fbpx

Le médecin est le seul à pouvoir diagnostiquer des allergies donc dans un premier temps il est intéressant d’aller le voir. Quand le diagnostic est posé, il est important de travailler sur les causes des allergies pour réduire ses allergies. Le médecin ne peut pas travailler sur les causes car il ne les connait pas, il ne travaille que sur les symptômes.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que j’ai reçu par e-mail :

 « Doit-on consulter un médecin quand on a des allergies ? »

L’objectif de cet épisode est de répondre si c’est important ou pas de consulter un médecin, plus particulièrement un allergologue, quand on fait des allergies.

L’allergologue est le seul à diagnostiquer les allergies

La première chose à savoir, seuls les médecins sont légalement aptes à diagnostiquer les allergies. Diagnostiquer veut dire donner le nom d’une maladie selon les symptômes que vous avez. En France, si vous avez des allergies, seuls les allergologues peuvent diagnostiquer l’allergie. Ils ont plusieurs outils pour diagnostiquer et savoir si on est allergique. Il dispose plusieurs méthodes pour déterminer si vous êtes allergiques, comme le test épidermique, les patchs et les prises sanguines.

Quand on a des doutes sur nos allergies, c’est important d’aller voir un médecin ou un allergologue pour en être certain.

Ce qu’il faut savoir quand on est accompagné par un allergologue

Il faut aussi savoir comment il va nous accompagner. Nous devons comprendre la vision des allergologues qui nous accompagne, car cette vision va influencer la façon dont ils vont vous accompagner.

L’allergologue ne connaît pas la cause des allergies, il travaille sur les symptômes

Aujourd’hui, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. Donc, ils ne peuvent pas travailler sur les causes parce qu’ils ne les connaissaient pas. Ils ne vont travailler que sur les symptômes, jamais sur la cause.

Il y a trois types d’allergies. Pour chacun de ces types, on va nous proposer différents traitements possibles pour essayer d’améliorer nos allergies. Mais ces traitements travaillent toujours sur l’aspect des symptômes, jamais sur la cause. Ils vont nous proposer des traitements contre les allergies respiratoires, traitements contre les allergies alimentaires et traitements contre les allergies cutanées.

Dans tous ces traitements proposés, ce sera soit pour camoufler les symptômes, soit pour éviter l’allergène. Quand on évite notre allergène, on ne se met plus en contact avec notre allergène. En conséquence, notre système immunitaire ne va plus réagir. Malheureusement, on n’est pas du tout en train de travailler sur la cause. On est simplement en train de camoufler les symptômes de nos allergies.

Travailler sur les symptômes signifie que vous ne faites rien sur la cause des allergies

Quand on ne travaille que sur les symptômes, cela signifie qu’on ne fait rien sur la cause des allergies. J’étais aussi allergique depuis tout bébé jusqu’à mes vingtaines d’années. J’étais toujours accompagné par des allergologues. J’ai toujours cru que j’allais réussir à améliorer sur le long terme mes allergies avec ces traitements. Quand on regarde ce qu’ils utilisaient pour améliorer les allergies, ils ne travaillaient pas sur la cause. Ce n’était que des choses pour traiter les symptômes.

En se focalisant uniquement sur les symptômes, on reste allergique toute notre vie. C’est pour cette raison que les allergiques restent allergiques toute leur vie.

Quand on veut régler un problème, il faut travailler sur la cause, non seulement sur les symptômes. Malheureusement, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause. Elle est incapable d’accompagner les allergiques pour réussir à travailler sur ces causes.

Il faut savoir que les allergies sont un signal que le corps envoie pour dire qu’il y a un problème à régler. Toutes les allergiques commencent toujours par une seule allergie. Nos allergologues nous proposent d’éviter notre allergène. Ils vont nous donner un traitement en fonction de notre allergie. Par exemple, si on fait des allergies respiratoires, on prend des antihistaminiques. Pour les allergies alimentaires et les allergiques cutanées, on nous propose de l’éviction. Parfois, on prend des antihistaminiques pour camoufler les symptômes.

Toutefois, on est simplement en train de camoufler les symptômes. C’est comme cacher le voyant de l’huile d’une voiture par un scotch pour ne plus voir le signal. On ne veut pas s’arrêter à la station pour ajouter de l’huile. C’est ce qu’on fait avec les allergies aujourd’hui.

