fbpx

Les symptômes des allergies respiratoires sont à plusieurs niveaux. Le nez est bouché ou coule, il gratte. Les yeux peuvent couler, gratter. La gorge peut gratter. On peut tousser. On peut être fatigué. Il est important de ne pas travailler que sur les symptômes pour réussir à maitriser ses allergies respiratoires.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

 

Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, on va parler des symptômes des allergies respiratoires. J’ai reçu une question de Maxime qui me demande :

« Quels sont les symptômes des allergies respiratoires ? »

L’objectif de cette vidéo est de vous présenter les symptômes des allergies respiratoires. Si vous avez besoin d’une piqure de rappel sur C’est quoi les allergies respiratoires ? Vous trouverez tout un épisode où je vous présente tout ce qu’il faut savoir sur les allergies respiratoires.

Les symptômes des allergies respiratoires

Il y a plusieurs symptômes que vous pouvez faire. Vous n’êtes pas obligé de tous les faire. Il y a des symptômes classiques. On n’est pas obligé de cocher toutes les cases pour dire qu’on fait des allergies respiratoires. Ce sont :

  • Le nez bouché, qui coule et qui gratte
  • Les yeux qui grattent, qui pleurent, qui gonflent
  • Les éternuements
  • Le mal de gorge
  • La toux
  • La fatigue

On n’est pas obligé de faire tous ces symptômes pour faire des allergies respiratoires. La puissance de ces symptômes est différée en fonction de chaque personne. Il y a des gens qui vont faire d’énormes symptômes, comme moi. Sinon, la plupart des allergiques ne font que des petits symptômes.

Le symptôme n’est que le signal de vos allergies respiratoires

Quand on fait des allergies, il ne faut surtout pas se concentrer sur les symptômes. Le symptôme n’est pas la cause des allergies. Aujourd’hui, on est dans un système de santé symptomatique. On essaye de supprimer les symptômes, parce qu’on ne veut pas les avoir. Ils sont juste un signal du corps pour dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas.

Je suis contre la façon de dire qu’il faut travailler sur les symptômes. En ayant cette stratégie, on restera allergique toute notre vie. Si on veut régler le problème de nos allergies, il faut travailler sur la cause.

Les allergiques restent allergiques, car ils ne travaillent pas sur la cause des allergies respiratoires

Aujourd’hui, la médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies. Quand on ne connaît pas la cause, on ne peut pas régler le problème. Puisqu’ils ne connaissent pas la cause, ils ne peuvent travailler que sur les symptômes. Les allergiques restent allergiques toute leur vie. On devient de plus en plus allergiques. On a aussi de plus en plus d’allergènes. Le signal de nos allergies s’intensifie. Cela veut dire que la puissance de nos allergies augmente. Le corps, la machine la plus intelligente sur la terre, augmente le signal pour dire qu’il faut faire quelque chose.

J’ai eu d’énormes allergies. Je sais qu’ils sont très désagréables. Travailler sur les symptômes peut nous aider. Par contre, c’est une stratégie à court terme. Parallèlement, on doit utiliser une stratégie à long terme pour maîtriser ses allergies. Selon moi, en travaillant uniquement sur le symptôme, c’est suicidaire. On ne règle pas le signal que le corps donne. Je l’ai fait pendant les 20 premières années de ma vie. Maintenant, j’ai compris qu’il faut travailler sur la cause pour réussir à avoir des résultats.

Aujourd’hui, la majorité de mes clients dans mon cabinet Epigenise pensent avoir tout fait pour réussir à maîtriser leurs allergies. Je leur dis qu’ils ont juste travaillé sur les symptômes. C’est pour cela que cela ne fonctionne pas. Je ne me concentre pas sur les symptômes. Je travaille sur la cause. On prend huit semaines à travailler sur la cause pour réussir à maîtriser totalement ses allergies.

L’allergène est le déclencheur de vos allergies respiratoires, non la cause

Les principaux allergènes respiratoires sont le pollen, les acariens, les animaux et la moisissure. Il faut comprendre que notre allergène est le déclencheur des allergies. Il y a une différence entre la cause et le déclencheur des allergies. J’entends souvent dire que la cause de son allergie est le pollen. Cela ne veut rien dire. Ce sont les pollens qui déclenchent l’allergie. Ce n’est pas la cause. En giflant quelqu’un, la main n’est pas la cause, mais c’est Maxime.

Quand on évite nos allergènes, on a de plus en plus d’allergènes. Les symptômes augmentent aussi. On ne règle pas le problème. On a juste camouflé le signal.

Dans une voiture, il y a le signal indiquant le niveau d’huile. Il commence à clignoter en orange, et je ne veux pas m’en occuper. Je vais mettre un scotch sur le voyant de l’huile, et c’est réglé. C’est exactement ce qu’on fait avec les allergies quand on cache le signal et dire que cela va se régler. Mais, on voit que cela va s’empirer. On nous propose plusieurs traitements pour les allergies respiratoires mais tous ces traitements ne travaillent que sur les symptômes.

