fbpx

Il existe 3 méthodes pour qu’un allergologue vous diagnostique allergique : les tests épidermiques, les patchs et les prises de sang. 

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, j’ai reçu une question de Mahue par mail qui demande :

« Comment savoir si on est allergique ? »

C’est l’objectif de cet épisode : permettre à chacun de savoir si on est allergique.

On sait que quelque chose ne va pas

D’abord, on peut savoir facilement si on fait une réaction allergique. On n’a pas besoin d’avoir un appareil très sophistiqué pour savoir qu’on fait une réaction allergique. Par exemple, à chaque fois que je mange des pommes, j’ai les lèvres qui gonflent ou qui me picotent. Je vois bien aussi que c’est la pomme qui me fait réagir.

Un autre exemple avec les pollens dans l’air, j’ai le nez qui coule et qui gratte. On peut se douter que ce sont des allergies aux pollens. On peut savoir très facilement en quoi on est allergique.

Seul l’allergologue est apte à faire un diagnostic

Cependant, la seule personne apte à faire un diagnostic (poser le nom de la maladie selon les symptômes) n’est qu’un allergologue. Il faut que cela soit un médecin ou un allergologue spécialisé sur l’allergie. Il est le seul à avoir la capacité de dire officiellement que vous avez des allergies.

Si vous voulez réellement diagnostiquer les allergies, il faut voir un allergologue. On peut penser qu’on l’est, et on aura sans doute raison. Par contre, la seule personne qui peut le dire officiellement, c’est le médecin.

Les différentes méthodes pour diagnostiquer les allergies

Il y a plusieurs méthodes de diagnostic utilisées par les allergologues :

1) Les tests épidermiques

C’est le premier outil à la disposition des allergologues pour diagnostiquer l’allergie. Il dispose des petits récipients. À l’intérieur, il y a des substances avec tous les allergènes communs. Il va mettre une goutte pour chaque allergène qu’on peut supposer sur notre bras. Par exemple, il va mettre différents types de pollens sur le bras. Ensuite, il va prendre une toute petite pointe pour faire un mini trou sur la peau, là où il se trouve chacune de ces gouttes. L’objectif, c’est de faire passer cet allergène à l’intérieur de la peau. Ces allergènes seront en contact avec le système immunitaire de deuxième niveau pour voir s’il y a une réaction de la peau ou non.

Après une dizaine de minutes, on va voir s’il y a des rougeurs avec une petite inflammation. Cela peut ressembler à une piqûre de moustique. Si on n’est pas allergique, il n’y a pas de réaction. Si on est allergique, il peut y avoir une petite réaction ou une très grosse.

Cela nous permet de savoir rapidement en quoi on est allergique. C’est le test le plus classique. Tous les allergologues le font.

2) Les timbres (patch-test)

C’est un deuxième outil des allergologues. On l’appelle aussi des « patch-tests ». C’est comme des patchs qu’on met sur la peau. C’est une méthode utilisée pour toutes les allergies de contacts et les allergies alimentaires. Après avoir mis les patchs, on attend quelques heures, voire quelques jours en fonction de plusieurs critères. Cela prend plus de temps que le test épidermique. Ensuite, on saura si on a une réaction allergique ou non en fonction du type d’allergène qu’on a testé avec les patchs.

3) Les tests sanguins

C’est le troisième outil utilisé par les allergologues. Ce test permet d’avoir plus de détails sur le diagnostic. Ils vont chercher dans ce test ce qu’on appelle les « IgE » (les immunoglobulines E). C’est pour savoir quel type d’allergène on réagit. Avec ce test, on saura exactement en quoi on est allergique.

Le dosage en IgE coûte environ 15 euros par allergène. On obtient le résultat entre 3 à 10 jours. Le coût est remboursé par la sécurité sociale à 60 %.

Les tests ne sont jamais sûrs à 100 %

Il faut noter que ces tests ne sont jamais sûrs à 100 %. On peut diagnostiquer certaines allergies, certains d’autres ne sortent pas.

Les symptômes des allergies

Ensuite, il y a les symptômes des allergies.  On peut avoir des symptômes des allergies cutanées, des symptômes des allergies respiratoires et des symptômes des allergies alimentairesQuand on fait ces symptômes, il faut comprendre que l’allergène n’est pas la cause de vos allergies. C’est simplement son déclencheur. Les allergènes provoquent des symptômes, mais ce ne sont pas la cause de nos allergènes.

L’allergène n’est pas la cause, c’est le déclencheur

En évitant notre allergène, dans la majorité des cas des allergiques, les allergies ne font qu’empirer. On n’est pas en train de traiter la cause, mais les symptômes. On est en train de camoufler le signal. Les allergies sont un signal que le corps est dans une mauvaise situation. C’est pour cette raison que tous les allergiques restent allergiques toute leur vie, car ils sont toujours en train de travailler sur les symptômes des allergies. Cependant, il faudrait travailler sur les causes des allergies.

Je n’accuse personne. J’étais dans le même cas. On est toujours en train de travailler sur les symptômes de nos allergies. Pourtant, on pense que cela va améliorer nos allergies. En fait, on est juste en train de camoufler les symptômes. On ne travaille pas sur la cause.

