fbpx

Une allergie est un signal du corps pour dire que quelque chose ne va pas. L’allergie est une réaction normale du système immunitaire de deuxième niveau qui attaque une molécule complexe (notre allergène) qui ne devrait pas se trouver là. L’allergie prouve un système immunitaire en immunodéficience. Le premier niveau du système immunitaire ne fait plus son travail qui est de bloquer les molécules non voulues de l’extérieur. Ces molécules rentrent alors dans notre corps et donc le corps les attaque. Il faut renforcer son système immunitaire de premier niveau pour ne plus voir de réaction allergique au deuxième niveau du système immunitaire.

MONSIEUR-ALLERGIES.COM est maintenant EPIGENISE.COM

Visionnez l’épisode en vidéo :

Écoutez l’épisode en version Podcast :

Retranscription écrite de la vidéo (la qualité de la retranscription est sans doute moyenne car j’ai utilisé un logiciel de reconnaissance vocale) :

Hello les Allergiques,

C’est Epigenise ! Aujourd’hui, je vais vous donner la définition d’une allergie. J’ai reçu une question de Maya qui me demande :

Qu’est-ce que c’est une allergie ?

L’objectif de cet épisode est de vous expliquer la définition de l’allergie, la vision classique des allergies aujourd’hui dans notre société. Ensuite, je vous donne mon avis par rapport à cette vision des allergies avec tout mon parcours personnel, et l’expérience que j’ai avec mes clients.

La vision « classique » des allergies pour bien comprendre la cause des allergies

Selon la vision classique, l’allergie est un système immunitaire qui dysfonctionne et qui surréagit pour des choses totalement banales. Plusieurs causes de dysfonctionnement sont présentées. La cause principale est la génétique. Ensuite, on nous propose plusieurs autres hypothèses en fonction des 3 types d’allergies (respiratoires, alimentaires, cutanées) :

  • La pollution de notre environnement
  • Le trop d’hygiène dans notre société
  • La transformation de l’environnement (les végétaux, les animaux)
  • Manger des aliments importés (ex : les kiwis du Japon, les fruits de la passion, les mangues d’Inde)

Il y a énormément de causes différentes pour légitimer les allergies. Sauf que toutes ces causes ne sont que des hypothèses qu’on nous donne quand on est allergique. Elles ne sont pas prouvées. Ce sont des pistes à explorer. Cette vision de l’allergie est très fataliste. Cela veut dire qu’on dit que le système immunitaire dysfonctionne, mais on ne sait pas exactement la raison. Aujourd’hui, personne n’est capable d’affirmer la cause réelle des allergies.

Pour comprendre les allergies, il faut comprendre ce que c’est un allergène. L’allergène est une substance qui est assez régulièrement le responsable d’une réaction allergique chez les humains. Toute substance qui existe peut devenir un allergène. Mais ce qu’on appelle un allergène, c’est une substance qui crée assez souvent des réactions allergiques dans une population de personnes allergiques.

Par contre, il y a des principaux allergènes. Pour les allergènes respiratoires, on a le pollen, les acariens. Quant aux allergènes alimentaires, on a le lait, les noix, le poisson, etc. Pour les allergènes cutanés, on a le latex. L’allergène, c’est le déclencheur de la réaction allergique. Le système immunitaire de deuxième niveau va venir attaquer cet allergène se trouvant dans le sang. C’est son travail. 

On ne nous propose que des hypothèses pour expliquer nos allergies

Aujourd’hui, ce n’est plus du tout l’avis que j’ai des allergies. J’ai été allergique depuis l’âge d’un an. J’ai adhéré à cette vision des allergies pendant 20 ans. C’est celle qu’on me proposait quand j’allais voir mes allergologues. En fait, l’objectif de la vidéo n’est pas de vous raconter tout mon parcours. J’ai fait un autre épisode pour parler de mon parcours. Mais pour faire très simple, au début, ce sont mes parents qui essayent de trouver une solution à mes problèmes. Cependant, mes allergies ne font que s’empirer d’année en année. Jusqu’à mes 18 ans, j’ai suivi l’ensemble du parcours médical classique qu’on peut proposer à un allergique. 

