fbpx

Les symptômes des allergies alimentaires sont de l’urticaire, des petits boutons, des plaques rouges, un gonflement. Cela va démanger, gratter. Il est important de ne pas travailler que sur les symptômes, mais sur la cause aussi pour réussir à maitriser ses allergies alimentaires.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :


Hello les Allergiques !

C’est Epigenise. Aujourd’hui, je vais répondre à une question d’Olivia qui me demande :

« Quels sont les symptômes des allergies alimentaires ? »

L’objectif de cet épisode est de parler des symptômes des allergies alimentaires.

Les symptômes des allergies alimentaires

Les symptômes des allergies alimentaires sont très proches des allergies cutanées. C’est presque la même chose. Le cas des allergies alimentaires se répercute en très grande majorité sur la peau. Ce sont :

  • L’urticaire
  • Des petits boutons
  • Des gonflements
  • La démangeaison
  • Des plaques rouges

Ce sont les symptômes des allergies alimentaires, mais on n’est pas obligé d’avoir tous ces symptômes. On n’est pas obligé de cocher toutes les cases pour faire des allergies alimentaires. Ensuite, la puissance du symptôme dépend de la puissance de nos allergies. Cela veut dire qu’une personne peut avoir plus de boutons que d’autres, plus de gonflement que d’autres, etc.

Ces symptômes sont déclenchés par les principaux allergènes alimentaires.

Le symptôme n’est que le signal de vos allergies alimentaires

Quand on se concentre sur les symptômes, cela ne fait que continuer les allergies. Je ne suis plus concentré sur mes symptômes. Pendant 20 ans je l’étais, et cela n’a fait que continuer mes allergies. Aujourd’hui, pour maîtriser ses allergies, on essaye de camoufler les symptômes. Selon la médecine conventionnée, l’allergie est un dysfonctionnement du corps. Alors, ils essayent juste de le régler.

C’est pour cela que la majorité des allergiques restent allergiques toute leur vie. Il n’avait pas bonne vision des allergies. La médecine conventionnée ne connaît pas la cause des allergies.

Ce n’était pas longtemps, je faisais totalement confiance à tous ces systèmes de santé. Après avoir suivi tous les conseils à la lettre pendant 20 ans, mes allergies ne font qu’empirer, j’ai de plus en plus d’allergènes et de plus en plus violents symptômes. Je passe toutes les semaines dans le cabinet de mon allergologue. J’ai pensé à ce que Einstein avait que ce n’est pas en faisant toujours les mêmes choses qu’on obtient les résultats différents. J’ai décidé d’aller voir d’autres choses.

Pour réussir à maîtriser ses allergies, il ne faut pas se concentrer uniquement sur les symptômes. Se concentrer sur les symptômes, c’est comme cacher le voyant d’huile d’une voiture qui clignote. En mettant un scotch sur le voyant, on pense que le problème est réglé. Les allergies sont un signal qui dit que le corps a un problème. En prenant les traitements contre nos allergies alimentaires qu’on nous propose, on essaye de camoufler les symptômes. Avec cette stratégie, le moteur sera en panne. En ne travaillant que sur les symptômes, on restera allergique toute la vie.

L’allergène est le déclencheur de vos allergies alimentaires, non la cause

En fait, c’est très bien de travailler sur les symptômes. Par contre, on doit prendre en parallèle une stratégie à long terme. Pour maîtriser ses allergies, il faut travailler sur la cause. La majorité de mes clients continuaient de voir leur allergologue pendant que je leur accompagne. C’est normal, car ils ne veulent pas souffrir à court terme. Par contre, je leur accompagne pendant huit semaines sur une stratégie à long terme pour réussir à maîtriser leurs allergies.

On nous dit aussi d’éviter nos allergènes. Nous le faisons naturellement. J’avais un client qui faisait de grosses allergies alimentaires. Comme tout le monde, il a commencé avec un allergène. En évitant cet allergène, il a eu un deuxième, et ainsi de suite. En 35 ans, il est arrivé dans mon cabinet en ne mangeant que du fromage et de la pomme de terre. Il ne mangeait ces nourritures que le midi et le soir.

En évitant ses allergènes, les allergies ne font qu’évoluer. Le signal ne fait qu’augmenter. Le fait de camoufler son symptôme ne fonctionne pas.

L’allergène n’est pas la cause de vos allergies, c’est le déclencheur. C’est très important de bien différencier les deux. Souvent, nous disons que la cause de nos allergies est la tomate ou la pomme, … C’est faux ! C’est le déclencheur de nos allergies. La cause est beaucoup plus profonde.

S’il n’y avait pratiquement pas d’allergies il y a 50 ans, alors on peut supposer que nos allergies alimentaires peuvent être maîtrisées

En fait, on est complètement conditionné pour accepter que les allergies sont une fatalité. On ne s’en sortira jamais. Certains de mes clients ne sont pas convaincus qu’ils vont réussir à maîtriser totalement ses allergies. Je peux les comprendre. J’étais déjà à leur place.

Si on regarde, il n’y avait pratiquement pas d’allergies avant 1970. En regardant les chiffres, seulement 3 % de la population était allergique à cette époque. Ce chiffre n’est pas seulement en France, mais aussi dans tous les pays européens. 50 ans après, 30 % de la population devient allergique. C’est une maladie avec le plus fort taux de croissance, avec 5 % de croissance par an. En 2050, la moitié de la population sera allergique.