Je ne veux accuser personne. J’ai suivi ces conseils pendant 20 ans. J’ai pensé que cela allait améliorer mes allergies. En fait, on ne fait que camoufler tout simplement les symptômes. On n’est jamais en train de travailler sur la cause. Après, on dit que cela va beaucoup mieux. On continue à rouler. Mais à un moment, le signal ne fait qu’augmenter.

Du fait qu’on n’a pas pris en compte ce signal, le corps va toujours augmenter ce signal. C’est la raison pour laquelle on a beaucoup plus d’allergènes. Avant, on réagit à un seul allergène, mais après, on va réagir à un autre allergène, et ainsi de suite. Les allergiques rentrent dans un cercle vicieux. Ils commencent à avoir une longue liste d’allergènes, et un signal plus fort.

Pour réussir à travailler sur la cause des allergies, il faut d’abord la connaître

Pour travailler sur la cause des allergies, il faut la connaître. C’est un peu compliqué pour la médecine conventionnée de le faire, parce qu’elle ne connaît pas la cause.

Je ne suis pas contre le fait de camoufler les symptômes. À court terme, c’est très intéressant. Quand j’étais plus jeune, j’ai été accompagné par plein d’allergologues. J’avais des allergies sévères, et je ne pouvais pas vivre normalement. J’ai suivi les traitements qu’ils proposent. À un moment, cela m’a permis de m’en sortir un peu. Le fait de prendre des traitements comme les médicaments lourds m’a permis de survivre un petit peu aux symptômes que j’avais aux quotidiens. Cela ne règle pas tous les problèmes. Mais à court terme, cela me permettait de vivre un petit peu normalement.

J’avais une stratégie à court terme (travailler sur les symptômes), mais aucun traitement pour travailler sur la cause. Je dis à mes clients que les deux ne sont peut-être pas opposés. La stratégie à court terme peut être très intéressante, car cela ne sert à rien de souffrir pour rien. Ce n’est pas en se mettant en contact avec nos allergènes et d’en souffrir que les allergies vont s’améliorer. On peut utiliser une stratégie à court terme, et l’associer à une stratégie à long terme. Sinon, on va être dépendant de cette stratégie à court terme. On va rentrer dans un cercle vicieux.

Il est nécessaire d’associer cette stratégie à court terme (pour ne pas souffrir) avec une stratégie à long terme (maîtriser ses allergies). 95 % de mes clients utilisent ces 2 stratégies pour réussir à réduire leurs allergies. Ils continuent à utiliser le traitement de leurs allergologues, tout en travaillant sur les causes avec Epigenise pendant huit semaines.

Les deux causes des allergies pour réduire ses allergies

L’objectif de cet épisode n’est pas de parler de ces causes. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à voir l’épisode que j’ai présenté spécialement les 2 causes des allergies. J’ai déjà fait aussi des épisodes pour les 2 causes des allergies respiratoires, les 2 causes des allergies alimentaires et les 2 causes des allergies cutanées.

1— Un système immunitaire en immunodéficience

La première cause des allergies, c’est l’immunodéficience du système immunitaire. Je dis bien « immunodéficience », pas « déréglé ». Cela veut dire que le système immunitaire de premier niveau n’arrive plus à faire son travail. Il est composé de la peau, les muqueuses et les microbiotes.

Quand le système immunitaire de premier niveau est faible, il laisse rentrer des molécules complexes à l’intérieur de notre sang alors qu’elles ne devraient pas s’y trouver. Le corps ne peut rien faire avec des molécules complexes. Il a besoin de les transformer en molécules simples, car il ne peut assimiler que des molécules simples.

Dans la plupart des cas, nous sommes allergiques aux protéines (molécule complexe). Pour utiliser cette protéine, le corps doit la transformer en acides aminés. Mais puisque le corps ne peut rien faire avec des protéines, le système immunitaire de deuxième niveau viendra les attaquer. Il y a la réaction allergique.

La réaction allergique est totalement normale. Ce qui n’est pas normal, c’est de trouver cette molécule complexe à l’intérieur de notre corps, alors que le système immunitaire doit la bloquer.

Au lieu de se concentrer sur le système immunitaire de deuxième niveau, il faut renforcer le système immunitaire de premier niveau. En faisant cela, notre porte sera bien fermée, et aucun intrus ne pourra plus rentrer. Par conséquent, le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus. Il n’y aura plus de réaction allergique.

2— Un système lymphatique surchargé

Le système lymphatique est le système de gestion des déchets de notre corps. Le système immunitaire a un lien étroit avec le système lymphatique. Donc, il faut décharger son système lymphatique pour réussir à maîtriser totalement ses allergies sur le long terme.

