fbpx

La Haute Autorité de Santé (HAS) a fait une étude sur l‘efficacité de la désensibilisation et a conclue que son efficacité est « faible et mal démontrée ». Elle a donc décidé d’arrêter son remboursement. Après un bras de fer avec les associations d’allergologues, qui ne peuvent proposer pratiquement que ce traitement aux allergiques respiratoires, ils ont décidé de ne rembourser que 15% au vu de l’inefficacité du traitement et pour ne pas les discréditer.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçu par mail :

 « Faut-il se faire désensibiliser ? »

C’est une question que j’adore. Je me suis fait désensibiliser énormément. Donc, j’ai mon avis propre sur la question. L’objectif de cette vidéo est de vous expliquer de ce que je pense de la désensibilisation.

Cet épisode a un lien direct avec un autre que j’ai déjà fait, qui répondait à la question « est-ce qu’il faut consulter un médecin ou non quand on a des allergies ? ». Dans cet épisode, je ne parle pas seulement de la désensibilisation. Je parle dans la globalité, s’il faut consulter ou non un allergologue. Je vous invite à visiter cet épisode si c’est un point qui vous intéresse.

L’avis de la médecine conventionnée sur la désensibilisation

On va partir de la vision de la médecine conventionnée sur le sujet. Selon sa définition sur internet, la désensibilisation est le fait de mettre en contact notre système immunitaire de deuxième niveau avec notre allergène, sous très faible dose. Dans la théorie, c’est pour lui montrer qu’il ne doit pas réagir. De plus en plus, on augmente la dose de l’allergène pour que le corps s’habitue et que le système immunitaire arrête de surréagir face à notre allergène.

Les 2 types de désensibilisation

La désensibilisation est un traitement proposé contre les allergies respiratoires. On le propose contre les allergies aux pollens, aux acariens, aux chats, aux chiens, à la moisissure. J’ai fait les deux types de désensibilisations qu’on propose. Avant, on faisait une piqûre hebdomadaire. Je les ai faits durant toute mon enfance. On injecte mon allergène dans mon système immunitaire de deuxième niveau pour qu’il se réhabitue et arrête de surréagir.

Maintenant, avec la désensibilisation par goutte sublinguale, on n’a plus besoin d’aller chez son allergologue pour se faire désensibiliser. Il va juste vous donner l’ordonnance pour commander votre désensibilisation. Ce sont des petites fioles qu’on reçoit chez soi, en fonction de l’allergène auquel on réagit. On le met dans notre réfrigérateur. Tous les matins, on met quelques gouttes sous la langue. On attend un petit peu avant de le boire. L’objectif est de réhabituer le système immunitaire. C’est beaucoup plus simple. Je l’ai fait aussi pendant des années.

Bien comprendre la vision classique pour comprendre pourquoi ils proposent de la désensibilisation

Selon la vision classique, la réaction allergique est un dérèglement du système immunitaire. Puisqu’il est déréglé, il va venir surréagir pour des choses totalement banales, que sont nos allergènes. J’ai adhéré à cette vision pendant des années. Maintenant, avec mon expérience personnelle pour réussir à réduire mes allergies, je vois que c’est totalement faux.

Pour eux, le système immunitaire, en attaquant l’allergène, fait n’importe quoi. De mon expérience, il faut écarter cette vision. Quand on croit à cette théorie, on se trompe. On perd son temps.

D’abord, ils ne parlent que du système immunitaire de deuxième niveau. Ils ne parlent jamais du système immunitaire de premier niveau. Quand on parle d’allergie, on est toujours en train de parler du système immunitaire humorale. C’est le deuxième niveau du système immunitaire. Il y a trois niveaux en tout. Pourtant on connaît l’importance du système immunitaire de premier niveau. C’est le système immunitaire physique. C’est la peau, elle empêche les molécules extérieures de rentrer à l’intérieur. Ensuite, on a la muqueuse. C’est aussi une barrière physique qui va faire une frontière avec l’extérieur à l’intérieur. Il va venir protéger avec les molécules extérieures qui vont rentrer à l’intérieur de notre corps.

Ensuite, on va avoir des armes chimiques sur cette peau et sur ces muqueuses. Il y en a plein, mais en gros, il y a de l’acidité qui va venir attaquer les agents pathogènes. Pour protéger notre corps. On va avoir aussi du mucus sur toutes nos muqueuses.