Avant, les allergies n’existaient pas. Aujourd’hui, on dit que les allergies sont génétiques et on ne peut rien y faire. Cette théorie est irrationnelle. C’est comme si on nous dit que le système immunitaire de tout le monde s’est donné rendez-vous pour dysfonctionner ensemble en 1970.

Les allergies ne sont pas génétiques, elles sont épigénétiques

Cela fait 15 ans qu’on a prouvé scientifiquement que les allergies ne sont pas génétiques. Elles sont épigénétiques. Avec le « Projet Génome Humain », on a découvert que nous avons des gènes « codants » et « non codants ». On peut activer ou désactiver nos gènes grâce à plusieurs facteurs environnementaux et d’hygiène de vie.

Tout cela nous prouve que les allergies ne sont pas une fatalité. Si vous souhaitez en savoir plus, j’ai fait un épisode complet sur le sujet qui s’appelle : est-ce que les allergies sont génétiques ?

Pour maîtriser ses allergies alimentaires, il faut se concentrer sur les 2 causes des allergies

Je vais vous parler brièvement des deux causes des allergies alimentaires. Vous pouvez consulter aussi l’épisode complet que j’ai fait sur les deux causes des allergies alimentaires. Mais je vais vous faire un petit aperçu sur le sujet.

L’immunodéficience du système immunitaire de premier niveau, la première cause des allergies alimentaires

En fait, il y a deux causes pour faire des allergies alimentaires. La première cause est l’immunodéficience du système immunitaire de premier niveau. Cela ne veut pas dire qu’il dysfonctionne. Cela veut dire qu’il est affaibli. Le système immunitaire de premier niveau ne fait plus son travail. Il laisse passer des molécules complexes qui vont se retrouver dans notre sang. En conséquence, notre système immunitaire de deuxième niveau vient attaquer ces molécules complexes. C’est son travail d’être le gendarme du corps. C’est celui qui crée la réaction allergique.

Une molécule complexe ne devrait pas rentrer dans le corps telle qu’elle

Notre système immunitaire de premier niveau est composé des barrières physiques (la peau et les muqueuses), des barrières chimiques (ensemble d’armes chimiques sur la peau et les muqueuses) et le microbiote intestinal. En travaillant sur ce premier niveau, il pourra faire son travail : filtrer ce qui est important ou non pour le corps. Il n’y aura plus de molécules complexes qui passent de l’extérieur vers l’intérieur. En conséquence, le système immunitaire de deuxième niveau ne fera plus de réaction allergique.

Cette molécule complexe est notre allergène. Le corps ne peut pas utiliser une molécule complexe telle qu’elle. Il ne peut utiliser que des molécules simples. On peut comparer une molécule complexe en une maison. En faisant une maison, le corps ne peut pas prendre une maison pour en faire une autre. Il a besoin des briques. Il prendra une maison, la mettre en petites briques, et en construire une autre maison.

Aujourd’hui, on nous dit que ce n’est pas normal qu’on réagisse à une molécule banale. Je suis d’accord que la majorité de nos allergènes sont des molécules banales. Par contre, ce n’est pas normal qu’elles se trouvent dans des endroits où elles ne devraient pas être.

Nous sommes très souvent allergiques à une protéine. Cette protéine ne devrait pas arriver telle qu’elle dans le corps. Elle doit y arriver sous forme des acides aminés. Le corps ne peut assimiler que des acides aminés, en recréant des protéines avec.

Le système lymphatique surchargé, la deuxième cause des allergies alimentaires

Ensuite, la deuxième cause des allergies alimentaires et le système lymphatique surchargé. On ne nous en parle jamais quand on est allergique, tandis qu’il est extrêmement important pour maîtriser nos allergies. Il a un gros lien avec le système immunitaire. La majorité du système immunitaire se trouve à l’intérieur du système lymphatique. Pour réussir à maîtriser ses allergies sur le long terme, il faut travailler sur le système lymphatique.

Epigenise pour maîtriser ses allergies alimentaires en 8 semaines, satisfait ou remboursé

Chez Epigenise, nous travaillons sur les deux causes des allergies alimentaires. Nous proposons plusieurs services. Pendant huit semaines, je travaille avec mes clients sur ses deux causes pour réussir à maîtriser totalement ses allergies. Nous avons une forte proposition de valeur pour nos clients. J’engage ma responsabilité. C’est satisfait ou remboursé. Cela signifie qu’au bout de huit semaines, vous maîtrisez totalement vos allergies. Dans le cas contraire, je vous rembourse.

Je fais cela, car je sais exactement ce que je fais. Si vous suivez mes conseils, je suis certain du résultat. Si cela ne fonctionne pas, je vous rembourse. Ce cas ne s’est jamais arrivé, et j’espère qu’il n’y en aura jamais.

Vous pouvez essayer de demander cette proposition aux autres spécialistes. Je suis certain qu’ils refuseront de vous rembourser. J’ai déjà fait cela à mes spécialistes, mais ils n’ont jamais fait. Grâce à mes expériences personnelles que j’ai emmagasinées, je sais exactement ce que je fais.

Pour obtenir de plus amples informations, je vous invite à me contacter via la page de contact d’Epigenise.