fbpx

Les différents traitements des allergies respiratoires sont l’éviction, la désensibilisation, les médicaments chimiques de synthèse et le hasard. Ces traitements ont des résultats mitigés car ils se concentrer sur les symptômes. Pour réussir à maitriser ses allergies respiratoires, il faut se concentrer sur les causes des allergies respiratoires.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, on va parler des traitements des allergies respiratoires. J’ai reçu une question de Renaud, qui me demande :

« Quels sont les traitements possibles des allergies respiratoires et votre avis sur ces traitements ? »

On va parler de tous les traitements qu’on peut proposer à un allergique qui fait des allergies respiratoires. Si vous avez besoin d’une petite piqure de rappel sur tout ce qu’il faut savoir sur les allergies respiratoires : Les allergies respiratoires, c’est quoi ?

Les traitements des allergies respiratoires

1— L’éviction

Comme traitement des allergies respiratoires, on nous dit d’éviter notre allergène. Je ne suis pas contre. On le fait tous naturellement parce qu’on n’a pas envie de souffrir. Mais c’est très compliqué d’éviter son allergène quand on fait des allergies respiratoires. Ce n’est pas comme l’allergie alimentaire, qu’on peut les éviter simplement. Les allergies respiratoires sont dans l’air et on ne peut pas les maîtriser. Par exemple avec les allergies aux pollens, on peut prendre des mesures pour réduire le contact avec les pollens. Mais c’est très compliqué.

J’avais fait des allergies aux pollens. Je mettais un masque pendant la période de pollinisation pour essayer de les filtrer à maximum. Je laisse les fenêtres fermées, je me lave les cheveux le matin et le soir avant de me coucher. On ne met pas les vêtements de dehors sur son lit, on change de vêtement quand on rentre, on prend une douche. On peut aussi acheter un ionisateur pour faire tomber les molécules sur le sol. Ensuite, on prendra un aspirateur pour être sûr qu’on les a bien captés. On ne va surtout pas dans les bois, les forêts et les jardins.

On peut faire le même avec les acariens : enlever les moquettes, les parquets et les tapis, etc. Mais dans une maison, il y aura quand même des acariens. On va toujours être en contact avec ses allergènes. C’est pareil pour les moisissures. C’est très compliqué d’éviter ses allergènes respiratoires.

À court terme, je suis d’accord avec cette méthode. On est juste en train de camoufler les symptômes des allergies respiratoires. Par contre, il faut avoir une stratégie à long terme pour réussir à maîtriser ses allergies.

2— Les antihistaminiques

Ce sont des médicaments chimiques de synthèse. Ils viendront bloquer le combat entre l’antigène et l’anticorps. Selon la vision de la médecine conventionnée, l’allergie est un dysfonctionnement du système immunitaire de deuxième niveau. Donc, il faut arrêter le combat. Ce n’est pas normal qu’il y ait ce combat dans notre corps. Le problème est de croire au dysfonctionnement du système immunitaire, en lui disant d’arrêter de fonctionner.

Quand on comprend la cause des allergies, on comprendra que ce n’est pas du tout le cas. En prenant les antihistaminiques, il n’y aura plus de réaction allergique. Cela dépend de l’intensité des allergies. Toute ma vie, j’ai pris pratiquement des médicaments et des antihistaminiques. Quand on fait de grosses allergies, les antihistaminiques ne suffisent pas non plus. Cela diminuera juste nos allergies. Il camoufle encore une fois les symptômes. On ne réglera jamais la cause.

La médecine conventionnée d’aujourd’hui n’est pas capable de donner la cause des allergies. Elle donne un traitement symptomatique. Elle ne travaille que sur les symptômes. C’est pour cela que la majorité des allergiques y restent toute leur vie. En travaillant simplement sur les symptômes, mais jamais sur la cause, on restera allergique. Pour régler un problème, il faut travailler sur sa cause, pas juste sur ses symptômes.

3— La désensibilisation

J’avais pratiqué la désensibilisation. Avant, c’était à la mode. J’ai fait tous les types de désensibilisation. Avant, c’était par piqûres toutes les semaines. Ensuite, on a réussi à avoir des gouttes sublinguales. C’est un traitement qu’on prend à jeun tous les matins. On prend deux gouttes de notre allergène sous la langue. C’est plus agréable que la piqûre hebdomadaire. Je me suis fait désensibiliser pendant 15 ans. Cependant, je n’ai jamais vu des résultats positifs.

Il y a six mois, la Haute Autorité de Santé a dit qu’elle allait dérembourser la désensibilisation. Scientifiquement, cela n’a aucun effet positif sur les allergies. C’est génial que la désensibilisation soit remboursée par la sécurité sociale. Ils ont pris des chiffres au hasard pour commencer à regarder les effets sur les allergiques. Ils s’en rendent compte que cela ne servait à rien.