On a aussi les microbiotes. On parle toujours de microbiote intestinal. Mais tout notre corps est recouvert par un ensemble microbiote. Ils font partie du système immunitaire de premier niveau. Ils sont là pour nous protéger. On a un microbiote intestinal, sur la peau, sur chacune de nos muqueuses.

Ces microbiotes sont comme des soldats qui sont en poste sur nos frontières. Ce sont des barrières chimiques qui sont là pour protéger le pays pour qu’il n’y ait pas d’agents pathogènes qui rentrent à l’intérieur.

On ne parle jamais du système immunitaire de premier niveau quand on fait des allergies. Pourtant, pour réussir à réduire ou à maîtriser ces allergies, il faut travailler sur le système immunitaire de premier niveau et arrêter de se connecter sur le système immunitaire de deuxième niveau. Ce n’est pas là qu’on va régler la cause du problème.

Aujourd’hui, pour la médecine conventionnée, ce n’est pas normal de réagir à un allergène. Donc le système immunitaire est déréglé. En fait, ce n’est pas le cas. On dit de faire attention à l’allergène qui est une molécule totalement banale. Sur ce, je suis d’accord. Par contre, elle est banale à l’extérieur, mais pas à l’intérieur du corps. Le corps a un système immunitaire de premier niveau qui est là pour filtrer ce qui l’intéresse et ce qui ne l’intéresse pas. Ce n’est pas un moulin à vent où tout le monde peut rentrer. Il ne devrait faire rentrer à l’intérieur de lui que des choses qu’il peut utiliser.

On est toujours allergique à une protéine. Cette protéine est une molécule complexe. Le corps ne peut pas l’assimiler. Il a besoin de prendre cette molécule complexe, le transformer grâce aux enzymes qui vont venir le découper et d’en faire un tas de petit acide aminé.

La protéine est comme une maison, et les acides aminés comme les briques. Le corps ne peut assimiler que les acides aminés. Il va pouvoir les utiliser pour faire des protéines. Le corps ne peut pas prendre des protéines et le mettre dans le corps comme cela et l’utiliser tel qu’elle. Il a besoin de la transformer en acide aminé pour pouvoir les utiliser.

On n’est jamais allergique à des acides aminés. On est toujours allergique à des protéines. La protéine est banale à l’extérieur du corps, mais pas à l’intérieur. C’est-à-dire, ce n’est pas normal d’avoir une protéine telle qu’elle à l’intérieur de son corps. Elle aurait dû la transformer parce qu’elle ne peut pas l’assimiler.

Le corps va l’attaquer avec le système immunitaire de deuxième niveau. Ce dernier fait exactement son travail : le rôle du gendarme du corps. Donc, la réaction allergique est totalement normale.

On sait que le système immunitaire de premier niveau représente 80 % de notre immunité. Pourtant, quand on fait des allergies, on parle que du système immunitaire de deuxième niveau. Notre immunité se trouve au système immunitaire de premier niveau.

Quand le premier niveau de notre système immunitaire est en immunodéficience, il laisse passer des choses. Si on renforce notre microbiote, la peau et les muqueuses, on aura une porte blindée. Il ne laissera rentrer que ceux qui intéressent le corps. L’allergène ne pourra plus rentrer dans notre sang, et le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus. Il n’y aura plus de réaction allergique.

La Haute Autorité de Santé (HAS) dit que cela ne fonctionne pas

Selon la médecine conventionnée, le système immunitaire dysfonctionne. Il faut le réhabituer. Mais cela ne marche pas. Tous les allergiques restent allergiques, car on a une mauvaise vision des allergies. La désensibilisation sous toutes ses formes, j’en ai fait durant 15 ans. Mais cela n’a jamais fonctionné. Je voyais aussi autour de moi plusieurs personnes qui ont fait de la désensibilisation. Mais à un moment, j’ai eu de doute sur ce traitement, car cela ne fait qu’empirer mes allergies.

D’une part, la Haute Autorité de Santé (HAS) m’a donné raison sur ce point. Vu qu’ils remboursaient la désensibilisation, ils ont étudié le résultat obtenu. Ils ont mené des études pour savoir si les résultats sont dans l’attente ou non. Suite à leurs études, la désensibilisation n’a aucun effet bénéfique pour les personnes allergiques.