Je ne suis pas contre le travail à court terme (camoufler les symptômes). La majorité de mes clients continuent à utiliser le traitement de leur allergologue. Ce sont des traitements symptomatiques : l’éviction d’allergène, des médicaments anti-inflammatoires et antihistaminiques, etc. Je ne suis pas contre, parce que cela ne sert à rien de souffrir pour rien.

Par contre, à partir du moment où on a une stratégie à court terme (avoir le moins possible des symptômes), il faut avoir une stratégie à long terme si on veut s’en sortir. C’est de travailler sur la cause des allergies.

En fait, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. C’est pour cela qu’ils ne travaillent que sur les symptômes. Les allergiques restent allergiques. Moi, je connais la cause des allergies. Je le prouve avec mes clients au quotidien.

Les 2 causes des allergies pour comprendre ses allergies

Il y a deux causes pour faire des allergies. J’ai fait aussi des épisodes spécifiques sur les trois types des allergies. J’ai expliqué chacune des deux causes des allergies respiratoires, les deux causes des allergies alimentaires et les deux causes des allergies cutanées.

Ce n’est pas l’objectif de cet épisode. Mais chez Epigenise, j’accompagne mes clients pour travailler sur les deux causes des allergies.

1— Le système immunitaire en immunodéficience

Premièrement, la cause des allergies est un système immunitaire en immunodéficience. Cela veut dire que le système immunitaire de premier niveau ne fait plus son travail. C’est pour cette raison que le système immunitaire de deuxième niveau réagit. Des allergènes (des molécules complexes) ont réussi à rentrer à l’intérieur de notre corps alors que ce dernier ne peut rien en faire. Le gendarme du corps (le système immunitaire de deuxième niveau) va les attaquer.

À partir du moment où on ferme la porte, les molécules extérieures ne pourront plus rentrer à l’intérieur du corps. Le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus, parce qu’il ne rencontrera plus de molécules complexes.

2— Le système lymphatique surchargé

La deuxième cause des allergies est un système lymphatique surchargé. Il y a un gros lien entre le système lymphatique et le système immunitaire. Je ne vais pas en parler dans cet épisode, mais c’est très important de travailler sur son système lymphatique. Cela permet à tous les allergiques de maîtriser totalement leurs allergies toute leur vie.

Epigenise pour permettre à tous les allergiques à maîtriser ses allergies

C’est exactement ce que je fais avec Epigenise, le premier cabinet 100 % dédié aux allergiques. Nous permettons à n’importe quelle allergique de maîtriser ses allergies en huit semaines, quel que soit son ancienneté, son type et sa puissance. C’est aussi de bénéficier de mes expériences. J’étais aussi un ancien allergique. Pendant les 18 premières années de ma vie, j’ai suivi tout ce que mes allergologues me préconisaient.

À 18 ans, je me disais que j’ai fait exactement ce qu’on m’a demandé. Pourtant, mes allergies ne font qu’empirer. Je me faisais de plus en plus mal. J’ai passé 18 ans à suivre des conseils qui ne fonctionnent pas. Je me suis dit que je vais passer 18 ans à aller écouter tout ce que les gens ont à dire sur les allergies, et les tester sur moi-même. Je suis allé voir toutes sortes de médecine douce, et tous les conseils naturels qui peuvent exister.

L’objectif n’était pas du tout de stopper mes allergies. À l’époque, j’ai pensé que c’était totalement impossible. J’ai cherché simplement à réduire les médicaments que je prenais. J’en ai pris beaucoup de médicaments très puissants depuis très longtemps. Mon médecin m’avait dit qu’à un moment, mon foie n’allait plus tenir. Il avait raison de le dire. Donc, j’ai cherché un moyen de réduire ces médicaments, car je ne voulais pas mourir du cancer du foie à 40 ans.

Je ne vais pas vous raconter toute mon histoire. J’ai fait un épisode complet sur qui est Epigenise. En bref, j’ai testé tout ce qui est faisable pour les allergiques. Ce chemin m’a permis de réussir à comprendre le fonctionnement des allergies. J’ai réussi à stopper totalement mes allergies.

J’ai créé Epigenise pour faire bénéficier aux allergiques mes expériences. Je propose un programme de huit semaines pour permettre à n’importe qui de maîtriser totalement ses allergies. J’offre une garantie qu’aucun autre thérapeute de santé ne peut proposer. C’est « satisfait ou remboursé ». J’en prends mes responsabilités. Cela signifie que si vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, je vous rembourse directement. Je propose aussi plusieurs services dans mon cabinet. En vérité, je sais exactement le fonctionnement des allergies.

Vous pouvez aller voir les avis de mes clients sur Google. Ils sont tous satisfaits. Quand on arrête de travailler sur le symptôme, et qu’on travaille sur les causes des allergies, on a des résultats différents. Quand on met le corps dans une bonne situation, le corps arrête d’envoyer un signal de détresse. Il arrête de faire des allergies.

Si vous voulez en savoir plus sur le programme, vous pouvez aussi contacter Epigenise.