En suivant tous les conseils des meilleurs allergologues de France, mes allergies ne font que s’empirer. Quand je demande d’autres solutions pour réussir à régler mes allergies, on me dit toujours qu’il n’y a rien d’autre à faire. Si cette stratégie est basée sur le hasard, et que j’ai déjà fait tout ce que l’on peut proposer un allergique, il vaut mieux que je change de stratégie. Comme dit Einstein : « Ce n’est pas en faisant toujours les mêmes choses qu’on réussit à avoir des résultats différents ». J’ai passé 18 ans à faire une stratégie qui ne fonctionne pas, je vais passer maintenant 18 ans à essayer d’aller voir les opinions d’autres personnes. J’ai fait cela en espérant découvrir une demi-vérité pour pouvoir juste diminuer mes allergies. 

Au bout d’un moment, j’ai réussi à maîtriser totalement mes allergies. Plus on s’intéresse à un sujet, plus on se passionne. Le sujet des allergies est devenu mon objectif personnel. J’ai réussi à le faire personnellement. Puisque je n’étais plus allergique, les très gros allergiques de mon entourage sont venus vers moi pour essayer de maîtriser aussi leurs allergies. 

Epigenise a été créé pour permettre à chacun de maîtriser ses allergies

C’est pour cette raison que j’ai créé « Epigenise », le premier cabinet de médecine douce à s’occuper 100 % des allergiques. Nous avons une proposition de valeur que personne n’est capable de faire. Quel que soit le type d’allergie, son ancienneté, sa puissance, n’importe qui est capable de maîtriser ses allergies en huit (8) semaines.

Ma proposition de valeur est complètement hallucinante par rapport à ce dont on nous propose aux allergies. Aujourd’hui, les allergiques sont conditionnés dans une manière de penser : ils ne s’en sortiront jamais. Le fait de dire qu’on peut maîtriser ses allergies, c’est complètement hallucinant. Si vous avez suivi mes conseils et cela n’a pas fonctionné au bout de huit semaines, on vous rembourse. Personne n’est capable de faire cela aujourd’hui. Demander à n’importe quels allergologues de vous rembourser si son suivi ne vous permet pas de maîtriser totalement vos allergies. Il va vous refuser. 

Nous savons exactement ce que nous faisons. On est capable d’apporter une garantie à tous nos services. C’est pour cela que j’ai créé « Epigenise », pour permettre à n’importe qui de bénéficier mon expérience. Nous permettrons aux allergiques de maîtriser totalement leurs allergies. 

Les allergies, une croissance de 5 % par an depuis 1970

Quand j’ai commencé à remettre en question la vision classique des allergies ; j’ai cherché d’abord sur internet d’où viennent ces allergies. J’ai découvert que l’allergie est une maladie très jeune. On a des chiffres sur le taux de pourcentage d’allergiques en France depuis le début du XXème siècle. De 1900 à 1960, le taux d’allergiques en France et les autres pays européens sont 3 %. Cela veut dire que pendant une soixantaine d’années, il y a 3 % d’allergiques dans toute la France et d’autres pays européens. C’est très faible. En plus, c’est un chiffre stable pendant une soixantaine d’années. 

En 1970, il commence à y avoir un pic du pourcentage des allergiques en France. Le chiffre n’est plus stable, il commence à monter. À partir des années 70, il n’a pas arrêté de grandir tous les ans jusqu’à aujourd’hui. Actuellement, 30 % de la population est allergique avec à peu près 5 % de croissance par an. À ma connaissance, c’est la maladie avec le plus fort de croissance qui existe au monde. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, c’est la quatrième maladie mondiale. En 2050, 50 % de la population sera allergique à quelque chose. C’est une maladie avec une croissance incroyable, un vrai enjeu de société. 

Un “dysfonctionnement” illogique du système immunitaire

Il y a quelque chose qui s’est passé. Avant les années 70, on peut dire qu’il n’y a pas d’allergie. En regardant l’évolution des allergies, je me suis dit : « ce n’est pas possible ! ». On me vendait de la génétique à 100 %. Hélas, je découvre que ce n’est pas possible qu’en 1970, tous les systèmes immunitaires se dysfonctionnent pour faire ensemble des allergies. C’est illogique. Ce n’est pas possible que cette augmentation de taux de pourcentage soit génétique. On ne peut pas faire autant de croissance avec juste la génétique. Ils ne se sont pas tous donné rendez-vous pour dysfonctionner à telle date. 

