fbpx

L’allergie serait une surréaction du système immunitaire à cause d’un système immunitaire déréglé. Ceci est la définition classique avec laquelle je ne suis plus d’accord. L’allergie est un signal d’alarme que le corps envoie pour dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Il faut travailler sur les 2 causes des allergies pour les maitriser.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, nous allons parler de la définition de l’allergie. Je vais vous présenter la définition classique et mon avis sur cette définition. Ensuite, je vais vous donner ma vision et mes expériences personnelles et l’expérience que j’ai avec mes clients pour réussir à maîtriser les allergies.

La définition de l’allergie selon la vision classique

Selon la vision classique, l’allergie est vue comme un dysfonctionnement ou dérèglement du système immunitaire. Il surréagirait sur n’importe quoi et crée la réaction allergique.

Aujourd’hui, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. C’est pour cette raison qu’elle nous propose un ensemble d’hypothèses pour expliquer le dysfonctionnement du système immunitaire.

En fait, ce ne sont que des hypothèses et des théories pour justifier le dysfonctionnement du système immunitaire. On nous propose plusieurs théories possibles :
– Les allergies sont héréditaires ou génétiques (l’hypothèse principale)
– La société est trop aseptisée
– Manger des aliments qui viennent de trop loin de chez nous
– L’accouchement par voie césarienne
Ce sont les hypothèses générales, mais il y en a encore beaucoup d’autres hypothèses.

Ensuite, on va nous proposer des choses bien spécifiques pour chaque type d’allergie. Par exemple, mes allergologues expliquaient que les allergies aux pollens se développaient à cause d’un type d’arbre très allergisant. Ils ne sont pas beaucoup parce qu’ils étaient attaqués par la pollution, mais il a des moments où ils font beaucoup de pollens. C’est pour cela qu’il y a un énorme développement des allergies aux pollens.

Ils mixent plusieurs théories pour expliquer la cause des allergies. Ils disent de ne pas s’inquiéter, car la science travaille dessus. Ils vont trouver la cause des allergies.

J’ai accepté très longtemps ce discours de la vision classique. Si vous suivez mes épisodes, ce n’est plus du tout mon avis.

On peut être allergiques à trois types d’allergies. Ces trois types vont nous créer des symptômes. Je ne vais pas rentrer dans tous les détails. Vous pouvez visiter le lien pour en savoir plus.

Ensuite, on va nous proposer des traitements en fonction de nos allergies. Cependant, ce ne sont que des traitements symptomatiques. Cela signifie qu’on travaille sur les symptômes, puisqu’on ne connaît pas la cause. On prend des anti-inflammatoires et des antihistaminiques pour stopper les symptômes. Après, on dit qu’on a plus des allergies.

À court terme, c’est pratique, puisqu’on a plus ses allergies. J’étais le premier à être content quand j’ai commencé à prendre des médicaments très puissants. Cela me permettait de survivre dans mon quotidien. Le nombre de crises que j’avais dans la journée a été limité. Mais sur le long terme, cela ne marche pas. On a toujours nos allergies. On est juste en train de camoufler les symptômes de nos allergies.

Je ne suis pas contre la stratégie à court terme. J’ai beaucoup de clients qui continuent à l’utiliser pendant qu’ils suivent mes programmes. Cela ne sert à rien de souffrir pour rien. Par contre, si on utilise une stratégie à court terme, elle doit être associée à une stratégie à long terme. Si on n’utilise que de la stratégie à court terme, on restera allergique. C’est exactement ce qui se passe pour tous les allergiques d’aujourd’hui en France. On est en train de camoufler le signal en ne traitant que les symptômes.

Il n’y a pas de problème à camoufler le signal, parce que c’est désagréable. Par contre, quand on veut vraiment s’en sortir de ses allergies, il faut aussi utiliser une stratégie à long terme : travailler sur les causes des allergies.

La bonne définition de l’allergie

Ma vision actuelle des allergies n’est plus du tout comme celle dont j’avais accepté. J’étais allergique les vingt-cinq premières années de ma vie. Pendant les dix-huit premières années de ma vie, j’ai suivi le conseil de la médecine conventionnée. J’ai fait tous les parcours médicaux classiques, tous les types de traitements qu’on peut proposer à un allergique. Mais tout cela n’a jamais fonctionné.