S’il n’y avait pratiquement pas d’allergies il y a 50 ans, alors on peut supposer que nos allergies respiratoires peuvent être maîtrisées

Les allergies sont des maladies extrêmement jeunes. On a des chiffres à partir de 1900. De 1900 à 1970, à près 3 % de la population sont allergiques dans les pays européens. Il n’y a pas de croissance. C’est un chiffre stable. À partir de 1970, il y a un gros pic qui arrive et qui ne s’est pas arrêté. Aujourd’hui, 30 % de la population est allergique. Selon L’Organisation Mondiale de la Santé, 50 % de la population mondiale sera allergique à quelque chose dans 30 ans. C’est énorme. La moitié de la population sera allergique. Ce développement va se passer en 70 ans.

On nous présente les allergies comme une fatalité, une chose qui arrive par hasard et on ne peut rien y faire. Je veux vous faire comprendre qu’avant 1970, les allergies n’existaient pratiquement pas. Donc, ce n’est pas normal qu’il y ait cette croissance. Actuellement, c’est la maladie avec le plus fort taux de croissance au monde, avec 5 % de croissance par an. Il faut arrêter de dire que les allergies sont génétiques. Tous les systèmes génétiques n’ont pas évolué tout d’un coup à partir de 1970. Cette théorie est irrationnelle.

Il faut sortir de l’esprit de dire qu’on ne s’en sortira jamais. Avec Epigenise, on a tous le contraire. Je suis un énorme ancien allergique. Mon objectif c’est de montrer à tout le monde qu’ils peuvent s’en sortir.

Les allergies ne sont pas génétiques, elles sont épigénétiques

Il faut aussi parler un peu de la génétique. Aujourd’hui, c’est non scientifique de dire que les maladies sont génétiques. Les maladies sont épigénétiques. Cela fait 15 ans qu’on a découvert cela scientifiquement. Épigénétique veut dire que notre hygiène de vie a un impact direct sur le déclenchement de nos maladies, y compris nos allergies.

Pour maîtriser ses allergies respiratoires, il faut se concentrer sur les 2 causes des allergies

Les deux causes des allergies respiratoires sont les suivantes : la première est un système immunitaire en immunodéficience. Le système immunitaire de premier niveau est affaibli. Il ne fait pas bien son travail. Il va laisser passer des molécules complexes à l’intérieur du sang, alors qu’elles ne devraient pas passer. Donc, le système immunitaire de deuxième niveau va réagir. En tant que le gendarme du corps, il doit attaquer les molécules que le corps ne peut pas utiliser.

L’allergène est une molécule complexe. Il ne devrait jamais rentrer de l’extérieur à l’intérieur sans avoir été transformé par notre corps en molécule simple. Le corps ne peut utiliser que des molécules simples. On est très souvent allergique aux protéines. Les protéines sont des molécules complexes et ne devraient jamais rentrer telles qu’elles dans le sang. Elles devraient rentrer sous la forme d’acides aminés après transformation par les enzymes. Le corps ne laissera jamais une chose qu’il ne peut pas utiliser se promener à l’intérieur.

Il faut renforcer le système immunitaire de premier niveau pour réussir à avoir de fortes frontières. Ce sont les barrières physiques (la peau, les muqueuses), les barrières chimiques (ensemble d’armes chimiques sur notre peau et sur nos muqueuses), et le microbiote. Il est très important de travailler sur le système immunitaire de premier niveau pour réussir à maîtriser ces allergies.

La deuxième cause des allergies respiratoires est un système lymphatique surchargé. On ne nous en parle jamais quand on est allergique. Par contre, c’est important pour réussir à maîtriser ces allergies sur le long terme. Il y a un lien entre le système immunitaire et le système lymphatique. Une partie du système immunitaire se trouve dans le système lymphatique. Pour réussir à maîtriser ses allergies sur le long terme, il faut décharger son système lymphatique.

Epigenise pour permettre de maîtriser ses allergies respiratoires en 8 semaines

Travailler sur les deux causes des allergies, c’est ce que je fais dans mon cabinet Epigenise. L’objectif du cabinet est de permettre à n’importe quels allergiques de maîtriser ses allergies. Nous aidons tous les allergiques à y arriver en huit semaines, quelles que soient l’ancienneté, la puissance de ses allergies.

On a aussi une garantie incroyable. Je pense qu’on est le seul à le faire dans le monde. Nous prenons notre responsabilité. C’est satisfait ou remboursé. Si vous avez encore votre allergie en huit semaines en ayant suivi tous mes conseils, je vous rembourse. Je fais cela parce que je trouve que c’est inadmissible de mettre des gens dans un système de santé où le professionnel ne va jamais prendre ses responsabilités.

Pendant 20 ans, j’ai suivi les conseils des plus grands spécialistes reconnus en France. On ne m’a jamais remboursé. Pourtant, mes allergies ne faisaient qu’empirer. Aujourd’hui, les professionnels de santé devraient prendre leurs responsabilités. On ne dit pas des choses aux gens sans prendre ses responsabilités. On est dans une société économique. C’est important de s’engager. C’est un engagement très important. J’espère que les professionnels de santé prendront exemple sur nous. Pour en savoir plus sur les services d’Epigenise, je vous conseille d’aller voir l’épisode où je les présente.

Vous pouvez contacter Epigenise si vous voulez en savoir plus sur les services qu’il propose.