La rhinite allergique chronique est un signal que le corps envoie

La rhinite allergique chronique est un signal que le corps envoie pour nous prévenir qu’il y a un problème. Aujourd’hui, on n’est jamais en train de régler la cause. Donc, le signal va augmenter.

Toutes les allergies commencent par un allergène. Si on ne règle pas le problème, on va avoir de plus en plus d’allergène. L’intensité de nos symptômes augmentera aussi. Le corps accentue le signal tant qu’on n’a pas réglé le problème. Nos allergies ne font qu’empirer.

L’allergène n’est que le déclencheur, non la cause de la rhinite allergique chronique

Souvent, mes clients qui ont des rhinites allergiques chroniques pensent que la cause de leur problème est les pollens. Le fait d’éviter les allergènes ne guérit pas la maladie. Si vous vous remettez en contact avec votre allergène, vous allez réagir à nouveau. Cela signifie que vous êtes encore allergique. Vous allez même avoir de plus en plus d’allergène.

Connaître les 2 causes des allergies pour savoir comment se guérir d’une rhinite allergique chronique

Il faut connaître les deux causes pour savoir guérir une rhinite allergique chronique. Travailler sur les causes des allergies est l’objectif de mon cabinet Epigenise. J’ai déjà fait un épisode sur les 2 causes des allergies respiratoires. Je vous conseille d’aller le visiter si cela vous intéresse.

La première cause, un système immunitaire en immunodéficience

La première cause d’une rhinite allergique chronique est d’avoir un système immunitaire en immunodéficience. Il faut noter que le système immunitaire n’est pas déréglé, il est en immunodéficience.

Il y a trois niveaux dans le système immunitaire. Le premier niveau est le système immunitaire physique : la peau et les muqueuses. On a aussi des armes chimiques sur ces frontières : l’acidité de la peau, les mucus sur les muqueuses.

Ensuite, on a aussi les microbiotes. Il y a d’autres microbiotes (sur notre peau, sur le système digestif et respiratoire, …) à part le microbiote intestinal. Il est juste la base de notre immunité. Il est très important quand on fait des allergies, y compris la rhinite allergique chronique.

Le système immunitaire de deuxième niveau est le système immunitaire humoral. On en parle beaucoup quand on fait des allergies, parce que c’est là où il y a la réaction allergique. On y trouve aussi l’anticorps et l’antigène, la libération d’histamine. Les allergologues nous disent que le problème vient du système immunitaire de deuxième niveau. Il réagit à des choses banales (le pollen). Selon moi, si le pollen est arrivé là, le système immunitaire de premier niveau n’a pas assuré son rôle.

Le pollen est une molécule complexe. Le corps ne peut pas assimiler une molécule complexe (protéine) brute. Il ne peut assimiler que des molécules simples. Cela signifie qu’une protéine ne doit pas se trouver dans notre corps sous sa forme complexe. Le corps doit d’abord déstructurer la protéine en acide aminé par des enzymes.

En trouvant cette protéine à l’intérieur du corps, le système immunitaire de deuxième niveau (le gendarme du corps) va l’attaquer. Le corps n’est pas un moulin à vent où tout le monde peut y entrer. Il va faire sortir ce qui ne l’intéresse pas à l’aide du système immunitaire de deuxième niveau.

Certes, la réaction allergique est une réaction normale. C’est grave s’il ne le fait pas. Par contre, cette molécule se trouve à l’intérieur du corps, puisqu’on a un système immunitaire de premier niveau.

Quand on fait une rhinite allergique chronique, notre devoir est de renforcer le système immunitaire de premier niveau. En faisant cela, il pourra à nouveau filtrer ce qui peut rentrer ou non dans notre corps.

Le troisième niveau du système immunitaire est le système immunitaire cellulaire. Il n’a aucun rapport avec les allergies. C’est celui qui attaque les cellules infectées, les cellules cancéreuses et les cellules étrangères.

La deuxième cause, un système lymphatique surchargé

Quand on a des rhinites allergiques chroniques, on a aussi un système lymphatique surchargé. On ne nous parle jamais de ce système. Il a un lien entre le système immunitaire et le système lymphatique. Une très grande partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. Il est important de décharger le système lymphatique pour ne plus avoir de rhinite allergique chronique sur le long terme.

Ce qu’il faut faire pour se guérir d’une rhinite allergique chronique

Ses deux causes vont nous aider à nous guérir de la rhinite allergique chronique. Il faut :

  •  Renforcer le système immunitaire de premier niveau
  • Décharger le système lymphatique (l’aider à se nettoyer)

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais dans mon cabinet Epigenise. J’accompagne les allergiques, y compris les personnes qui font des rhinites allergiques chroniques. Je ne travaille pas sur les symptômes, mais sur les causes. Je propose plusieurs services. Le service principal est un programme sur huit semaines pour réussir à maîtriser ses allergies. On va travailler ensemble sur les causes de votre rhinite allergique chronique.

Le programme est accompagné par une garantie que personne ne peut vous proposer. C’est « satisfait ou remboursé ». Si vous avez suivi mes conseils, mais vous avez encore vos allergies à la fin de huit semaines, je vous rembourse.

Je fais cela pour montrer l’exemple aux thérapeutes de santé : prendre leurs responsabilités sur ce qu’ils proposent à leurs clients.

L’objectif n’est pas de vous raconter tous mes parcours. Mais j’ai eu énormément d’allergies, principalement des rhinites allergiques chroniques. J’ai passé 18 ans à voir tous les spécialistes en médecine conventionnée. Mais cela n’a pas marché. Ensuite, j’ai testé tous les thérapeutes de médecine douce. J’ai dépensé beaucoup de temps et d’argent. Malgré tout, je n’ai jamais eu de résultats positifs.

Je me suis dit qu’avec Epigenise, je veux engager ma responsabilité avec les résultats. Puisque je travaille sur les causes des allergies, cela fonctionne à chaque fois. Vous pouvez aussi consulter les témoignages de mes clients sur Google.