fbpx

Pour se guérir de l’allergie cutanée, il est primordial de renforcer son système immunitaire, car il est en immunodéficience. Il est aussi très important de décharger son système lymphatique, car il est surchargé.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçu sur mon e-mail :

« Comment se guérir de l’allergie cutanée ? »

L’objectif de cette vidéo est de répondre à cette question et de faire bénéficier de toute la communauté mon avis pour se guérir de l’allergie cutanée. Si cela vous intéresse, j’ai déjà fait aussi un épisode sur la définition de l’allergie cutanée, ainsi que les symptômes des allergies cutanées.

Comme d’habitude, on va partir de la vision classique de l’allergie. Ensuite, je vais vous dire ce que j’en pense, ainsi que mon avis sur le sujet.

Pour se guérir de l’allergie cutanée, il faut comprendre ce qu’est l’allergie cutanée

Selon la médecine conventionnée, l’allergie vient du dysfonctionnement du système immunitaire. Il surréagit pour des choses totalement banales. Le système immunitaire réagira quand il est en contact avec du nickel, du latex,…

Ils proposent plusieurs hypothèses pour expliquer ce dérèglement. Ce ne sont que des théories et des pistes pour expliquer pourquoi on fait des allergies cutanées. Il y a des centaines, voire des milliers de théories pour expliquer la cause des allergies. Les hypothèses principales sont :

  • La naissance par césarienne (les bébés ne bénéficient pas du microbiote vaginal de leur mère)
  • L’allaitement par du lait artificiel (le lait maternel contient des facteurs qui développent le système immunitaire)

On va nous proposer aussi un ensemble de facteurs pour chaque type d’allergie. Par exemple, on fait des allergies aux pollens parce qu’il y a de plus en plus de pollution, etc.

La médecine conventionnée essaie de « guérir » les allergies cutanées avec des traitements symptomatiques

La médecine conventionnée propose des traitements symptomatiques pour guérir les allergies cutanées.

– L’éviction

L’éviction, c’est éviter son allergène. Avoir une réaction allergique ne plait à personne. Donc, on évite notre allergène. Ce n’est pas vraiment un traitement, parce qu’on ne travaille pas sur la cause des allergies.

– Des traitements médicamenteux

On va prendre des antihistaminiques pour empêcher la libération d’histamine. Cela peut être des cachets à manger ou des crèmes antihistaminiques. De ce fait, il n’y aura pas de combat entre l’anticorps et l’antigène. En conséquence, il n’y a pas de réaction allergique.

– Le hasard

Selon la médecine conventionnée, l’allergie tombe du ciel. Elle nous propose de laisser faire le temps pour que les allergies repartent. On m’a dit qu’à l’adolescence, mon allergie peut disparaître avec le changement des hormones. On dit aux femmes de ne pas s’inquiéter, le mouvement des hormones pendant la grossesse peut faire disparaître leurs allergies.

La médecine conventionnée n’arrive pas à « guérir » les allergies cutanées, les allergiques restent allergiques

On nous propose des traitements symptomatiques pour les allergies cutanées. On camoufle les symptômes. On n’est jamais en train de travailler sur la cause de nos allergies, puisqu’on ne la connaît pas. C’est impossible de guérir une allergie avec l’éviction, les traitements médicamenteux et le hasard. Les allergiques restent allergiques. Même s’ils peuvent fournir tous les efforts du monde pour suivre ces stratégies, leurs allergies ne vont pas s’améliorer.

Je ne jette la pierre à personne. Pendant 18 ans, j’ai suivi à la lettre tout le parcours médical classique. Mais à un moment, je me suis demandé quelle est ma stratégie. Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies, on ne peut pas réussir à régler notre problème avec leur stratégie.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que l’allergie cutanée n’est pas génétique

On nous dira aussi que les allergies sont génétiques. Pendant très longtemps, j’ai accepté cette vision. Mon père était allergique et j’ai pensé que c’est normal si je suis allergique. En fait, j’ai déjà fait un épisode pour répondre à la question « Est-ce que les allergies sont génétiques ? ». Si cela vous intéresse, je vous invite à le visiter.