Selon moi, la bonne définition de l’allergie est un signal que le corps envoie pour dire qu’il y a quelque chose d’anormal. Notre devoir est d’essayer de comprendre cette raison.

Ce qu’on fait aujourd’hui, c’est cacher le voyant d’huile de la voiture par un scotch pour ne plus voir le signal. Le scotch est comme la méthode d’éviction, des médicaments antihistaminiques pour essayer de camoufler les symptômes. À court terme, on est très content, car on n’a plus les symptômes. Cependant, cela ne faisait rien du tout sur la cause des allergies. Les allergies ne font qu’empirer toute la vie.

L’allergie est un signal que le corps envoie pour dire qu’il est dans une mauvaise situation. Il va falloir régler le problème. Cela m’a pris énormément de temps à comprendre la cause de ce problème. J’ai fait tant de chemin personnel. À dix-huit ans, je me suis dit que j’ai passé dix-huit années de ma vie à faire tout ce que la médecine conventionnée propose. Je vois bien que cela ne marche pas. Je vois que tous les allergiques autour de moi restent allergiques. Les médecins disent qu’ils ne peuvent rien faire et que peut être avec le hasard, cela peut s’améliorer.

Je me suis dit qu’on n’est pas sur la bonne voie pour y arriver. J’ai passé dix-huit années à faire exactement ceux qu’on me demande. Je peux passer dix-huit années pour écouter tous les gens qui ont des choses à dire sur les allergies, comme toutes les médecines douces.

À l’époque, je n’ai même pas pensé que c’est possible de stopper totalement mes allergies. J’ai juste cherché quelque chose pour réduire le nombre de médicaments que je prenais, car j’en ai pris en abondance. Mes médecins m’ont dit que sur la durée, ces médicaments allaient me faire un cancer de foie. Prendre sitôt et toute l’année des médicaments aussi puissants, cela va certainement toucher le foie. Je ne veux pas avoir un cancer de foie à quarante ans. Donc, je voulais diminuer mes médicaments pour essayer de survivre avec mes allergies.

Cela m’a pris pas mal d’années. J’ai découvert et listé plusieurs choses. J’ai vu qu’il y a plein de choses qui ne fonctionnaient pas. J’ai vu aussi certaines choses qui amélioraient certains points. Progressivement, j’ai commencé à me passionner sur le sujet. À un moment, j’ai compris le fonctionnement du corps. J’ai réussi à maîtriser totalement mes allergies. Cela a changé radicalement ma vie.

Je n’étais pas le seul à avoir des allergies et essayer de m’en sortir. J’ai commencé à avoir des gens qui m’appelaient pour essayer d’avoir le même résultat que moi. Donc, j’ai commencé à accompagner des gens. Ensuite, j’ai créé mon cabinet Epigenise pour permettre à n’importe qui de maîtriser ses allergies en huit semaines. C’est satisfait ou remboursé. C’est un programme que je propose pour bénéficier de mon expérience.

Les allergies sont une maladie très jeune

Il faut bien comprendre que les allergies sont une maladie très jeune. Aujourd’hui, on nous présente les allergies comme quelque chose d’inévitable, on ne peut rien y faire. C’est un train qui nous fonce dessus. On est accroché aux rails et qu’on ne peut rien faire. Cette vision est totalement normale. J’étais dans cette même psychologie.

Avant les années 70, seulement 3 % de la population était allergique. Maintenant, 30 % de la population est allergique. En 2050, 50 % de la population sera allergique à quelque chose. L’allergie est la maladie avec le plus fort taux de croissance qui existe à ma connaissance. Tous les ans, 5 % de personne en plus sont allergiques à quelque chose.

On dit que c’est une maladie génétique. Depuis le début du siècle, on a des chiffres sur le taux de pourcentage des allergies en Europe (de 1900 à 1970). Seulement 3 % de la population est allergique. C’est un chiffre très faible et stable. Mais à partir des années 70, un gros pic de croissance des allergies arriva, et qui ne s’arrêta jamais. Ce pic continue d’accroître jusqu’à aujourd’hui.

Dans les années 70, seulement 3 % de la population était allergique, aujourd’hui 30 %, demain 50 %. La question est : « Comment c’est possible ? » Cela montre bien qu’il y a quelque chose qui s’est passé. Cette chose a mis notre corps dans une situation qui favorise le développement de l’allergie.

