fbpx

Pour se guérir de l’allergie respiratoire il faut dans un premier temps renforcer son système immunitaire de premier niveau car il est en immunodéficience. Dans un second temps, il faut décharger son système lymphatique car il est surchargé.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je réponds à une question envoyée sur mon e-mail, qui me demande :

« Comment se guérir de l’allergie respiratoire ? »

L’objectif de cet épisode, c’est de répondre à cette question pour tous ceux qui se posent la même question. Si cela vous intéresse, vous pouvez aussi visiter les autres épisodes que j’ai déjà faits concernant les 2 causes des allergies respiratoires et les symptômes des allergies respiratoires.

Pour mieux comprendre, nous allons parler de la vision classique des allergies. Ensuite, je vous donnerai mon avis sur le sujet et mon explication sur les allergies.

Pour se guérir de l’allergie respiratoire, il faut déjà comprendre ce qu’est l’allergie respiratoire

D’abord, pour se guérir des allergies respiratoires, il faut comprendre ce qu’est une allergie respiratoire.

La vision de l’allergie respiratoire selon la médecine conventionnée

Selon la médecine conventionnée, l’allergie respiratoire est causée par un dysfonctionnement du système immunitaire. Ce dernier viendra surréagir sur des choses totalement banales (nos allergènes). Il y a un ensemble d’allergènes auxquels on peut réagir quand on fait des allergies respiratoires. Il y a les pollens, les acariens, les moisissures, les animaux,…

Puisque la médecine conventionnée ne connaît pas l’origine des allergies, ils proposent plusieurs hypothèses pour expliquer ce dérèglement, à savoir :

  • L’allaitement avec du lait artificiel
  • Naissance par la méthode césarienne
  • Des arbres extrêmement pollinisant à cause de la pollution

Il en existe encore plusieurs hypothèses pour expliquer le dysfonctionnement de notre système immunitaire. Mais ce ne sont que des théories non prouvées. Ce sont juste des pistes qu’ils exploitent.

La médecine conventionnée essaye de « guérir » les allergies respiratoires avec des traitements symptomatiques

Puisqu’ils ne connaissent pas la cause des allergies, ils ne peuvent travailler que sur les symptômes. Quand on ne connaît pas la cause d’un problème, on ne peut pas travailler sur sa cause. Ils vont fournir de traitements symptomatiques pour les allergies respiratoires. Ils utilisent plusieurs traitements :

1— L’éviction

L’éviction, c’est le fait d’éviter ou d’être le moins en contact avec son allergène. Si on n’est plus en contact avec nos allergènes, on ne fera plus de réaction allergique. En fait, n’importe quel allergique utilise cette méthode (ou plutôt un conseil) systématiquement.

2— Les traitements médicamenteux

Il y a un ensemble de traitements médicamenteux qu’on peut nous proposer. La plus classique, ce sont les antihistaminiques, pour empêcher la libération de l’histamine. C’est comme si on dit à nos soldats d’arrêter de se battre et de laisser les ennemis se balader tranquillement à l’intérieur de notre corps.

3— La désensibilisation

Le but de la désensibilisation, c’est de réhabituer petit à petit notre corps à notre allergène. Il y a deux types de désensibilisation. Avant, on fait une piqûre toutes les semaines. On injecte une faible dose de notre allergène dans le corps. Actuellement, elle se fait par traitement sublinguale. Tous les matins, on met quelques gouttes de notre allergène sous la langue.

J’ai déjà utilisé les deux types de désensibilisation. Cependant, cela ne m’a pas apporté d’améliorations sur mes allergies. Récemment, la Haute Autorité de Santé (HAS) a prouvé scientifiquement que la désensibilisation ne fonctionne pas. En vérifiant les résultats de la désensibilisation, ils sont arrivés à la conclusion que cette méthode n’apporte pas de changement. Ils ont décidé de ne plus rembourser la désensibilisation.