Cela fait 15 ans qu’on sait que les allergies ne sont pas génétiques. Elles sont épigénétiques. Il y a 30 ans, on a lancé le « Projet Génome Humain ». Son objectif était de décrypter l’ensemble du génome humain. Pour réaliser ce projet, on a mis des milliards d’euros et les meilleurs scientifiques. Au bout de 15 ans, ils ont réussi.

On a découvert que 5 % de nos gènes sont « codants ». On ne peut rien y faire parce qu’ils sont écrits dans le marbre. Ce sont des gènes physiques : la couleur des yeux, des cheveux, etc. On découvre aussi que la grande majorité de nos gènes sont « non codants ». Ils peuvent être activés ou désactivés en fonction de notre hygiène de vie. C’est comme s’il y avait des interrupteurs sur nos gènes qui viendront les activer ou les désactiver. Cette science s’appelle « l’épigénétisme ». Elle se trouve au-dessus de la génétique.

L’allergie cutanée s’est développée à partir de 1970

Cette découverte est en corrélation avec l’évolution des allergies. Selon les chiffres qu’on a sur les allergies, de 1900 à 1970, seulement 3 % de la population était allergique à quelque chose. C’est un chiffre faible et stable. Durant 70 ans, la courbe est horizontale. Mais à partir des années 70, il y a un gros pic qui arrive et qui ne s’est jamais arrêté, avec une croissance annuelle de 5 %. Aujourd’hui, on est à 30 %. En 2050, 50 % de la population sera allergique à quelque chose. À ma connaissance, c’est la maladie avec le plus fort taux de croissance.

Il y a quelque chose qui a fait développer les allergies aux alentours des années 70. Cela rejoint la découverte il y a 15 ans : l’épigénétisme. Les sociétés industrielles ont changé leur mode de vie. Puisqu’on n’a pas réglé la cause, le problème persiste.

L’allergie cutanée est un signal que le corps envoie

L’allergie est un signal que le corps envoie. Toute allergie commence toujours par un seul allergène. Puisqu’on ne règle pas la cause du problème, on va avoir de plus en plus d’allergènes. La puissance de nos crises d’allergie augmentera aussi, car le corps enverra un signal de plus en plus fort, jusqu’au jour où on règle le problème.

L’allergène cutané n’est que le déclencheur, non la cause

L’allergène cutané est un déclencheur de vos allergies cutanées. Ce n’est pas la cause. Quand on arrête d’être en contact avec le latex, du nickel, on n’a pas de réaction allergique. Cependant, on est toujours allergique. Mais quand on reprend contact avec notre allergène, on fait des allergies. On n’a pas réglé le problème.

Connaître les 2 causes des allergies cutanées pour savoir comment se guérir de l’allergie cutanée

Il faut noter que nos allergènes ne sont pas la cause de nos allergies, mais le déclencheur. Pour guérir les allergies cutanées, il faut connaître les 2 causes des allergies cutanées.

La première cause, un système immunitaire en immunodéficience

La première cause est un système immunitaire en immunodéficience. C’est différent d’un système déréglé. Pour moi, le système immunitaire n’est pas déréglé, mais en immunodéficience. Pour comprendre ce terme, on doit comprendre la structure de notre système immunitaire.

Le système immunitaire est composé de trois niveaux. Le premier niveau est le système immunitaire physique : la peau, les muqueuses. Ils vont filtrer ce qui peut rentrer ou non dans notre corps. Sur la peau et les muqueuses, il y a un ensemble d’armes chimiques. Ce sont l’acidité de la peau et les mucus. Il y a aussi les microbiotes. On a un ensemble de microbiotes, y compris le microbiote intestinal. C’est très important d’avoir un microbiote de qualité pour renforcer le système immunitaire de premier niveau.

Le système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité. Pourtant, quand on fait des allergies, on ne nous parle que du système immunitaire de deuxième niveau. C’est le système immunitaire humoral : le sang, la lymphe. C’est là où il va y avoir la libération d’histamine, le combat entre l’anticorps et l’antigène qui provoque la réaction allergique.

On dit que le problème se trouve dans le système immunitaire de deuxième niveau. Selon la médecine conventionnée, ce n’est pas normal que le corps réagisse à des molécules banales. D’abord, ce n’est pas normal de trouver ces molécules complexes dans notre corps sous cette forme. Le corps ne peut rien faire avec. Il ne peut utiliser que des molécules simples.