Epigenise pour réduire ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement la raison pour laquelle j’ai créé mon cabinet Epigenise. Nous nous trouvons à Paris dans le 16e arrondissement. Je propose plusieurs services à mes clients pour leur accompagner, quel que soit le type, l’ancienneté et la puissance de leurs allergies. L’objectif est de leur aider à maîtriser leurs allergies en huit semaines pour toute leur vie. J’accompagne mes clients en physique. Mais j’accompagne la majorité de mes clients par téléconsultation.

En fait, j’étais allergique depuis tout bébé. J’ai suivi tous les parcours médicaux classiques. J’ai suivi tous les conseils de mes médecins. Malgré tout, mes allergies ne faisaient qu’empirer.

Vers mes 18 ans, je me suis rendu compte que ce n’est pas en suivant la même stratégie qu’on va obtenir de résultats différents. J’ai décidé d’aller voir d’autres conseils ailleurs, prêt à passer 18 autres années à écouter toutes les thérapeutes de médecine douce, et tous ceux qui ont des choses à dire sur les allergies. J’ai lu tous les livres de santé en relation avec les allergies. Je n’avais pas l’intention de stopper totalement mes allergies. Je cherchais simplement à réduire ou stagner l’évolution de mes allergies.

Cela a été un chemin très compliqué, qui m’a pris énormément de temps. J’ai vu beaucoup de choses qui ne fonctionnaient pas, et certaines choses qui fonctionnaient. Petit à petit, j’ai commencé à comprendre le mécanisme des allergies, jusqu’à les maîtriser totalement. Vous pouvez apprendre beaucoup plus sur qui est Epigenise à travers cet épisode que j’ai consacré uniquement sur mon histoire.

En pensant les autres personnes qui vivent dans le même cas que moi, j’ai créé Epigenise pour leur faire bénéficier de mes connaissances. Actuellement, je fournis une garantie qu’aucun autre thérapeute de santé ne peut proposer. Mon programme est « satisfait ou remboursé ». Cela veut dire que si vous suivez tous mes conseils, mais vous avez encore vos allergies après huit semaines, vous êtes remboursé. Cela fait des années que j’ai affiné ce programme. Je sais exactement le résultat qu’on peut obtenir avec ce programme.

Avec Epigenise, on ne travaille pas sur les symptômes, mais sur les 2 causes des allergies. Vous pouvez aussi visiter les avis de mes clients sur Google.

Je redirige 20 % de ma clientèle vers des allergologues

Pour conclure, je pense qu’il faut consulter un médecin quand on a des allergies. Dans un premier temps, il est nécessaire de faire un diagnostic des allergies. Il n’y a que les allergologues qui peuvent définir si on est allergique ou non. Ensuite, chacun décide s’il souhaite utiliser les traitements proposés par les allergologues, ou être accompagné par Epigenise.

Cela pourrait vous surprendre, mais je redirige 20 % de mes clients vers les allergologues. Bien sûr, je suis certain de mes résultats. En fait, tous les allergiques peuvent réduire leurs allergies, mais tous les allergiques ne sont pas capables de le faire. Environ 20 % de mes clients souhaitent recevoir un miracle à travers une pilule magique à prendre chaque matin. Tout le monde pense que les allergies sont génétiques. J’ai fait un épisode qui répond spécialement à cette question « est-ce que les allergies sont génétiques ? ».

Il y a 15 ans, on a découvert que les allergies ne sont pas génétiques. Elles sont épigénétiques. Avec un projet nommé « Projet Génome Humain », on a découvert que les allergies peuvent être activées ou désactivées en fonction des facteurs environnementaux. Ces facteurs sont notre hygiène de vie, notre nourriture, notre relation au stress, notre relation avec la nature,… Je travaille avec mes clients sur ces facteurs, pour réussir à mettre leur corps dans la bonne position.

Malheureusement, environ 20 % des personnes qui viennent me voir ne souhaitent pas prendre la responsabilité sur leur santé. Ils ne veulent pas changer de mode de vie. Ils préfèrent prendre des pilules magiques. Je ne peux leur conseiller que d’aller voir un allergologue. Je sais qu’ils ne réussiront pas à réduire leurs allergies. Par contre, il vaut mieux qu’ils soient accompagnés par un allergologue.

C’est qui est surprenant, certains allergologues redirigent leur client vers Epigenise, surtout les clients qui ont des allergies sévères. Avec le résultat que j’obtiens, c’est intéressant d’être accompagné par Epigenise.