À partir du moment où on met le corps une bonne situation, le corps ne renvoie plus ce signal. On a réglé la cause. C’est ce que je fais avec Epigenise.

L’allergie n’est pas génétique, c’est prouvé depuis plus de 15 ans

Il y a aussi un point important qu’il faut comprendre. Quand on nous parle de la définition des allergies, il est important de parler de l’histoire de la génétique.

Si on regarde sur internet la définition des allergies, on nous dit toujours que c’est une maladie génétique. Pourtant, cela fait plus de 15 ans qu’on a prouvé que les allergies ne sont pas génétiques.

Il y a 15 ans, on a lancé un projet qui s’appelle le « Projet Génome Humain » (on peut se renseigner sur le sujet sur internet). On l’a lancé il y a 30 ans et cela a duré 15 ans. L’objectif de ce projet est de réussir à décrypter l’ensemble du génome humain. Si l’on réussit, on réussira à prévenir toutes les maladies. On saura quelle maladie une personne va faire à quel moment.

Dans la théorie, c’est génial comme projet. Génétiquement, tout est marqué dans le marbre au début de la vie. En réussissant à décrypter ce marbre, on réussira à prévenir toutes les maladies.

On a mis les meilleurs scientifiques du monde sur le projet. On a mis des milliards d’euros. Au bout de 15 ans, ils ont réussi à décrypter l’ensemble du génome humain. En voyant la découverte, ils sont totalement stupéfaits de la découverte.

On a remarqué que 5 % de nos gènes sont « codants ». Ils sont marqués dans le marbre, et on ne peut rien y faire. Ils vont s’activer toute la vie. Ce sont tous les traits physiques qu’on a : la couleur de la peau, des yeux, des cheveux, etc.

On découvre aussi que 95 % de nos gènes sont « non codants ». Ils peuvent s’activer ou se désactiver, en fonction des facteurs environnementaux. En général, c’est en fonction de notre hygiène de vie : ce qu’on mange, ce qu’on boit, nos relations sociales avec les autres, la façon dont on élimine les déchets avec la transpiration, notre relation avec la nature, etc. Il y a énormément de facteurs autour de nous qui ont un impact sur l’activation ou la désactivation de nos gènes.

On a appris que notre corps a une prédisposition à faire tel type ou tel autre type de maladie. Par contre, il est non scientifique de dire que les allergies sont génétiques. Elles sont épigénétiques.

L’épigénétisme est ce qui se trouve au-dessus de la génétique. Toutes les maladies, y compris les allergies, sont épigénétiques. Cela veut dire que nous pouvons activer ou désactiver les allergies en fonction d’une certaine hygiène de vie qui met notre corps dans une certaine situation. À partir des années 70, on a totalement changé nos modes de vie. C’est pour cette raison qu’il y avait une croissance des allergies, parce qu’il y a une déficience du système immunitaire.

Si on renforce le système immunitaire et on met le corps dans la bonne situation, il n’y aura plus d’allergies.

Comprendre ce qu’est un allergène pour comprendre ses allergies

Nous devons aussi comprendre ce qu’est un allergène. Aujourd’hui, quand on nous présente la cause l’allergie, ce sont les pollens, les acariens,… C’est totalement faux ! L’allergène est le déclencheur de l’allergie, mais ce n’est pas la cause. En évitant son allergène, on ne règle pas la cause. On a juste arrêté de se mettre en relation avec son allergène. En conséquence, les allergies vont se développer, le signal va s’intensifier, et on aura de plus en plus d’allergènes, ainsi que des crises de plus en plus fortes.

Il faut bien comprendre que le problème n’est pas l’allergène (les pommes, les acariens, le latex, la noix,…).

Par définition, un allergène est une substance complexe qui se trouve à l’intérieur du corps, alors qu’elle ne devrait pas s’y trouver. Il faut bien note ceci : elle ne devrait pas s’y trouver. Selon la vision classique, le système immunitaire surréagit à des choses totalement banales. Bien sûr que la pomme ou la noix, c’est banal. Je suis totalement d’accord sur ce point. Même si c’est banal, il n’est pas normal que ces molécules complexes dont le corps ne peut rien en faire se trouvent à l’intérieur de notre corps. Le corps ne laisse pas de molécules inutilisables se balader à l’intérieur. C’est normal que le système immunitaire de deuxième niveau aille attaquer ces molécules complexes.