Ensuite, toutes les associations des allergologues se sont révoltées. Ils disent que dérembourser la désensibilisation, c’est inadmissible. C’est la seule chose qu’ils peuvent proposer aux allergiques respiratoire. Il y a eu un bras de fer entre la HAS et toutes ces associations. Il continue à dire que les chiffres ne prouvent rien. Par contre, ils ont accepté de continuer à rembourser, mais 15 à 35 % de la désensibilisation.

Je voyais avec mes cas et les autres cas que la désensibilisation ne marche pas. Les allergologues proposent principalement cette méthode.

4— Le hasard

« Laisser faire le hasard ! », « Vous allez voir ! ». Selon la médecine conventionnée, les allergies tombent du ciel, elles peuvent aussi partir par hasard. On dit qu’à l’adolescence, tout va changer avec les hormones et les allergies peuvent partir. Quand on serait enceinte, tout va changer avec les hormones. C’est hallucinant ! Dans une société rationnelle et scientifique, on dit de laisser faire le hasard. Avoir une stratégie basée sur le hasard est une stratégie basée à la perte. Avant je l’ai cru. J’ai entendu 20 ans et cela n’a pas marché. Ce n’est pas avec le temps que cela s’améliore.

Ce sont tous les traitements qu’on propose quand on fait des allergies respiratoires. Avec la symptomatologie, on essaye de camoufler les symptômes. On camoufle le signal qui dit qu’il y a un problème dans le corps. On est en train de reporter à plus tard le fait de gérer ses allergies. C’est pour cela que la majorité des allergiques restent allergiques. J’ai suivi pendant très longtemps ces conseils. Maintenant, je ne suis plus en accord avec eux. Je suis d’accord pour utiliser certaines de ces méthodes (l’éviction, les antihistaminiques) à court terme. Par contre, il faut utiliser parallèlement des stratégies à long terme. Il faut travailler sur la cause des allergies.

C’est ce que je fais avec Epigenise. La majorité de mes clients continuent à voir leur allergologue. Ils continuent leur traitement. Ils utilisent aussi le service d’Epigenise comme stratégie à long terme.

Cela ne sert à rien de souffrir de ses allergies respiratoires à court terme. Par contre, grâce aux programmes d’Epigenise que j’ai monté, ils travaillent sur la cause de leurs allergies. Ils peuvent vérifier qu’ils maîtriseront leurs allergies en huit semaines.

L’allergie est un signal du corps pour dire que quelque chose ne va pas

Il faut comprendre que l’allergie est un signal que le corps envoie. Aujourd’hui, on nous présente le corps qui fait n’importe quoi. Le corps est la machine la plus intelligente qui existe sur la planète. Un humain est incapable de reproduire juste un millième de son intelligence. On ne connaît même pas 1 % des microbes qui composent un microbiote intestinal. On est incapable de faire un cœur qui fonctionne facilement. Le corps se répare tout seul. On est incapable de faire ce qu’il fait.

Quand on met le corps dans de bonnes conditions, il se répare tout seul. Pourquoi il créerait des maladies ?

L’allergène est le déclencheur, non la cause des allergies respiratoires

Les principaux allergènes respiratoires sont le pollen, la moisissure, les acariens ou les animaux. L’allergène est le déclencheur de votre allergie. Ce n’est pas la cause. J’entends souvent dire que la cause de ses allergies respiratoires est les pollens, la moisissure, les chats, les chiens. Ce ne sont que les déclencheurs. Quand on arrête de se mettre en relation avec votre allergène, vous allez avoir de nouveaux allergènes. Vous n’avez pas réglé vos allergies. Le problème continue.

L’allergène est une molécule complexe. On est très souvent allergique à des protéines. On dit que ce n’est pas normal de réagir à une protéine de pollen, parce que c’est une molécule banale. Je suis d’accord que c’est une molécule banale. Par contre, il n’est pas normal que cette molécule banale se trouve dans notre sang sous cette forme. On a un système immunitaire de plusieurs niveaux. Le premier niveau devrait faire la barrière. Le corps ne peut faire rentrer à l’intérieur de lui que des molécules qui l’intéressent et qu’il peut utiliser. Il n’a rien à faire avec le pollen. Les muqueuses de notre système respiratoire vont faire rentrer l’air, pas le pollen.

Si le pollen réussit à rentrer, c’est que le système immunitaire de premier niveau ne fait plus son travail. En conséquence, le système immunitaire de deuxième niveau (le gendarme du corps) va attaquer ces molécules.

La seule molécule que le corps peut utiliser est la molécule simple. Le corps prend la molécule complexe (les protéines), la met en petits morceaux grâce aux enzymes. Il obtiendra des acides aminés qu’il pourra ensuite utiliser. Il va reconstruire ces acides aminés en protéines s’il veut. Ce n’est pas normal de trouver cette molécule banale à l’intérieur de notre sang.

Les allergies respiratoires sont une jeune maladie

On doit comprendre aussi que les allergies sont une maladie très jeune. Avant 1970, on avait déjà des chiffres sur le taux de pourcentage des allergiques dans la population européenne. De 1900 à 1970, 3 % de la population française est allergique. C’est un chiffre faible et stagnant. Mais à partir de 1970, un gros pic arriva, et qui ne faisait qu’augmenter. Il y avait 5 % de croissance d’allergiques par an. Aujourd’hui, 30 % de la population française est allergique. En 2050, 50 % de la population serait allergique à quelque chose.