J’ai vu que les allergies ont un lien entre le développement de notre société. Il y a une corrélation directe entre le développement et le taux de pourcentage d’allergique dans une société. Si on regarde, il y a une différence entre pays industrialisés et pays non industrialisé. Dans un pays pas industrialisé, on a un taux d’allergique de 3 % à peu près. Par contre, dans un pays industrialisé, on a à peu près 30 % d’allergiques. 

En suivant la logique, c’est qu’à partir de 1970, le système immunitaire des personnes dans un pays industrialisé vont dysfonctionner. Par contre, le système immunitaire des personnes dans un pays non industrialisé est encore en train d’attendre. Il y a quelque chose qui cloche dans l’explication des allergies dont on nous propose aujourd’hui. 

Le « Projet Génome Humain » pour comprendre le lien ou non entre génétique et allergies

En effectuant des recherches, j’ai découvert un projet lancé il y a 30 ans. Il s’appelle le « Projet Génome Humain ». Ce projet a duré 15 ans et terminé il y a 15 ans. L’objectif de ce projet était de réussir à décrypter l’ensemble du génome humain. Si on réussit à décrypter l’ensemble du génome humain, on va réussir à prévoir l’arrivée de la maladie sur une personne. En faisant cela, on saura toutes les maladies de tout le monde.

De meilleurs scientifiques au monde se sont réunis. Ils ont mis des milliards d’euros sur le projet. 15 ans plus tard, ils ont réussi. Quand on a ouvert le « livre de la génétique », on découvre des choses dont on ne s’attendait pas du tout. 

En fait, on a découvert que 5 % de nos gènes sont « codants ».  Ces 5 % de gènes, ils sont écrits dans le marbre et l’on ne peut rien y faire. Ces 5 % de gênes sont nos caractères physiques : la couleur de la peau, la couleur des yeux, la couleur des cheveux, etc. 

Par contre, on a découvert que 95 % de nos gènes sont « non codants ». On peut les activer ou les désactiver, comme des interrupteurs. Activer ou désactiver ces gènes, c’est encore flou pour la science. Mais on est sûr que ce sont des facteurs environnementaux qui activent ou désactivent nos gènes. Les facteurs environnementaux sont notre nourriture, l’eau que nous buvons, nos émotions, notre relation avec les autres et la nature, le sport qu’on fait, etc. Il y a des centaines de milliers, voire des centaines de millions de facteurs environnementaux. Tout ce qui est autour de nous va venir impacter notre génétique.

L’épigénétisme prouve le fait que les allergies ne sont pas génétiques

C’est à ce moment-là qu’on découvre la science de l’épigénétisme. Il y a la génétique, mais au-dessus, il y a l’épigénétisme. La génétique n’est rien. C’est comme une partition de musique. Entre deux musiciens avec la même partition, on peut obtenir deux mélodies totalement différentes, en fonctions de l’instrument, du musicien, du style de musique, etc. Avec l’épigénétique, on a pu vérifier que c’est pareil. En fonction de deux hygiènes de vie différentes, on pourra activer ou désactiver des choses. 

Cela fait 15 ans qu’il n’est plus scientifique de dire que les allergies sont génétiques

Aujourd’hui, depuis la découverte de l’épigénétique, il n’est plus scientifique de dire qu’une maladie est génétique. Une maladie est plutôt épigénétique. Ce n’est plus possible de dire qu’on ne peut rien faire pour les maladies. On sait que les facteurs environnementaux vont influer sur l’activation et la désactivation des maladies. Quand j’ai découvert cela, je me suis dit que c’est incroyable. Cela veut dire que je peux activer ou désactiver mes allergies. 

J’ai découvert ces choses :

  • les allergies sont une maladie très jeune avec une croissance incroyable
  • dans notre société, on a le terrain pour développer des allergies
  • il y avait une différence entre pays industrialisés et non industrialisés
  • la génétique n’était rien
  • avec les facteurs environnementaux, je suis capable d’activer ou désactiver des maladies. 

Avec toutes ces données, je me suis dit que c’est peut-être une piste

Aujourd’hui, cette vision classique des allergies n’est plus du tout mon avis. On peut voir qu’il y a quelque chose qui ne va pas. On voit bien qu’on a sans doute fait quelque chose pour activer les allergies à partir des années 70 dans notre société. 