Le corps ne doit faire rentrer à l’intérieur que des molécules qu’il peut utiliser. Il ne peut utiliser que des molécules simples, non des molécules complexes.

Dans la majorité des cas, nous sommes pratiquement allergiques à des protéines. Ce sont des molécules complexes. Les molécules simples qui découlent des protéines sont les acides aminés. Le corps transforme les protéines en acides aminés grâce à la digestion. Il va utiliser des enzymes qui découperont en petit morceau ces protéines pour obtenir des acides aminés. C’est ce dernier que le corps pourra assimiler.

Les 2 causes des allergies pour comprendre ses allergies

Il n’y a pas de raison que le corps réagisse à des pommes (des molécules banales) s’il est en bonne santé. Par contre, ces molécules ne devraient pas se trouver sous cette forme à l’intérieur du corps. Nous avons plusieurs niveaux de système immunitaire pour filtrer ceux qui peuvent rentrer ou non dans notre corps. Il a des barrières physiques, des armes chimiques, des soldats qui composent notre système immunitaire. Ils sont là pour faire leur travail, filtrer ceux qui sont intéressants pour le corps ou non.

La première cause des allergies : le système immunitaire en immunodéficience

Mais quand notre système immunitaire de premier niveau est en immunodéficience, il n’arrive plus à faire son travail. Il laisse passer des choses à l’intérieur du corps. Par conséquent, le système immunitaire de deuxième niveau (le couple anticorps/antigènes) va réagir : attaquer les allergènes. C’est son travail d’être le gendarme du corps.

À partir du moment où on règle les deux causes des allergies, le système immunitaire de premier niveau ne sera plus en immunodéficience. La porte est bien fermée. Aucune personne indésirable ne peut rentrer. L’allergène ne pourra plus rentrer à l’intérieur de notre corps. Le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus, puisqu’il n’a plus de raison pour réagir.

En fait, l’objectif de cette vidéo n’est pas de parler des deux causes des allergies. Cependant, il est important de les connaître pour commencer à maîtriser ses allergies. Vous pouvez aussi visiter les autres vidéos concernant :
– Les deux causes des allergies alimentaires
– Les deux causes des allergies respiratoires
– Les deux causes des allergies cutanées

En fonction de votre type d’allergie, je vous conseille d’aller voir ces épisodes intéressants pour commencer à comprendre et à réussir à maîtriser vos allergies.

La deuxième cause des allergies : le système lymphatique surchargé

Ensuite, la deuxième cause des allergies est le système lymphatique surchargé. En fait, il y a un lien étroit entre le système immunitaire et le système lymphatique. À partir du moment où on réussit à décharger ce système lymphatique, nous réussirons à maîtriser totalement nos allergies toute notre vie. Je vous explique tous les détails dans les autres épisodes, mais c’est très important pour y arriver sur le long terme.

Epigenise pour maîtriser totalement ses allergies en huit semaines

C’est pour cette raison que j’ai créé Epigenise : permettre à tous les allergiques de maîtriser leurs allergies en huit semaines. Vous bénéficierez de toute mon expérience pour y arriver. Mon cabinet se trouve à Paris dans le 16e arrondissement. On peut me rencontrer aussi en visioconférence pour permettre à tous les allergiques de France à bénéficier de mes services.

Je peux affirmer que je connais bien les causes des allergies, et il est possible pour n’importe qui de maîtriser ses allergies en huit semaines, quels que soient son type, son ancienneté et sa puissance. Je propose une garantie exceptionnelle : c’est satisfait ou remboursé. Cela veut dire qu’en huit semaines, si vous avez encore vos allergies, vous êtes remboursés. Cela ne s’est jamais arrivé, parce que je ne travaille pas sur les symptômes des allergies, mais sur les deux causes. À partir du moment où on met le corps dans la bonne situation, il ne réagira plus.

Comme appui, vous pouvez consulter les avis de mes anciens clients concernant Epigenise sur Google. Si vous souhaitez en savoir plus sur Epigenise, visitez l’épisode intitulé « qui est Epigenise ? ». Vous pouvez aussi contacter Epigenise pour avoir de plus amples informations sur tous ses services.