fbpx

Les différents traitements possibles contre les allergies alimentaires sont l’éviction, les médicaments chimiques de synthèse, la réintroduction et le hasard. Ces méthodes ont des résultats plus ou moins mitigés car elles ne travaillent que sur les symptômes des allergies. Pour réussir à maitriser ses allergies alimentaires, il faut se concentrer sur la cause des allergies.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais parler des différents traitements possibles pour les allergies alimentaires. J’ai reçu une question de Lola, qui me demande :

« Quels sont les différents traitements possibles des allergies alimentaires ? Qu’est-ce que vous en pensez ? »

Dans cet épisode, je vais vous présenter ce que la médecine conventionnée nous propose quand on fait des allergies alimentaires. Ensuite, je vais vous donner mon avis sur le sujet. C’est pour que vous puissiez commencer à comprendre et maîtriser vos allergies. Si vous avez besoin d’une piqûre de rappel sur « c’est quoi les allergies alimentaires ? » j’ai fait un épisode complet sur le sujet.

Les traitements des allergies alimentaires

Il y a plusieurs traitements possibles quand on fait des allergies alimentaires.

1— L’éviction

C’est plus qu’une méthode qu’un traitement. L’éviction est le fait d’éviter son allergène. Quand on est allergique à une protéine de lait, de noix,… on évite de les consommer. C’est faisable quand on fait des allergies alimentaires. Sinon, c’est plus compliqué avec les allergies respiratoires.

En faisant de l’éviction, on n’est plus en relation avec son allergène. On n’a plus de réaction allergique. Mais on est juste en train de camoufler les symptômes des allergies alimentaires. On n’est pas en train de régler la cause. On camoufle le signal que le corps nous envoie lors d’un problème. En conséquence, le corps continuera à être allergique aura de plus en plus d’allergènes. La puissance des allergies augmentera aussi.

J’avais un tel client dans mon cabinet. Il faisait des allergies alimentaires depuis ses 3 ou 4 ans. Sa stratégie était d’éviter ses allergènes. Au début, il était allergique à un allergène. Il l’a évité. L’année suivante, il a eu un deuxième, et ainsi de suite, jusqu’aux jours où il avait une quinzaine. Il ne mangeait plus que trois ingrédients. C’est toujours le même repas au déjeuner et au dîner. Quand on fait de l’éviction, on ne règle jamais le problème, et on empire nos allergies.

Je ne suis pas contre l’éviction, vu que c’est une stratégie à court terme. C’est normal de ne pas vouloir souffrir pour rien. Par contre, on doit parallèlement travailler à long terme. C’est de travailler sur la cause de nos allergies alimentaires pour réussir à les maîtriser.

2— Les médicaments chimiques de synthèses

Il y en a plusieurs : des antihistaminiques, des médicaments qui dilateront notre système respiratoire, des corticoïdes. Ces médicaments ne travaillent pas sur les causes, mais sur les symptômes. Aujourd’hui, la médecine conventionnée ne travaille pas sur la cause des allergies alimentaires, puisqu’elle n’en connaît pas.

On propose aux allergiques de traitements symptomatiques. C’est ce qu’on fait avec les médicaments chimiques de synthèses. On arrête le combat. Quand on prend des antihistaminiques, on dit au système immunitaire d’arrêter de se battre pour ne plus avoir de réaction allergique. Cela ne règle pas le problème.

3— La réintroduction alimentaire

Ce traitement consiste à consommer une fine partie de son allergène, de plus en plus à des moments réguliers. On demande au corps de se réguler avec son allergène. Selon la vision de la médecine conventionnée, le système immunitaire de deuxième niveau dysfonctionne. En faisant la désensibilisation, on essaye de le réhabituer. Dans la majorité des cas, cela ne marche pas. Quand cela fonctionne, c’est juste un petit moment. À un moment, il fait une rechute, parce que la nature est plus forte que tout. Quand on ne travaille pas sur la cause, les allergies ne font qu’évoluer.

J’ai des personnes dans mon cabinet qui ont déjà testé la réintroduction alimentaire. Certains d’entre eux ont eu de bons résultats. Certains les ont eus aussi, mais ils font une rechute au bout de six mois ou un an. C’est normal. Le problème n’est pas le dysfonctionnement du système immunitaire. Il faut se concentrer sur la cause de nos allergies alimentaires.

4— Le hasard

On nous dit d’attendre notre adolescence. On verra qu’avec les hormones, cela changera. On dit aux femmes d’attendre son premier enfant, et qu’avec les hormones, cela va changer. Selon la vision de la médecine conventionnée, l’allergie est tombée du ciel. Elle peut repartir aussi par hasard.

