fbpx

Les symptômes d’une allergie vont dépendre du type d’allergie, mais aussi de l’intensité de ces allergies. Les symptômes des allergies cutanées et alimentaires sont très similaires. Les symptômes des allergies respiratoires vont être au niveau des yeux, du nez et de la gorge.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question de Pauline qui me demande :

« Quels sont les symptômes d’une allergie ? »

Les symptômes vont dépendre du type d’allergies. Il y a trois différents types d’allergies :

  1. Les allergies respiratoires
  2. Les allergies alimentaires
  3. et les allergies cutanées

En plus, ces symptômes peuvent être différés. Par exemple, il y a certains symptômes que vous n’allez pas faire quand vous avez une allergie respiratoire.

Les symptômes des allergies respiratoires

Il y a plusieurs symptômes que vous pouvez avoir si vous avez des allergies respiratoires :

  • Le nez bouché, qui coule et qui gratte
  • Les yeux qui grattent et qui pleurent
  • Le mal de gorge
  • La toux
  • Des éternuements
  • La fatigue

On n’est pas obligé de faire tous ces symptômes pour faire des allergies respiratoires. La puissance de ces symptômes dépend de la puissance de vos allergies.

Les symptômes des allergies alimentaires

Les symptômes des allergies alimentaires se passent souvent sur la peau, à savoir :

  • De l’urticaire
  • Des petits boutons
  • Des plaques rouges (qui grattent ou qui gonflent)

Comme les allergies respiratoires, ces symptômes n’apparaissent pas forcément tout en faisant des allergies alimentaires. La puissance de ces symptômes dépendra de la puissance de vos allergies alimentaires.

Les symptômes des allergies de contact

Le troisième type d’allergie s’appelle les allergies de contact. Ses symptômes sont les mêmes que les allergies alimentaires. Les symptômes des allergies alimentaires apparaissent principalement au niveau de la peau. C’est pareil pour les allergies de contact. Ce sont :

  • De l’urticaire
  • Des petits boutons
  • Des plaques rouges (qui grattent ou qui gonflent)

Ce sont les trois types de symptômes en fonction des trois types d’allergies que vous pouvez avoir.

Se concentrer sur la cause, non sur les symptômes pour maîtriser ses allergies

En vous concertant sur les symptômes, en essayant de les supprimer, vous allez rester allergiques toute votre vie.

C’est exactement ce que la médecine conventionnée fait aujourd’hui. Elle ne sait pas la cause de nos allergies. Elle nous propose de travailler sur les symptômes. Il y a un ensemble de traitements contre les allergies possibles pour travailler juste sur les symptômes. En faisant cela, on ne réglera jamais le problème. On reste allergique toute notre vie, et cela devient une fatalité.

S’il n’y avait pratiquement pas d’allergies il y a 50 ans, alors on peut supposer que nos allergies peuvent être maîtrisées

À partir de 1900 à 1970, on a des chiffres sur le taux pourcentage des allergiques. 3 % de la population des pays européens sont allergiques. Ce n’est pas si longtemps. Si avant, seulement 3 % de la population de tous les pays étaient allergiques, il s’est peut-être passé quelque chose qui a fait développer les allergies. Le patrimoine génétique ne peut pas évoluer tout d’un coup. C’est un argument irrationnel. Si seulement 3 % de la population étaient allergiques avant, ce n’est pas normal que 30 % de la population soient allergiques aujourd’hui. En reprenant les lois de la nature et en comprenant la cause des allergies, on ne sera plus allergique.

Nous sommes actuellement dans une médecine symptomatique. On essaye de camoufler les symptômes, car ce n’est pas bien de les avoir. Je n’arrivais pas aussi à supporter mes allergies avant. Par contre, en essayant de camoufler les symptômes, on travaille à court terme. Mais il faut aussi avoir une stratégie à long terme pour réussir à maîtriser ses allergies.

Je ne suis pas contre pour réduire les symptômes de ces allergies à court terme. On maîtrise les symptômes, on prend des antihistaminiques pour camoufler les problèmes, on évite les allergènes. Cela ne sert à rien de souffrir pour rien.

Par contre, si la stratégie se limite sur ces points et si on ne travaille pas sur la réelle cause des allergies, on est vouée à l’échec. On a juste camouflé le signal. L’allergie est un signal pour dire qu’il y a un problème dans le corps. Si on ne le règle pas, le signal va s’intensifier. C’est pour cette raison que la majorité des allergiques auront de plus en plus d’allergènes et des allergies de plus en plus puissantes.