Le système immunitaire de premier niveau, le plus important pour maitriser ses allergies

Aujourd’hui, j’ai ma vision des allergies. Il y a deux causes principales pour faire des allergies qui expliquent pourquoi les allergies se sont développées dans notre société. 

La première cause, c’est le système immunitaire de premier niveau en immunodéficience. C’est complètement à l’opposé du système immunitaire en dysfonctionnement. Immunodéficience veut dire que le système immunitaire de premier niveau ne fait plus assez bien son travail. Il est affaibli. Je suis à l’opposé de la version de dire que le système immunitaire dysfonctionne. 

Pour moi, dans le système immunitaire de deuxième niveau, quand il y a l’anticorps contre l’antigène, c’est normal. Par contre, s’il y a réaction allergique dans le système immunitaire de deuxième niveau, peut-être que le système immunitaire de premier niveau n’a pas fait son travail. S’il y a quelqu’un qui est rentré chez toi, tu n’as peut-être pas bien fermé la porte. Par contre, si tu avais bien fermé la porte, il n’y aurait personne qui pourra rentrer chez toi. Puisque tu n’es pas content qu’il soit rentré chez toi, tu te bats avec lui. En prenant des antihistaminiques, j’arrête le combat et je laisse cette personne chez moi. 

Ce n’est pas ce qu’il faut faire. Cette réflexion est un peu simpliste et ne marche pas. Si tu veux que cette personne ne puisse rentrer chez toi, tu fermes bien la porte. Plus personne ne pourra rentrer. Il n’y aura plus de combat à l’intérieur de chez toi. Il n’y aura plus des réactions allergiques. Tu as bien fermé les portes de ton système immunitaire de premier niveau. 

Comprendre le système immunitaire

Cela m’amène à vous expliquer ce qu’est le système immunitaire. Aujourd’hui, quand on est allergique, on nous présente le système immunitaire comme uniquement le système immunitaire de deuxième niveau. En fait, le système immunitaire est composé de trois niveaux. 

Le premier niveau du système immunitaire est le niveau des barrières physiques et chimiques. Si on essaye de rentrer dans notre sang, on voit qu’on ne peut pas rentrer tel quel. On a des barrières physiques qui sont notre peau, nos muqueuses. Ils vont empêcher les agents pathogènes de rentrer à l’intérieur de notre corps. On va rajouter des barrières chimiques à cette barrière physique. Ce sont un ensemble d’armes chimiques qu’on trouvera sur notre peau et nos muqueuses pour renforcer nos barrières physiques. Il y en a beaucoup. Mais le classique est l’acidité de la peau. La peau a un pH de 5 qui viendra attaquer les agents pathogènes. Sur nos muqueuses, on a aussi le mucus qui viendra entourer les agents pathogènes et les tuer. Ce sont des armes chimiques. 

Le microbiote et son lien avec les allergies

Ensuite, on a quelque chose extrêmement important dans le système immunitaire de premier niveau. C’est « le microbiote ». On parle toujours du microbiote intestinal, car c’est la base de tous nos microbiotes et notre immunité. Mais on a un ensemble de microbiotes sur notre peau et nos muqueuses. Ils viendront renforcer le système immunitaire de premier niveau. C’est un peu comme des soldats. Il viendra protéger le corps. 

J’aime bien faire une métaphore entre un pays et le corps humain. Si on regarde le système immunitaire, c’est le système de défense du corps. Ce sont les frontières. Les barrières physiques sont les murs. Ensuite, les barrières chimiques sont des armes à disposition sur le mur : grenades, fumigènes. Les microbes sont les soldats. Aujourd’hui, quand on fait des allergies, on a un système immunitaire de premier niveau affaibli. Notre mur a des trous. Les armes chimiques sur notre frontière ne fonctionnent pas ou affaiblies. Les soldats sur notre frontière (le microbiote) sont en sous-effectifs, pas en forme et n’arrivent pas à faire leur travail.