On remarque bien qu’il y a quelque chose de bizarre. Seulement 3 % de la population était allergique avant 1970. Aujourd’hui, on est à 30 %. Il y a certainement quelque chose qui ne fonctionne pas. On ne peut pas dire que c’est la génétique. C’est impossible que tout le système immunitaire des gens se donne rendez-vous en 1970 pour évoluer ensemble. En plus, cela se passe uniquement dans la population des pays industrialisés. Dans les pays industrialisés, la génétique de la population n’a pas évolué. Cette idée est complètement irrationnelle.

Pour stopper les allergies, il faut comprendre la cause de ce développement. Ensuite, nous pourrons maîtriser totalement nos allergies.

Les allergies respiratoires ne sont pas génétiques, elles sont épigénétiques

Donc, dire que les allergies sont génétiques, c’est irrationnel. Cela fait 15 ans qu’on a découvert que les allergies ne sont pas génétiques. Il y avait un projet qui s’appelle le « Projet Génome Humain » qui était terminé il y a 15 ans. Les plus grands scientifiques du monde se sont réunis pour travailler sur cette question de la génétique. On avait découvert que la maladie n’est pas génétique, mais épigénétique. Cela signifie qu’on peut activer ou désactiver nos gènes grâce à une hygiène de vie, en mettant notre corps dans de bonnes conditions.

Donc, il est non scientifique de dire que les allergies sont génétiques. Il est normal de se poser la question « Est-ce que les allergies sont génétiques ? » mais cela fait déjà plus de 15 ans qu’on a prouvé qu’elles ne l’étaient pas.

Pour maîtriser ses allergies respiratoires, il faut se concentrer sur les 2 causes des allergies respiratoires

Pour réussir à maîtriser ses allergies respiratoires, il faut travailler sur les deux causes des allergies respiratoires. J’ai déjà fait un épisode expliquant les deux causes des allergies respiratoires. Je vous invite à le visiter si cela vous intéresse. Je vais juste vous donner quelques éléments.

L’immunodéficience du système immunitaire de premier niveau, la première cause des allergies respiratoires

La première cause pour faire des allergies respiratoires, c’est l’immunodéficience du système immunitaire. Cela signifie que le système immunitaire de premier niveau ne fait plus son travail. Au lieu de concentrer nos efforts sur le système immunitaire de deuxième niveau, il faut se concentrer sur le premier niveau. Cela consiste à renforcer nos barrières, nos armes chimiques et notre microbiote.

On aura des défenses qui fonctionnent bien. Les allergènes ne pourront plus rentrer à l’intérieur de notre corps. Il n’y aura plus de réaction allergique au niveau du système immunitaire de deuxième niveau.

Le système lymphatique surchargé, la deuxième cause des allergies respiratoires

La deuxième cause des allergies, c’est d’avoir un système lymphatique surchargé. C’est le système de gestion de déchets du corps. On ne nous en parle jamais de ce système quand on est allergique. Pourtant, il y a un lien important entre le système immunitaire et le système lymphatique. Le système lymphatique englobe une grande partie du système immunitaire.

Si l’on veut réussir à maîtriser totalement ses allergies sur le long terme, il faut décharger le système lymphatique.

Epigenise pour maîtriser ses allergies respiratoires en 8 semaines

C’est tout ce que je fais avec Epigenise. C’est le premier cabinet pour permettre à n’importe quel allergique de maîtriser ses allergies. En huit semaines, vous pouvez maîtriser vos allergies, quels que soient son type, sa puissance et son ancienneté. Je vous expliquerai le fonctionnement de votre corps et le mécanisme des allergies. Ensuite, nous passons à la pratique. En huit semaines, vous maîtrisez totalement vos allergies.

On a une spécificité que nous sommes le seul au monde à le faire. C’est satisfait ou remboursé. Si au bout de huit semaines, vous avez encore vos allergies, vous êtes remboursés.

Nous faisons cela, car nous prenons notre responsabilité. On ne peut pas encaisser l’argent bêtement. J’ai dépensé beaucoup de temps et d’argent à voir tous les plus grands spécialistes de France. Personne ne m’a remboursé, puisque mes allergies ne font qu’empirer. Aujourd’hui, il faut prendre ses responsabilités.

Nous pouvons le faire parce que nous travaillons sur la cause des allergies. Je l’ai vérifié avec mes expériences personnelles et ceux que j’ai avec mes clients. C’est cela qui nous donne la capacité de dire que c’est satisfait ou remboursé. Mais cela n’est jamais arrivé, car tous nos clients sont satisfaits. Si vous souhaitez en savoir plus sur qui est Epigenise et son histoire, découvrez l’épisode sur le sujet.

Pour en savoir plus, vous pouvez rentrer en contact avec Epigenise.