Puisque les allergologues n’ont pas d’autre traitement à proposer que la désensibilisation, ils ont plaidé une cause. Au final, la HAS ne rembourse que 15 % de désensibilisation. Par contre, la HAS tient toujours leur parole sur inefficacité de la désensibilisation.

4— Le hasard

Selon eux, l’allergie est tombée du ciel. Avec le temps et le hasard, l’allergie va repartir. Ce n’est pas une explication physiologie du corps. Il n’y a rien de scientifique. J’ai adhéré à cette vision pendant très longtemps. Mais maintenant, ce n’est plus ma vision.

La médecine conventionnée n’arrive pas à « guérir » les allergies respiratoires, les allergiques restent allergiques

Les 4 méthodes proposées par la médecine conventionnée ne fonctionnent pas, car ce ne sont que des outils pour camoufler les symptômes. C’est pour cette raison que tous les allergiques restent allergiques toute sa vie. Aujourd’hui, il y a 5 % de croissance annuelle des allergiques. Tout le monde croit que les allergies sont inévitables.

Quand on travaille uniquement sur les symptômes, on ne guérit pas ses allergies. On camoufle tout simplement les symptômes. Au début, la plupart de mes clients posent toujours de doutes sur mon programme, puisqu’ils ont aussi déjà tout essayé. Mais en regardant leur parcours, ils n’ont jamais essayé de travailler sur la cause des allergies. C’est normal qu’ils n’aient pas eu de résultats.

Malgré tous les efforts que les allergiques font pour s’en sortir, ses allergies continuent. Ils ont la mauvaise vision des allergies. Ce n’est pas leur faute, car ils ont cette vision par la médecine conventionnée.

Cela fait déjà plus de 15 ans qu’il est prouvé scientifiquement que l’allergie respiratoire n’est pas génétique

On dit aussi que les allergies sont génétiques. Auparavant, j’ai adhéré à cette théorie, car mon père était aussi allergique. Si cela vous intéresse, j’ai déjà fait un épisode complet pour répondre à la question : « Est-ce que les allergies sont génétiques ? »

En bref, un projet nommé « Projet Génome Humain » a été lancé il y a 30 ans, et qui a duré 15 ans. L’objectif du projet était de décrypter l’ensemble du génome humain. Si on réussit, on pourra savoir d’avance la maladie d’une personne. On saura prévenir toutes les maladies, et l’humanité ne sera plus du tout malade.

Dans la théorie, c’est un projet génial. On a mis les meilleurs scientifiques et des milliards d’euros sur le projet. Au bout de 15 ans, ils ont réussi à décrypter l’ensemble du génome humain. En regardant la découverte, ils ont vu le contraire de leur attente.

On a découvert que seulement 5 % de nos gènes sont « codants ». Cela veut dire qu’ils vont s’activer toute leur vie, et on ne peut rien y faire. Ce sont nos traits physiques, comme la couleur de nos yeux, de nos cheveux, de notre peau,… Ensuite, 95 % de nos gènes sont « non codants ». Cela veut dire qu’ils peuvent être activés ou désactivés en fonction de notre hygiène de vie.

En un mot, l’allergie respiratoire n’est pas génétique. Elle est « épigénétique ». Elle est au-dessus de la génétique. Depuis 15 ans, il n’est plus scientifique de dire que les allergies sont génétiques. Elles sont épigénétiques.

Par contre, aucun allergologue ne parle de cette découverte. Pourtant, cette information est accessible par tout le monde sur internet.

L’allergie respiratoire s’est développée à partir de 1970

En outre, on a des chiffres sur le taux de pourcentage d’allergique de la population française depuis le début du 1900. De 1900 à 1970, seulement 3 % de la population est allergique. La courbe est restée plate pendant 70 ans. C’est un chiffre très faible et très stable.

Mais à partir des années 70, un énorme pic arriva, avec 5 % de croissance d’allergique par an. À ma connaissance, c’est la maladie avec le plus fort taux de croissance en Europe, voire dans le monde. Aujourd’hui, 30 % de la population est allergique. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 50 % de la population mondiale sera allergique à quelque chose.