La réaction allergique au niveau du système immunitaire de deuxième niveau est normale

Si on a des frontières avec des trous, pas d’armes à disposition, soldats fatigués et en sous-effectifs, une armée étrangère va rentrer à l’intérieur de notre pays. On ne réussira pas à les retenir à l’extérieur. Ils vont rentrer à l’intérieur du pays. L’armée intérieure (le système immunitaire de deuxième niveau) rencontrera cette armée étrangère. Il y aura un combat. C’est la réaction allergique. La version classique dit que ce n’est pas normal d’attaquer des agents extérieurs. Non, c’est tout à fait normal. C’est le rôle du système immunitaire d’attaquer tout agent pathogène que le corps ne peut pas utiliser.  Puisque le corps ne peut pas utiliser les allergènes, il les attaque. Il y a réaction allergique. Ce n’est pas normal d’avoir nos allergènes à l’intérieur de notre sang. C’est normal que le système immunitaire de deuxième niveau aille attaquer ses allergènes. 

Ce qu’on doit faire c’est de solidifier les frontières, obtenir des soldats en forme, en nombre, et des armes de qualité. Quand il y a une armée extérieure qui veut entrer à l’intérieur de notre pays, on réussira à les laisser dehors. Rien ne peut passer de l’extérieur vers l’intérieur sans que le corps le décide. Il ne va choisir que des choses qui l’intéressent. Toutes les choses qui ne l’intéressent pas vont rester dehors. Il n’y aura plus d’allergènes à l’intérieur de notre corps. Il n’y aura plus aussi de réaction allergique dans le système immunitaire de deuxième niveau. 

Le système immunitaire de deuxième niveau et son lien avec les allergies

Je vais enchaîner sur ce que c’est le système immunitaire de deuxième niveau. C’est un système immunitaire que vous connaissez mieux quand vous êtes allergique. On y trouve la réaction allergique, la relation anticorps/antigènes, la libération de l’histamine. L’histamine, c’est la substance qui envoie des soldats au combat, ou la réaction allergique. Quand on prend des antihistaminiques, on dit à notre armée intérieure d’arrêter le combat. On leur dit que n’est pas normal qu’il y ait combat à l’intérieur de notre territoire. Cela fait des dégâts partout. En fait, c’est normal. Ces allergènes sont des cellules étrangères au corps. Il ne peut pas les utiliser. 

Le corps ne laisse jamais des cellules étrangères qu’ils ne peuvent pas utiliser se balader dans le corps. Il va les attaquer. Quand on prend des antihistaminiques, on endort nos soldats. L’armée étrangère continue à se balader. À court terme, c’est très désagréable d’avoir une réaction allergique. Par contre, à long terme, si on laisse une armée étrangère sans travailler sur la cause des allergies, vous allez rester allergiques toute votre vie. Vos allergies ne font que s’empirer. En fait, l’allergie est un signal du corps pour dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Si on ne règle pas la cause de ce signal, l’état de santé se détériorera obligatoirement.

Le troisième niveau du système immunitaire

On a aussi le système immunitaire de troisième niveau. C’est le système immunitaire cellulaire. C’est celui qui attaque les cellules infectées, les cellules cancéreuses, les cellules étrangères. Il est très important, mais pas pour les allergiques. Il n’y a pas de lien direct avec les allergies. Je ne vais pas en parler plus. 

Il faut aussi comprendre que quand on fait des allergies, on pense que l’allergène est le grand méchant loup. On pense que c’est la cause de notre allergie. J’ai eu plein d’allergies. J’ai toujours cru que mes allergènes étaient le problème. En fait, ces allergènes ne sont que des déclencheurs d’allergies. 

Je disais aussi que mes allergies étaient à cause de mes allergènes. On essaye tous d’éviter nos allergènes. Ensuite, on va avoir d’autres allergènes qui vont devenir nos allergènes. En stoppant la mise en contact avec notre allergène, nos allergies ne s’arrêtent pas. On est juste en train de fermer les yeux. Si vous êtes allergique à d’autres allergènes, vos allergies vont continuer. Vous n’avez pas du tout stoppé vos allergies. C’est comme si vous avez juste mis des mains sur les yeux pour dire que vous n’êtes plus allergique. Vous n’avez pas réglé la cause en stoppant la mise en contact avec votre allergène. 

Comprendre ce qu’est un allergène pour comprendre ses allergies

Un allergène est un déclencheur. Ce n’est pas une cause des allergies. L’allergène c’est une substance complexe qui se trouve à l’intérieur de notre sang alors qu’elle ne devrait pas s’y trouver. 