L’allergène est le déclencheur, non la cause

Il est important de se poser la question « Est-ce que l’allergène est la cause de mes allergies ?« . Il faut comprendre que l’allergène n’est pas la cause des allergies, ce n’est qu’un déclencheur. Quand on regarde sur internet la cause des allergies, on voit que c’est le pollen, les acariens, … Ce n’est pas une cause. Si c’était une cause, il suffit de l’éviter et on ne sera plus allergique à cet allergène. Je connais des gens qui évitent leurs allergènes pendant 5 ans. En rentrant en contact à nouveau avec leurs allergènes, ils refont une réaction allergique. Dans la majorité des cas, quand on évite notre allergène, on aura de nouveaux allergènes. On réagira forcément de plus en plus aux principaux allergènes.

J’ai déjà fait un épisode sur les causes des allergies. Je vais vous mettre un lien si cela vous intéresse.

Pour maîtriser ses allergies, il faut se concentrer sur les 2 causes des allergies

C’est très important de ne pas se concentrer simplement sur les symptômes ou sur votre allergène. Pour règle un problème, il faut comprendre la cause et y travailler.

La première cause des allergies : un système immunitaire en immunodéficience

Je vais parler rapidement des deux causes des allergies. La première est l’immunodéficience du système immunitaire de premier niveau. Il est affaibli. Il faut le renforcer pour réussir à récupérer sa capacité de travail. C’est facilement faisable. Si le système immunitaire de premier niveau (barrières physiques, chimiques et microbiote) fait son travail, il va réussir à filtrer ce qui l’intéresse ou pas.

Les molécules complexes (nos allergènes) ne devraient jamais rentrer dans notre sang. Elles ne devraient pas rentrer sous cette forme. Elles devraient rentrer en molécules simples. Il n’est pas normal qu’une protéine de pollen ou de latex puisse rentrer à l’intérieur de notre corps. Notre système immunitaire de premier niveau filtre ce qui est assimilable ou non par le corps. Les protéines devraient rentrer dans le corps sous la forme d’acides aminés. Le corps ne peut utiliser que des acides aminés.

Si elle rentre sous la forme complexe, le corps ne peut rien en faire. Sinon, le gendarme du corps (le système immunitaire de deuxième niveau) viendra attaquer ces molécules complexes. Le corps ne va jamais laisser des choses inutiles se promener à l’intérieur de lui-même. Il viendra les nettoyer.

Il faut se concentrer sur le système immunitaire de premier niveau pour que nos frontières fonctionnent bien. À ce moment-là, nos allergènes ne pourront plus rentrer à l’intérieur de notre pays. L’armée intérieure (le système immunitaire de deuxième niveau) ne fera plus de réaction allergique. Il n’y aura plus de combat entre l’anticorps et l’antigène.

Au lieu de se concentrer sur le système immunitaire de deuxième niveau, il faut se concentrer sur le premier niveau.

La deuxième cause des allergies : le système lymphatique surchargé

La deuxième cause des allergies est le système lymphatique surchargé. On ne nous parle jamais de ce système quand on est allergique. Cependant, c’est le système extrêmement important. C’est celui qui gère les déchets du corps. Le système immunitaire et le système lymphatique ont un lien entre eux. Une grande partie du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. Pour réussir à maîtriser ses allergies sur le long terme, il est nécessaire de décharger le système lymphatique. Décharger le système lymphatique lui permettra de faire son travail.

Epigenise pour maîtriser ses allergies en 8 semaines, satisfait ou remboursé

Dans mon cabinet Epigenise, nous travaillons sur les deux causes des allergies. L’objectif du cabinet est d’accompagner tous les allergiques à maîtriser leurs allergies en huit semaines, quels que soient son type, sa puissance et son ancienneté. Vous pouvez maîtriser totalement vos allergies en huit semaines. Cela signifie donner la responsabilité de ses allergies à chaque personne allergique.

Nous avons une proposition de valeur très forte : c’est satisfait ou remboursé. Si vous avez suivi tous mes conseils et que vous avez encore vos allergies, vous serez remboursé. On fait cela pour vous montrer que nous maîtrisons ce que nous faisons.

J’ai été un grand allergique depuis mon enfance. Essayer de réussir à maîtriser mes allergies a été le combat de ma vie. Au début, je cherchais juste de l’arrêter d’évoluer. J’allais de spécialiste en spécialiste, mais cela ne faisait qu’empirer. J’avais tout essayé tout ce qui était possible pour réussir à les stabiliser. À un moment, j’ai vraiment commencé à comprendre le fonctionnement des allergies. J’ai commencé à prendre mes allergies en main. J’ai fait des tests sur moi-même pendant plusieurs années. Actuellement, Epigenise est créé pour tous les allergiques de bénéficier mon expérience personnelle et celle que j’ai eue avec mes clients.

Je suis capable d’accompagner n’importe quel allergique pour lui montrer comment maîtriser totalement ses allergies. En huit semaines, vous pouvez y arriver très facilement, en respectant les lois de la nature, et en comprenant le fonctionnement de notre corps.

Pour en savoir plus, accédez à la page contact d’Epigenise.