On voit bien qu’il y a quelque chose qui a déclenché l’allergie à partir des années 70. Ce fait rejoint aussi la découverte de l’épigénétisme. Il se peut qu’à partir des années 70, la population européenne ait changé leur mode vie. Ce changement a affecté leur hygiène de vie. Cela explique la croissance considérable des allergiques depuis 1970.

L’allergie est un signal que le corps envoie

L’allergie est un signal que le corps envoie pour signaler un problème. Nous devons prêter attention sur ce signal. On remarque aussi que chaque allergique commence avec un allergène. Si on ne règle jamais ce problème, le signal va augmenter. On va commencer à avoir d’autres allergènes. La puissance de nos allergies va augmenter ainsi.

C’est normal, car nous ne réglons pas ce signal que le corps nous envoie. Pour le faire, il faut connaître les 2 causes des allergies.

Connaître les 2 causes des allergies respiratoires pour savoir comment se guérir de l’allergie respiratoire

Si nous connaissons les causes des allergies, nous pouvons travailler dessus. Je ne vais pas expliquer en détail ses 2 causes. Vous pouvez voir l’épisode que j’ai déjà fait concernant les 2 causes des allergies respiratoires.

1— Un système immunitaire en immunodéficience

La première cause des allergies respiratoires est l’immunodéficience du système immunitaire. « Immunodéficience est différent de “dérèglement”. Il n’est pas déréglé, mais en immunodéficience. Cela veut dire que le système immunitaire de premier niveau ne fait plus son travail.

Les 3 niveaux du système immunitaire

En fait, il y a 3 niveaux dans le système immunitaire. Le premier niveau, c’est le système immunitaire composé des barrières physiques (la peau, les muqueuses), des barrières chimiques (l’acidité de la peau, le mucus) et les microbiotes. On parle souvent de microbiote intestinal, mais on a plusieurs microbiotes sur notre peau et nos muqueuses. Leur travail est de filtrer ce que le corps peut utiliser ou non.

Le deuxième niveau, c’est le système immunitaire humoral. C’est celui qui est dans nos humeurs : le sang, la lymphe,… Quand on est allergique, on ne nous parle que du deuxième niveau du système immunitaire. C’est là où il y a la réaction allergique, l’attaque entre l’anticorps et les antigènes, la libération de l’histamine. C’est ce qui provoque la réaction allergique.

En fait, l’erreur de la médecine conventionnée est de penser que le problème survient au niveau du système immunitaire de deuxième niveau. Au lieu de dire que c’est là le problème, on doit se demander plutôt comment cet allergène peut rentrer à l’intérieur de notre corps, alors qu’on a un système immunitaire de premier niveau ?

Le corps ne peut faire rentrer à l’intérieur de lui que des choses qui peuvent l’intéresser. Ce n’est pas normal que notre allergène se trouve dans notre corps. Les protéines sous leur forme complexe ne doivent pas se trouver dans notre sang.

La médecine conventionnée voit l’allergène comme une molécule totalement banale. D’un côté, c’est vrai. Par contre, cela n’explique pas qu’il doit trouver à l’intérieur de notre corps. À l’extérieur (dans l’air), c’est banal. D’un autre côté, il ne devrait pas se trouver dans notre corps. Le corps ne peut rien faire avec du pollen ou du poil de chat. Tout cela pollue le corps. Il doit filtrer tous ces allergènes grâce au système immunitaire de premier niveau.

Si le système immunitaire de premier niveau est en immunodéficience, il laisse passer des protéines dans notre corps. Par conséquent, le système immunitaire de deuxième niveau viendra faire son travail : attaquer notre allergène. Le deuxième niveau est le gendarme du corps. C’est cette attaque qui provoque la réaction allergique.