Nos allergènes sont toujours des protéines (des molécules complexes). Le corps doit transformer ces molécules complexes en acides aminés grâce à des enzymes. Il va faire rentrer ces acides aminés à l’intérieur du corps.

Si une protéine réussit à rentrer dans le corps, le système immunitaire de deuxième niveau (le gendarme du corps) va l’attaquer. Notre corps n’est pas un moulin à vent où tout le monde peut y entrer. Un allergène qui se trouve dans notre corps n’est pas normal, mais la réaction allergique est totalement normale.

Au lieu de dire que le système immunitaire est déréglé, il faut plutôt se demander pourquoi l’allergène se trouve dans notre corps. Si quelque chose arrive à rentrer dans le système immunitaire de deuxième niveau, c’est que le système immunitaire de premier niveau n’a pas fait son travail. Pour ne plus avoir de réaction à l’intérieur du système immunitaire de deuxième niveau, il faut bien fermer la porte.

À partir du moment où on travaille sur système immunitaire de premier niveau, on va commencer à avoir de résultats.

Le troisième niveau du système immunitaire est le système immunitaire cellulaire. Il n’a pas de lien direct avec les allergies. C’est celui qui vient attaquer les cellules infectées, les cellules cancéreuses et les cellules étrangères.

La deuxième cause, un système lymphatique surchargé

La deuxième cause des allergies cutanées est un système lymphatique surchargé. Il y a un énorme lien entre le système immunitaire et le système lymphatique. Une grande partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique.

Pour guérir ses allergies cutanées, il faut décharger son système lymphatique.

Ce qu’il faut faire pour se guérir de l’allergie cutanée

En résumé, pour guérir ses allergies cutanées, il faut :

  • Renforcer son système immunitaire de premier niveau (microbiote, muqueuses, la peau et les armes chimiques)
  • Décharger son système lymphatique

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce qu’on fait chez Epigenise. C’est un cabinet que j’ai monté à Paris dans le 16e arrondissement. Il est 100 % dédié aux allergiques, pour réussir à maîtriser leurs allergies en huit semaines. C’est « satisfait ou remboursé ». J’ai fait un épisode pour expliquer qui est Epigenise. Je vous conseille de le voir si vous souhaitez en savoir plus sur moi.

En fait, j’étais énormément allergique depuis tout bébé. J’ai suivi tout le parcours médical classique. Mais j’ai continué à être allergique. À un moment, je me suis rendu compte que j’ai passé 18 années de ma vie à faire tout ce qu’on me disait, mais mes allergies ne font qu’empirer. Je voulais passer un autre 18 à voir tous les thérapeutes de médecine douce. J’ai lu tous les livres sur les allergies pour essayer de trouver une solution.

Je n’ai jamais pensé pouvoir guérir mes allergies. Je voyais des choses qui fonctionnent ou qui ne fonctionnent pas du tout. À un moment, j’ai découvert les deux causes des allergies. J’ai commencé à comprendre le mécanisme des allergies et réussi à les guérir.

Je voulais que les autres bénéficient de mon expérience. C’est pour cela que j’ai monté le cabinet Epigenise. Avec Epigenise, on réussit à guérir les allergies en huit semaines parce qu’on travaille sur la cause. Je ne travaille pas sur les symptômes. En travaillant sur la cause des allergies, on change la stratégie et les résultats.

Je connais la cause des allergies et j’engage ma responsabilité sur le résultat. Si vous avez suivi mes conseils pendant huit semaines, mais vous avez encore vos allergies, je vous rembourse. J’ai vu tellement de thérapeutes de santé (thérapeute de médecine douce et médecin) qui me disaient qu’ils vont régler mes problèmes. Mais ce n’est jamais le cas. J’ai perdu énormément de temps et ils ne m’ont jamais remboursé.

Avec Epigenise, je veux engager ma responsabilité. Aucun thérapeute de santé n’est capable de faire cela aujourd’hui. Vous pouvez avoir les témoignages de mes clients sur Google. J’accompagne en physique, mais aussi en ligne, parce que la majorité des clients se trouve dans toute la France.