Qu’est-ce qu’une substance complexe ? C’est différent d’une substance simple. Une substance complexe est une grosse molécule que le corps doit mettre en petits morceaux pour les utiliser. Le corps n’est capable d’utiliser que des molécules simples. 

Une molécule complexe (notre allergène) ne devrait pas passer de l’extérieur vers l’intérieur tel quel

Le corps à un mécanisme qui peut transformer nos molécules complexes en molécules simples. Ensuite, il utilise ces molécules simples. C’est la digestion. Par exemple, quand on mange une noix, il y a des protéines à l’intérieur. Le corps va prendre une de ces protéines. Il ne peut pas assimiler la protéine telle qu’elle. Il a besoin de transformer cette protéine en molécules simples. Grâce à la digestion, le corps va mettre des enzymes pour pouvoir déconstruire cette protéine. On obtient les acides aminés que le corps peut utiliser. Ensuite, il va faire ce qu’il veut avec ces acides aminés. Le corps ne peut pas faire rentrer des protéines telles qu’elles intérieur. 

Si on regarde notre allergène, c’est souvent une protéine. Ce sont des petites molécules complexes. Donc, elles vont pouvoir rentrer très facilement à l’intérieur de nos frontières. Comme le corps ne va pas pour les utiliser, il va les attaquer. 

En fait, si on est allergique, le système immunitaire de premier niveau (muqueuse respiratoire, muqueuse intestinale, la peau) n’a pas fait son travail. Puisque le système immunitaire de premier niveau n’a pas fait son travail, le système immunitaire de deuxième niveau va faire son travail. Ce dernier viendra attaquer cet allergène. Ce n’est pas normal d’avoir des molécules complexes à l’intérieur du corps, alors que le corps ne peut pas les utiliser. 

À partir du moment où on refait le système immunitaire de premier niveau, une molécule complexe ne peut plus rentrer à l’intérieur de corps. 

La deuxième cause des allergies : un système lymphatique surchargé

Ensuite, la deuxième cause pour faire des allergies, c’est à cause d’un système lymphatique surchargé. Un système lymphatique, c’est un système très mal connu et mail aimé aujourd’hui. Quand on est allergique, on ne nous en parle jamais. En fait, il y a un lien important entre les allergies et le système lymphatique. 

Le système lymphatique, c’est le système de gestion des déchets du corps. Notre corps a des déchets qui viennent de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur. Il va gérer déchets. Dans notre corps, il y a plusieurs canaux pour récolter ces déchets. Ils envoient ces déchets dans des petites centrales pour les nettoyer. Ensuite, le système lymphatique envoie ses déchets vers les émonctoires. Ce sont des portes de sortie du corps, comme la peau (avec la transpiration), les poumons (avec l’air), la vessie (avec l’urine), les intestins (avec les selles). C’est le mécanisme du système lymphatique. 

On fait des allergies quand ce système lymphatique est surchargé. Il va falloir réussir à décharger son système lymphatique pour lui faire travailler beaucoup mieux. En fait, ce système lymphatique abrite la majorité du système immunitaire. En améliorant le système lymphatique, on va rebooster le système immunitaire.

Epigenise pour maîtriser ses allergies en huit semaines, satisfait ou remboursé

C’est ce que je fais avec mes clients chez « Epigenise ». Je travaille sur ces deux causes des allergies pour que n’importe quelle allergie ne soit plus allergique en huit semaines. Mon cabinet se trouve à Paris dans le 16e arrondissement, où j’accueille mes clients en physique ou en téléconsultation.

En tant qu’ancien allergie, j’ai vu beaucoup de méthodes qui ne marchent pas. Grâce à mes expériences, j’ai découvert ces 2 causes des allergies. Aujourd’hui, j’ai créé Epigenise pour aider les autres personnes qui sont dans le même cas que moi auparavant. Si vous voulez en savoir plus sur mon histoire, je vous invite à visiter l’épisode Qui est Epigenise ?.

Je propose plusieurs services, y compris un programme pour maîtriser totalement ses allergies en huit semaines. Ce programme est « satisfait ou remboursé ». Cela signifie que si vous suivez mes conseils, mais vous avez encore vos allergies après huit semaines, je vous rembourse. Je fais cela car j’en suis sûr du résultat. En travaillant sur les causes des allergies, non sur les symptômes, on obtient de résultats différents.

Pour en savoir plus, vous pouvez accéder à la page contact d’Epigenise.