En renforçant le système immunitaire de premier niveau, notre allergène ne pourra plus rentrer dans notre corps. Le système immunitaire de deuxième ne rencontrera plus d’allergène. Il n’y aura plus de réaction allergique.

Le troisième niveau, c’est le système immunitaire cellulaire. Il est très important, mais n’a pas de relation directe avec les allergies. C’est celui qui attaque les cellules infectées, les cellules cancéreuses et les cellules étrangères.

Il faut comprendre que le problème ne vient pas du système immunitaire de deuxième niveau, mais du premier niveau.

2— Un système lymphatique surchargé

La deuxième cause des allergies est un système lymphatique surchargé. On ne nous en parle jamais du système lymphatique quand on est allergique. C’est le système de gestion des déchets du corps. Il y a un lien direct entre le système immunitaire et le système lymphatique. Une très grande partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. Nous devons décharger le système lymphatique pour réussir à réduire ses allergies.

Ce qu’il faut faire pour se guérir de l’allergie respiratoire

En résumé, pour se guérir de l’allergie respiratoire, il faut :

  1. Renforcer son système immunitaire de premier niveau
  2. Décharger son système lymphatique

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

J’ai fait un épisode qui explique qui est Epigenise. Mais j’aimerai faire un résumé sur mon histoire.

J’étais aussi allergique. J’avais de gros allergique depuis tout bébé. J’ai suivi tous les conseils qu’on m’a donnés, mais mes allergies ne faisaient qu’empirer. Arrivé à 18 ans, j’ai analysé mon parcours. Je n’ai vu aucune amélioration, et mes allergies ne faisaient qu’empirer d’année en année. Comme Einstein disait : “ce n’est pas en faisant toujours la même chose qu’on va réussir à obtenir de résultats différents”.

J’ai décidé d’aller voir tout ce que les gens ont à dire au sujet des allergies. J’ai vu toutes les médecines douces. J’ai lu tous les livres en relation sur les allergies. J’ai testé tout cela sur moi-même pour voir qui avait raison et qui avait tort.

Auparavant, je n’avais pas l’objectif de guérir mes allergies. Je voulais simplement faire stagner l’évolution de mes allergies, car je ne pensais pas que réduire totalement les allergies était faisable. Cela m’a pris énormément de temps.

Au fur et à mesure, j’ai commencé à découvrir les choses qui permettaient d’améliorer mon état et de diminuer mes allergies. À un moment, j’ai compris les 2 causes des allergies. Maintenant, j’ai réussi à guérir complètement mes allergies respiratoires. J’aimerais que les autres bénéficient aussi de mon expérience.

C’est pour cette raison que j’ai créé Epigenise, mon cabinet qui se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. Il est spécialisé dans l’accompagnement des allergiques. J’ai suivi aussi de formation de naturopathe. J’accompagne des personnes en physique, mais aussi en ligne. La plus grande partie de ma clientèle se trouve partout en France. Je les accompagne en téléconsultation.

Je propose plusieurs services, mais la finalité est de permettre à n’importe quel allergique à guérir ses allergies en huit semaines, quel que soit son ancienneté, sa puissance et son type. Je propose un programme “satisfait ou remboursé, qui dure huit semaines. En créant Epigenise, j’ai décidé d’engager ma responsabilité, en remboursant le client si cela ne fonctionne pas. Je sais très bien que cela fonctionne, puisque ce programme a été déjà bien commencé il y a des années.

Durant mon parcours, j’ai vu de centaines de spécialistes en médecine conventionnée et en médecine douce qui me promettait me guérir. Cependant, on ne m’a jamais remboursé malgré l’échec. Avec Epigenise, je veux engager ma responsabilité. Si vous suivez mes conseils, mais vous êtes encore allergiques au bout de huit semaines, je vous rembourse. En travaillant sur la cause des allergies, non sur les symptômes, on change le résultat.

Vous pouvez aussi consulter les avis de mes clients sur Google. Vous pouvez regarder ce que mes clients disent concernant leur expérience avec Epigenise.