C’est hallucinant d’avoir une stratégie basée sur le hasard. Nous essayions quand même d’être un petit peu rationnel et scientifique dans notre société. Les choses n’arrivent pas par hasard. Baser sa stratégie sur le hasard, c’est foncer tout droit dans un mur. C’est ce qui se passe avec des allergiques. Ils restent allergiques toute leur vie.

Il y a un moment, j’ai accepté cette méthode. J’ai attendu 20 ans. Il ne s’est rien passé, à part mes allergies qui ne faisaient qu’empirer.

Aujourd’hui, la majorité des traitements qu’on propose sont basés sur les symptômes. On ne travaille jamais sur la cause. Je ne suis pas contre. Par contre, il faut avoir en parallèle une stratégie à long terme, en travaillant sur les causes des allergies. Il faut vraiment régler les problèmes des allergies. Le corps envoie ce signal pour dire qu’il y a un problème.

L’allergie est un signal du corps pour dire que quelque chose ne va pas

Il faut vraiment prendre en compte ce signal. La méthode de la médecine conventionnée consiste à mettre un scotch sur le voyant de l’huile d’une voiture, pour cacher le signal. Bientôt, la voiture sera en panne. Cela ne fait qu’empirer les choses. Il faut rajouter de l’huile. Il faut travailler sur la cause pour réussir à maîtriser ses allergies.

L’allergène est le déclencheur, non la cause des allergies alimentaires

Quand on fait des allergies alimentaires, il faut comprendre que l’allergène est le déclencheur des allergies. Les principaux allergènes alimentaires vont donc déclencher des allergies alimentaires. Ce n’est pas sa cause. J’entends des allergiques disant que la cause de ses allergies est les noix, le lait, etc.

C’est faux ! On voit que quand on évite notre allergène, on reste allergique. Les allergies ne disparaissent pas. On n’a plus de la réaction allergique, parce qu’on est plus en relation avec notre allergène. Par contre, quand on se remet en relation avec notre allergène, on fera de réaction allergique. En utilisant cette méthode, on aura de plus en plus d’allergènes. Les allergies vont augmenter en puissance.

Les allergies commencent toujours avec un allergène. En ne travaillant pas sur la cause des allergies, la liste d’allergènes va augmenter.

Ce n’est pas normal de trouver des molécules complexes à l’intérieur de notre corps

L’allergène est une molécule complexe. On est toujours allergique à une protéine. On nous dit que le système immunitaire dysfonctionne, parce qu’il réagit avec une molécule banale. J’accepte que la majorité des allergènes soient des molécules banales. Par contre, il n’est pas normal de trouver ses molécules banales sous leur forme complexe à l’intérieur du corps. On a le système immunitaire de premier niveau pour filtrer ce qui intéresse et ce qui n’intéresse pas le corps. On a des barrières physiques, chimiques et un microbiote pour faire la sélection. Il fait rentrer ce qui l’intéresse, et il laisse à l’extérieur ce qui ne l’intéresse pas.

Ces allergènes (protéines) sont des molécules complexes. Elles ne devraient pas rentrer dans le corps sous cette forme. Ils doivent rentrer sous leur forme simple. Le corps doit prendre cette protéine, y mettre des enzymes pour la transformer en petits morceaux pour obtenir des acides aminés. Le corps va assimiler ces acides aminés pour les faire ce qu’il veut. Par contre, on ne fait pas rentrer des protéines telle qu’elles à l’intérieur du corps. Il ne peut rien en faire avec ces molécules.

Il n’est pas normal de trouver ces molécules banales dans le corps. C’est pour cela que le système immunitaire de deuxième niveau viendra attaquer nos allergènes. Ces molécules ne servent à rien. C’est normal que le corps les attaque. C’est le rôle du système immunitaire de deuxième niveau d’être le gendarme du corps.

Les allergies respiratoires sont une jeune maladie

Aujourd’hui, quand on fait des allergies alimentaires, on dit qu’on ne peut rien faire, on ne pourrait jamais s’en sortir. Je leur comprends bien, parce que j’étais moi aussi dans cette vision pendant des dizaines d’années. Mais quand on regarde les chiffres sur les allergies, on voit qu’il y a 50 ans, il n’y avait pas d’allergie. De 1900 à 1970, on a des chiffres pour les pays européens. Seulement 3 % de la population est allergique. Il n’y a pas de croissance et c’est très faible. Par contre, à partir de 1970, il y a un gros pic qui ne fait qu’augmenter tous les ans. Il y a 5 % de croissance par an. Aujourd’hui, 30 % de la population est allergique. En 2050, la moitié de la population mondiale serait allergique à quelque chose.