La Haute Autorité de santé (HAS) a souhaité ne plus rembourser la désensibilisation

Enfin, une importante institution a regardé scientifiquement si les choses fonctionnent ou non. Ils sont arrivés à la conclusion de ne plus rembourser la désensibilisation. Tous les allergologues sont montés aux créneaux. Ils ont essayé d’expliquer que ce n’est pas normal d’arrêter le remboursement, car ils n’ont plus rien à proposer comme traitement des allergies respiratoires. Après une négociation, le remboursement s’est arrêté à 15 %.

D’un autre côté, la HAS tient leur parole que la désensibilisation ne fonctionne pas.

Faut-il se faire désensibiliser ?

Revenons à la question principale. Pour moi, c’est clair. Vous pouvez vérifier tout ce que je dis sur internet.

Selon mon point de vue, et selon la HAS, la désensibilisation ne sert à rien du tout. Je ne vous le conseille pas. C’est une perte de temps et de l’argent d’utiliser une méthode qui ne fonctionne pas.

Tout en suivant mon programme, certains de mes clients continuent leur désensibilisation. Je n’ai aucun problème sur ce point. Ils peuvent continuer à la pratiquer. Mais après avoir suivi mon programme, la décision vient à eux s’ils veulent arrêter ou non la désensibilisation.

Epigenise pour maîtriser ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

Je ne vais pas vous raconter toute mon histoire dans cet épisode. Mais si le sujet vous intéresse, je vous invite à visiter l’épisode que j’ai consacré uniquement pour répondre à « qui est Epigenise ? ».

En un seul mot, j’étais énormément allergique depuis tout petit. Je suivais à la lettre tout le parcours médical classique qu’on m’a proposé. Malgré tout, mes allergies ne faisaient qu’empirer.

Arrivé à 18 ans, je me suis dit que ce n’est pas en suivant toujours le même conseil qu’on obtient de résultat différent. J’ai passé 18 ans à faire tout ce que la médecine conventionnée propose, je vais passer 18 ans à aller voir ce que la médecine douce a à dire sur les allergies. J’ai lu tous les livres sur les différentes visions de la santé en relation avec les allergies.

À un moment, j’ai commencé à comprendre ceux qui ont apporté des améliorations à mes allergies, ou ceux qui ne marchent pas du tout. J’ai découvert les 2 causes des allergies, y compris les 2 causes des allergies respiratoires. Cela m’a permis de réduire et de maîtriser totalement mes allergies.

Cela paraît complètement incroyable de dire cela, à cause de la vision que nous avons vis-à-vis des allergies aujourd’hui. Mais en regardant les chiffres des allergies (avant les années 70, seulement 3 % de la population était allergique. Aujourd’hui 30 %, et en 2050, 50 %), on voit que quelque chose a affaibli notre système immunitaire. Mais en travaillant sur la cause des allergies, on réussit à avoir de résultats différents.

Cela m’a amené à partager mon expérience, afin que tous les allergiques puissent bénéficier mon expérience. C’est pour cette raison que j’ai créé Epigenise. J’accompagne tous les allergiques à maîtriser ses allergies en huit semaines, quel que soit son type, sa puissance et son ancienneté. J’accompagne des personnes en physique ou en ligne. La plupart de mes clients se trouvent dans toute la France. Je leur accompagne en téléconsultation.

Je propose un programme de huit semaines pour vous montrer que vous pouvez aussi réussir à maîtriser totalement vos allergies. Ce programme est accompagné par une garantie qu’aucun autre thérapeute et allergologue de santé ne pourra proposer. C’est « satisfait ou remboursé ». Si vous avez suivi mes conseils, et que vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, je vous rembourse entièrement.

Je fais cela, car je sais exactement comment fonctionnent les choses. En arrêtant de se concentrer sur les symptômes, et en commençant à se concentrer sur les causes, on obtient obligatoirement de résultat différent. Quand on est thérapeute de santé, y compris moi, on doit prendre la responsabilité de notre parole.

Vous pouvez aussi consulter les avis de mes clients sur Google. Ils sont satisfaits du résultat.