Comment c’est possible qu’il y ait 30 % de la population qui est allergique, alors qu’il y a 50 ans, il y avait seulement 3 % ? C’est irrationnel. Pourquoi les allergies se développent-elles aujourd’hui ? Il y a quelque chose qui s’est passé. Si on respecte peut-être les règles de la nature, on réussira à maîtriser ses allergies.

Aujourd’hui, on dit aussi que les allergies sont génétiques. Cela fait 15 ans qu’on a fini le « Projet Génome Humain ». C’est le plus grand projet qui ait été fait sur la génétique. On a mis les meilleurs scientifiques du monde. On a découvert que les allergies ne sont pas génétiques. Elles sont épigénétiques. Les facteurs environnementaux et notre hygiène de vie activent ou désactivent les allergies. C’est non scientifique de dire que les allergies sont génétiques.

Pour maîtriser ses allergies alimentaires, il faut se concentrer sur les 2 causes des allergies alimentaires

Quand on fait des allergies alimentaires, il faut travailler sur les causes des allergies pour réussir à les maîtriser. Je ne suis pas contre les traitements à court terme (l’éviction, les médicaments chimiques de synthèses, les antihistaminiques). Par contre, il faut travailler en parallèle sur la cause des allergies.

La première cause des allergies alimentaires : le système immunitaire en immunodéficience

J’ai déjà fait un épisode complet sur les deux causes des allergies alimentaires. Je vous conseille d’aller le visiter si cela vous intéresse. Mais je vais vous donner rapidement les deux causes. La première cause est un système immunitaire en immunodéficience. Cela ne veut pas dire qu’il dysfonctionne, il est affaibli.

Le système immunitaire de premier niveau ne fait plus son travail. Nos frontières laissent passer des molécules qui ne devraient pas passer. Notre travail est de renforcer la peau, les muqueuses, les barrières chimiques, et notre microbiote. Aujourd’hui, on connaît de plus en plus les rôles du microbiote. En le renforçant, on renforce notre système immunitaire de premier niveau, qui représente 80 % de notre immunité. En renforçant notre système immunitaire de premier niveau, les molécules complexes ne pourront plus passer sous cette forme. Il n’y aura plus ces allergènes dans notre sang. Il n’y aura plus de réaction allergique. Le système immunitaire de deuxième niveau ne réagira plus.

La médecine conventionnée ne travaille que sur le système immunitaire de deuxième niveau. La question est « comment cet allergène est-il rentré dans le corps ? ». En fermant la porte, les voleurs ne pourront plus rentrer dans notre maison. Il n’y aura plus de bagarre chez nous.

La deuxième cause des allergies alimentaires : le système lymphatique surchargé

La deuxième cause est un système lymphatique surchargé. C’est un système dont on ne nous en parle jamais quand on fait des allergies. Mais c’est un système important. C’est celui qui gère les déchets du corps. Il y a un lien entre le système lymphatique et le système immunitaire. Une grande partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. En déchargeant le système lymphatique, on réussira à maîtriser ses allergies sur le long terme.

Après avoir dit tout cela, on peut se demander : Que faire en cas d’allergies ?

 

Epigenise pour maîtriser ses allergies alimentaires en 8 semaines, satisfait ou remboursé

C’est exactement ce que je fais avec Epigenise. C’est le cabinet que j’ai créé pour accompagner toutes les allergiques, quels que soient son type, sa puissance et son ancienneté. L’objectif est de permettre à n’importe qui de maîtriser ses allergies en huit semaines. Ils pourront de bénéficier de toutes mes expériences personnelles, et celles que j’ai avec mes clients.

On a une forte proposition de valeur assez forte. Ce programme est satisfait ou remboursé. Si vous avez encore vos allergies au bout de huit semaines, on vous rembourse. On fait cela pour montrer comment on est sûr de notre service. Nous travaillons sur la cause des allergies, parce que nous la connaissons. C’est pour cela que nous avons toujours des résultats.

En donnant les connaissances aux allergiques, ils réussissent à maîtriser totalement leurs allergies. Ce n’est pas une pilule magique. C’est la compréhension du fonctionnement du corps, ainsi que le mécanisme des allergies. Il y a de la théorie, mais aussi de la pratique. Vous allez vérifier sur vous-même si vous maîtrisez totalement vos allergies. Le remboursement ne s’est jamais arrivé. Je sais ce que je fais. Ce protocole est bien rodé.

Ce n’est pas normal que les allergies se développent autant. Il y a quelque chose qui ne marche pas. Quand on règle ces quelque chose, le corps fait ce qu’il doit faire : de la santé. Le corps ne fera pas des allergies pour rien. En mettant le corps dans une bonne configuration, il ne fera plus de réaction allergique.

Si vous souhaitez en savoir plus sur qui est Epigenise, je vous conseille l’épisode complet sur le sujet.